Les seconds vins de Bordeaux

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

Les Forts de Latour, 2 nd de Chateau Latour             Les Bahans, 2nd Château Haut Brion            Pavillon rouge, 2nd Château Margaux           

 

 

 Depuis quelques années, on voit fleurir d'un peu partout, des noms s'ajoutant, ou du moins ressemblant à quelques grands noms du Bordelais.

Parfois, il peut arriver de les confondre avec les Grands vins eux-mêmes.

 

Concernant la question des seconds vins, il faut souligner que les Grands vins de Bordeaux, ont un classement, mondialement réputé et qui fait encore date aujourd'hui.

Le classement de 1855, des grands crus classés du Médoc, permet une belle transparence quant à la qualité intrinsèque des vins.

                     

 

Les plus grands châteaux (Margaux, Latour, Mouton, Lafite...), proposent des vins d'une merveilleuse qualité, cela n'est plus à prouver.

 Les meilleures vignes, les mieux exposées et les plus anciennes permettent donc d'élaborer ces Grands vins..

Depuis quelques années, ces châteaux, et de plus en plus d'ailleurs, proposent leurs seconds, vins, le no 2.

 

QUEL EST IL ?

Afin de renouveler une qualité linéaire, et régulière, les châteaux se doivent, d'arracher les vignes les plus anciennes, par des vignes très jeunes, qui, après 5 ou 6 années, pourront donner du vin.

Il va sans dire qu'une jeune vigne n'offre pas la même qualité qu'une vigne ancienne.

Ainsi, chaque année, environ 2 à 5% des vignes sont arrachées au profit de jeunes vignes, qui, à leur tour deviendront des vignes anciennes qui donneront à leur tour les raisins du Grand Vin.

 

Pauillac, 3è vin de Château Latour

Les 2nds vins sont donc issus de ces jeunes vignes, qui bénéficient en outre, du savoir-faire du Château, les fûts de chêne, l'élevage, la mise en bouteille...

Il serait effectivement dommage de laisser ces vignes aussi jeunes soient elles, sans pouvoir en tirer profit.

Certes la qualité de ces vignes ne permettent pas d'en tirer un Grand vin, mais leur qualité reste très honorable, selon le degré d'exigence, du Grand Vin lui-même.

Ainsi, les Forts de Latour, est issu de vignes de 15 ans, et la qualité de ce vin n'est plus à prouver aujourd'hui.

 

Désormais, ce concept de 2nd vin, a pris de l'ampleur, et même les petits chateaux, se permettent d'en proposer...attention, de bien les choisir.

Une question peut se poser:

LES 2 NDS VINS PARFOIS MEILLEURS QUE LES GRANDS VINS ?

Petit Cheval, 2nd de Château Cheval Blanc

Imaginez donc cette vigne, jeune, fringante, audacieuse, elle se permet de se montrer pertinente durant ces 1ères années.

La même vigne, sur le même terroir, mais se présentant avec quelques rides de plus, disons 20 ans, se montrera plus sage, présentant une plus grande personnalité.

Néanmoins, la vie lui aura appris à se dévoiler avec parcimonie, à attendre un peu, car, celle-ci se montre peureuse. Le temps, finalement, lui permettra de se dévoiler sous son meilleur jour. La confiance aidant, le potentiel se dévoilera.

Il en va de même avec le vin,ainsi qu'avec l'homme.

Le vin plus jeune, fringant, se dévoilera plus aisément, de par sa fougue. Ses tanins sont plus souples, son fruit, plus exaltant, et son volume plus incisif.

Le Grand vin, plus méfiant, et capricieux, attendra le bon moment afin de se dévoiler. Hésitant, il mettra à l'épreuve le dégustateur, s'assurant que celui-ci saura le respecter.

Le temps est son plus grand allié. La complexité de son bouquet, la trame fondue de ses tanins, et la longue persistance de son corps, s'offriront alors aux amateurs les plus avertis.

                                       

 

 

 

 

Ainsi, le Second Vin, est il né pour permettre au Grand vin de prendre le temps de grandir. Etant plus approchable, il sera adopté plus aisément.

Le Grand Vin, capricieux, fier et imbu, attendra son heure.

Ainsi, il réclame de la patience. 

 

Vous pourrez ainsi remercier, le Petit Frère de vous aider à patienter avant de déguster le Grand Frère.

Voici, un peu , en somme la raison d'être des seconds vins...

 

Emmanuel DELMAS

 

Publié dans Mes réactions

Commenter cet article

AvecModération 04/03/2006 14:30

Forts connus pour leurs blanc, les carbonnieux rouges avec quelques années derrières eux m'impressionnent (commentaire de dégustation du carbonnieux 89 sur mon blog

Papilles et pupilles 09/11/2005 16:08


Encore un billet très intéressant d'un amoureux du vin.
 
 

Choupette 09/11/2005 09:49

Merci pour ce post très intéressant qui m'a appris le pourquoi des seconds vins. Je m'étais imaginée que c'était des vins que les châteaux faisaient avec de la surproduction. Erreur totale !
Réponse d'Emmanuel:
Disons que les vignes les plus jeunes, et à fortiori les moins aptes à produire un Grand Vin, sont sollicités pour le Second Vin.
En revanche, il existe des abus. Malheureusement...

Corélie 09/11/2005 09:33

Emmanuel, vous êtes un poête ! A vous lire, on se sent naître une vraie tendresse pour ces vins, et - s'il était besoin - encore plus de respect ! Comment ne pas voir différemment ce superbe Bordeaux blanc dont les arômes m'ont enchantée, ce Château Tour Léognan 2003, second vin de Château Carbonnieux... J'ai hâte maintenant de déguster son grand frère ! Merci pour vos commentaires pleins de poésie.

Corélie
Réponse d'Emmanuel:
Merci Corélie pour ces compliments. Avec le château Carbonnieux, on change d'architecture, le vin se montrant plus élégant, fin, et complexe.