Très belle table au restaurant. (Le retour)

Publié le par Emmanuel DELMAS

                 

Ce fut un plaisir de retrouver ce soir, deux des trois clients ayant constitué la fameuse table au restaurant.Pour ceux n'ayant pas lu l'article voilà quelques jours, un petit rappel ici.

Comme à l'accoutumé, finalement, c'est tout de même leur troisième visite en l'espace d'un mois, ils ne se départissent pas de leur apéritif. Et je ne leur donne pas tort, tant le Bollinger R D 1995 est un ravissement pour les papilles.

Et, une fois encore, la viande de boeuf fut prisée ce soir. Un vin rouge devait suivre.

J'avais très envie de déguster un des nouveaux vins de la carte. Pétrus, Romanée-Conti, Yquem, ce sont des merveilleux flacons. Mais, un réel connaisseur, ne boit pas QUE des étiquettes, loin s'en faut.Alors, quel ne fut pas mon plaisir, lorsque le client s'orientait sur un Chambertin, Clos de Bèze 1999, du domaine Prieuré Roch.

Car, voilà bien un vin d'esthète, de pur english connoisseur, que seul un émérite hédoniste peut remarquer au milieu des nombreuses références. Et, ce vin je désirais le taster depuis quelque temps déjà.

 

=============   CHAMBERTIN CLOS DE BEZE    PRIEURE ROCH 1999

Ce domaine, a pris le parti de la différence. A l'heure où la concentration voire l'extraction sont souvent de mise, le domaine fait le choix sous l'impulsion de Nicolas TESTART (ayant succédé à Philippe PACALET en 2001), du respect de son terroir.Les rendements sont limités à 30 et 35 Hl à l'hectare.

Le sol est surveillé, protégé et la conception assez peu interventionniste en matière de vinification.

Bio-dynamique ? il y a un peu de cela..

Les vins se retrouvent avec une superbe matière, dôtée d'une élégance toute aérienne, des tanins rassurants, un vin précis, ciselé et racé.

 

 

===============================

Le temps de quelques échanges avec la table, et je m'éclipse, empressé de décrypter l'architecture de ce vin, encore jamais dégusté. Jeudi, je vous retranscrirais la dégustation, tellement elle fut interessante.

En attendant, les clients se dirigent lentement vers le coin bar, et se mettront au plaisir des volutes. La dégustation du havane est aussi un grand moment de délectation.

 

Bollinger RD 1995: 320 euros

Chambertin Clos de Bèze 1999 Prieuré Roch:  470 euros

Emmanuel DELMAS

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

el mini 13/12/2005 18:20

je ne suis pas un grand connaisseur de vin, mais un jour j'ai eut l'occasion de boire un chateau neuf du pape 1995!
et j'avoue que je l'ai trouvé succulent, le toux accompagné de magrets de canards , sauce aux cepes, et pomme de terres salardaises sautées!
voila
sur ce
bonne continuation et a+
el mini

marion 13/12/2005 07:30

suspense !!!!!!!
encore merci pour cet épisode :o)