SEPHANE COSSAIS, MONTLOUIS (VIDEO)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 


Un vigneron très passionné, dont la qualité reste le maitre mot.Eternel insatisfait dans l'âme, il veut s'éclater, prendre du plaisir, pour lui, engendrer un vin reste toujours jouissif.Il a son vin en tête, et je lui fait entière confiance pour parvenir à le sculpter...! (Cliquer sur l'image, vidéo de 2,30')



Stéphane Cossais
24, rue André Malraux
37 270 Montlouis sur Loire
06 63 16 21 91



Voici un vigneron lui aussi remarquable, et à la personnalité attachante. Après Xavier Weisskopf, benjamin de l'appellation Montlouis, Les Loges de la Folie, et Jacky Blot, nous concluons avec Stéphane Cossais.


Stéphane Cossais


Cave de tuffeau, lourde porte derrière laquelle s'offre l'antre de Stéphane Cossais. Son chai s'y cache, sa poignée de fûts de chêne repose dans un coin à gauche de l'entrée, attendant patiemment les soins apportés par le maître du lieu.


7 millésimes
derrière lui, et comme il dit "C'est pas gagné...", quelle mauvaise langue ! Ne l'écoutez pas ! Ses vins ont pris une vraie dimension d'année en année, réclamant néanmoins une bonne garde afin de les laisser se pâtiner.

Installé depuis 2001, propriétaire d'un petit domaine de 3 hectares , Stéphane élabore uniquement des vins blancs secs, déclinés sous 3 cuvées. "Maison Marchandelle", " Clos Renart", et son "Volagré".

Perpétuellement insatisfait, voire inquiet, il imprègne à ses vins une identité et une pureté avérée.Conduite des vignes en culture bio, que du naturel depuis 2002, sur ses 3 hectares de vigne. Laissons parler la vigne, et ce terroir magnifique qu'offre Montlouis.

Pourtant, avec son 1er millésime, le 2001, il tatônnait encore, et n’avait pas toutes les cartes en mains. Malgré des conditions bien difficiles, il offrait un vin de qualité, à la personnalité affirmée. Cependant, l’élevage en fût, tel qu’il était ne lui donnait pas satisfaction.

En dégustant ses 2004, sur un millésime réputé délicat, on devine plus de précision, et d'homogénéité, pâtinées de complexité aromatique.

Le millésime 2005, décidément béni des dieux, offrait des architectures plus charnues, des jus, et de belles acidités.

Et déjà, sur ce millésime, Stéphane COSSAIS imprime à ses vins, de superbes silhouettes, emplies de matière, de fraicheur et de longueur. Elancés et ciselés, la pureté aromatique et la définition précises de ses vins régalent les papilles les mieux averties. Ses vins réclament de l'attention, et également de la patience, car c'est avec le temps qu'ils deviennent d'autant plus magnifiques.

CONCLUSION


Opulence teintée de finesse, et d’identité, les vins de Stéphane Cossais reposent avant tout sur une vraie fraicheur, colonne vertébrale du vin. Celle-ci doit également composer avec un élevage en fûts de chêne bien suggéré.Amoureux de son cépage chenin qu'il n'échangerait pour rien au monde, Stéphane Cossais élabore de somptueux vins, qui réclament une attention toute particulière, afin d'offrir le meilleur d'eux-mêmes. La rigueur réclame de la patience...et Stéphane Cossais, arrivera à son idéal, élaborer de très grands vins blancs secs. Il en prend assurément le chemin.

Montlouis, est décidément une appellation en mouvement, en ébullition, grâce à des vignerons réellement soucieux de préserver à travers leurs vins, le terroir, et un vrai savoir-faire.




Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article