Le Chili et ses vins

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

                      

 

Le paysage viticole chilien constitue un spectacle magique. Imaginez plutôt,

à l'ouest, le pacifique, dont  la Cordillère des Andes lui fait face  à l'est culminant à près de 7 000 mètres. 

 Au nord, le désert, au sud, les terres arides, sauvages de la Terre de Feu.

On peut distinguer huit grandes vallées  du nord au sud :

les vallées de l'Aconcagua, de Casablanca, du Maipo, de Rapel, de Curicó, de Maule, d'Itata et Bio-Bio,  sur un climat de type méditérranéen. Les vins y sont de très grande concentration, opulents, et techniques.

 

REGIONS

Maipo

Maule

Casablanca

Lantue

 

 

 

 

 

 

VINA SANPO cabernet sauvignon 1999 cabo de hornos Contue Valley

Un nez fort concentré de fruits noirs, sauvage (cuir). La bouche est grasse, opulente, où l’on retrouve ces pointes de cuir et de fruits cuits, les tanins fondus, rendent le vin très harmonieux, et équilibré. Un vin merveilleux.

 INDOMITA Reserva 2003 Cabernet sauvignon Maipo Valley

 

 

 Le nez propose des arômes fumés, et épicés (poivre, pivoine). L’attaque est délicate, ronde, la puissance, la longueur et les tanins apportent au vin une belle dimension. La finale épicée et fumée permet au vin de finir sur une touche élégante. Vin maitrisé, et confortable.

SIDERAL 2002 Cabernet sauvignon, merlot, syrah Rapel Valley

 Nez riche de fruits très murs, notes giboyeuses. La bouche est très opulente, dôtée d’un volume impressionnant, ce vin termine sur des notes levurées (malique), succédant aux pointes fumées, e qui lui apporte une finale très sphérique.Un vin impressionnant de volume, certes, mais manquant de grâce.

ACCORDS METS ET VINS

Ces vins rouges, structurés et ronds, se marient aisément avec tous les gibiers à poils, et à plumes. Les viandes en sauce, ainsi que les volailles farcies, conveindront à leur architecture bien opulente.

Sans oublier les fromages, qui, même si je préconise plus les vins blancs sont capables de proposer de beaux échanges.

CONCLUSION

 

Des vins très concentrés, enrobés, et sphériques. Les notes fumées, animales et le fruit confituré dénote d'un climat très chaud.

L'amplitude thermique joue là un rôle imortant, la peau du raisin travaillant, les vins s'en retrouvent forcément plus riches.

Les techniques aujourd'hui permettent de proposer donc des vins très structurés, et relativement équilibrés. Des progrès considérables ont été fait, et cela s'en ressent suite à cette dégustation.

A savoir, ce que donneront dans le temps ces vins...néanmoins, je ne suis pas inquiet pour eux, ils sont armés pour tenir une petite décennie.

 

 Emmanuel DELMAS

Commenter cet article

catheine 19/11/2005 16:25

bonjour emmanuel merci de votre si joli mot dans le site de loic sur meetic!c est beau vrai et reconfortant !merci a l occas de me consoler snif snif avec 1 petit mail ou reponse sur site loic apres avoir lu la bas mon commentaire !beaucoup de bonheur a vous 2 cat dite lullaby mess du 19 11 2005

penglobe 12/11/2005 18:11


un petit faible chez nous, de temps en temps, pour un vin chilien...
et nous ne sommes jamais déçus
Réponse d'Emmanuel:
Effectivement, rarement, je me suis retrouvé déçu par les vins chiliens aujourd'hui.
Autant voilà 5 ou 6 ans, ceux-ci me laissaient souvent de marbre, autant désormais, je suis conquis.
Même si le climat et la technique semblent encore l'emporter sur le cépage, et le terroir, gageons qu'ils sauront rectifier le tir avec le temps.