FORTS DE LATOUR 1989

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

2 nd vin du château Latour,Pauillac

  

                     

 

Les Forts de Latour, ce vin fait sans nul doute partie des plus grands seconds vins des châteaux Bordelais. Depuis le millésime 1990, d'ailleurs, le Château les propose en primeur.


Les vignes de ce vin proviennent du fameux plateau du Petit Batailley. S'agissant de l'encépagement, avec 80% de cabernet sauvignon, 10 % de merlot, et la même proportion de cabernet franc, la race et le style sont annoncés. La proportion des cépages varie selon le millésime, et la qualité intrinsèque du Grand Vin.Les vignes ont moins de 15 ans, provenant des parcelles de l'Enclos.

L'élevage est élaboré à 50% dans des fûts neufs, et 50 % dans des fûts de l'année précédente, durant environ 18 mois.

 

LE MILLESIME 1989

 

1989, est un millésime merveilleux, et complexe.L'année fut très précoce, les conditions climatiques extraordinairement favorables, avec un été très sec, qui a favorisé la maturation des raisins.

Les vendanges en vert, furent effectuées début Juillet, afin d'éviter tout risque de sécheresse, environ la moitié des jeunes vignes sont ainsi éliminées.La vendange se déroula sous d'excellentes conditions, le millésime 1989 peut écrire son histoire.

 

DEGUSTATION

La robe dévoile une certaine évolution, grâce à sa couleur pourpre, présentant des reflets orangés. Le disque tend sur des couleurs orangées, le vin est limpide, profond, et brillant.

Le 1er nez est très plaisant, dénotant une jolie complexité. En 1er lieu, le bouquet offre des arômes animaux, de cuir, de fourrure. A l'aération, le nez se distingue par des pointes de fruits noirs, intenses, bien mûrs. Par la suite, le nez se révèle sur des notes de tabac blond, de goudron, le bouquet s'affole.

L'attaque est ronde, d'une belle amplitude, le milieu de bouche confirme l'impression de complexité ressentie au nez. Les pointes animales répondent aux notes de fruits noirs compotés. La minéralité donne le ton en fin de bouche, permettant au vin de gagner en volume et en rondeur. Les tanins sont compacts, et très fondus, rendant une finale confortable et minérale

=================>  PAI: 21 caudalies

 1 caudalie étant une mesure de dégustation permettant de calculer la longueur et la persistance du vin en bouche, une fois recraché le vin. 1 caudalie = 1 seconde.

 

=========================

En somme, le vin se montre à son apogée, proposant un bouquet merveilleux de complexité arômatique, une densité, et une classe rares pour un second vin, laissant présager le meilleur s'agissant du Grand Vin.

 

  

CONCLUSION ET ACCORDS METS ET VINS


 

On peut aisément faire le rapprochement entre ces 2 vins, où le style du château LATOUR est bien annoncé, de la rondeur, complexité, et un joli fond. La patine est évidente et confère un réel charme au vin. Il semble clair que les vins de ce style doivent être attendus une dizaine d'années afin de révéler une complexité, voire pour les meilleurs une forme de plénitude.

Les Forts de Latour arrive à son apogée, ce vin complètera à merveille une viande, un gibier ou les plats en sauce.Il n'est pas nécessaire de le passer en carafe, en revanche, il est important de disposer de verres à dégustation de bonne taille.

 

 

Emmanuel Delmas

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans Dégustations

Commenter cet article

Yannick 02/11/2005 09:59

Bonjour
juste quelques mots d'encouragements et une petite demande.
Je suis un jeune amateur de vin cherchant à approfondir ses connaissances dans le monde du vin et le vin lui-même, et ce blog fait partie de ma sélection sur internet. Bonne continuation donc sur ce rythme...
La question est pour le post en particulier: vous pourriez rapidement remettre en tête ce qu'est un second vin / "premier" chateau ?
A bientôt.
Y
Réponse d'Emmanuel:
Bonjour et merci pour les encouragements.
Concernant la question des seconds vins, il faut souligner que les Grands vins de Bordeaux, ont un classement, mondialement réputé et qui fait encore date aujourd'hui.
Le classement de 1855, des grands crus classés du Médoc, permet une belle transparence quant à la qualité intrinsèque des vins.
Les plus grands châteaux (Margaux, Latour, Mouton, Lafite...), proposent des vins d'une merveilleuse qualité, cela n'est plus à prouver. Les meilleures vignes, les mieux exposées et les plus anciennes permettent donc d'élaborer ces Grands vins..
Depuis quelques années, ces châteaux, et de plus en plus d'ailleurs, proposent leurs seconds, vins, le no 2.
QUEL EST IL ?
Afin de renouveller une qualité linéaire, et régulière, les châteaux se doivent, d'arracher les vignes les plus anciennes, par des vignes très jeunes, qui, après 5 ou 6 vins, pourront donner du vin.
Il va sans dire qu'une jeune vigne n'offre pas la même qualité qu'une vigne ancienne.
Ainsi, chaque année, environ 2 à 5% des vignes sont arrachées au profit de jeunes vignes, qui, à leur tour deviendront des vignes anciennes qui donneront à leur tour les raisisn du Grand Vin.
===============
Les 2nds vins sont donc issus de ces jeunes vignes, qui bénéficient en outre, du savoir-faire du Château, les fûts de chêne, l'élevage, la mise en bouteille...
Il serait effectivement dommage de laisser ces vignes aussi jeunes soient elles, sans pouvoir en tirer profit.
Certes la qualité de ces vignes ne permettent pas d'en tirer un Grand vin, mais leur qualité reste très honorable, selon le degré d'exigence, du Grand Vin lui-même.
Ainsi, les Forts de Latour, est issu de vignes de 15 ans, et la qualité de ce vin n'est plus à prouver aujourd'hui.
===============
Désormais, ce concept de 2nd vin, a pris de l'ampleur, et même les petits chateaux, se permettent d'en proposer...attention, de bien les choisir.

dom 31/10/2005 08:00

hello... un p'tit passage (avec un com, car je passe au moins une à deux fois par semaine mais sans laisser de com !! je sais c'est pas bien !! lol)..

je dis "chapeau bas" pour le blog ! je l'ai connu à ses tous débuts et là... bravo, il est hyper sympa et ludique !!

Je t'avais dit , il y a deux, trois mois que je viendrais surement un jour te poser une question :

la voila : je cuisine beaucoup, j'adore ça ! je suis cht'i d'origine, donc je réalise souvent de la carbonnade flamande traditionnelle (cuisson bière brune et cassonade)... si je décidais de la servir avec un bon vin (budget par bouteille 10/15€) que me conseillerai tu comme vin ?

c'est pour le 16 novembre, donc je te laissse un peu de temps.

@+ amitiés DOM
Réponse d'Emmanuel:
Merci pour ce message. Concernant la carbonnade, dont je t'avoue ne pas connaitre le goût n'ayant jamais gouté, toutefois, le boeuf, les oignons et sa cassonnade, doivent permettre au plat d'être savoureux, et rajouter une note légèrement caramélisée.
J'ai dans l'idée d'y associer un vin rouge, très viandé, giboyeux, mais surtout proposant une très longue finale, afin de permettre au plat d'y gagner en fraicheur.
Ainsi, j'aime à imaginer un Bandol, issu du cépage mourvèdre, toujours très animal aux notes de fourrure, de sueur de cheval, vraiment le Bandol est un grand vin de gibier.
J'apprécie tout particulièrement le Domaine de Terrebrune, un vin issu de la bio-dynamie, qui, à l'inverse de nombre de Bandol, demeure très élégant, long en bouche, et y gagne en incisivité finale.
Plus pénétrant et élégant il saura mettre en avant le plat. S'orienter sur un millésime ouvert, mais encore jeune, 2000 ou 2002.

Frogita 30/10/2005 22:53

J'aurais au moins appris quelque chose aujourd'hui. Je ne savais pas pour caudalie.
Réponse d'Emmanuel:
Caudalie est un joli nom, c'est vrai, et une mesure essentielle de la dégustation. Ce nom a été d'ailleurs repris par un fameux restaurant des Landes, un une marque de soins de peau...le vin a toujours été source de poésie.

penglobe 30/10/2005 10:21

ah, je comprends mieux pourquoi la marque Caudalie a choisi ce nom!
bon dimanche Emmanuel

 

Patrick 30/10/2005 02:39

21, c'est énorme ! Bravo Emmanuel ! Tu vas faire des envieuses ;-))

1989 est un superbe millésime aujourd'hui. Buvons les tous.
Réponse d'Emmanuel:
Oui, on a une superbe longueur, sachant que je prends le temps d'aller au bout de la moindre parcelle de sensation. Du coup, l'effet est prolongé. Et oui, 1989 est sublime actuellement.
Si certains d'entre vous ont du 1989, vous savez ce qu'il vous reste à faire.