vdv#3: Bérénice Lurton et Catherine O'Brian

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

vdv-logo.png

 

 

 


Voilà quelques semaines, le hasard a voulu que je me retrouve chez un caviste Nicolas, afin de parer à un catastrophique oubli de vins à partager.

N'ayant d'autre choix immédiat, j'ouvre la porte, me rue sur la dernière bouteille d'un fort intéressant vin espagnol et échange du regard avec une femme narrant les mérites de son vin, le Château de Camarsac, en Médoc.

J'approche les yeux de la bouteille, me voit proposer une dégustation, et me voilà à échanger.

Le vin servi en bouteille semblait encore camper un peu trop fermement sur ses positions.
En revanche, le même servi en 1/2 bouteille se révélait bien plus confortable, tendre et élégant aux tanins semblant fondus.


Bérénice Lurton m'explique sa passion du vin, la volonté de fer qu'elle témoigne à ce domaine, alors qu'elle gère aussi le château Climens, en Sauternes.


Un échange et un partage qui dureront près d'une heure, autour de sa passion, de sa volonté, de ses moments de doute, de souffrance parfois, qui offre à Madame un visage empreint d'humilité et de force. Il me semblait important de lui consacrer un peu de mon temps, une petite page pour lui rendre hommage et lui montrer à quel point, nous sommes tous, dégustateurs, attachés aux valeurs qu'elle porte.

 

 

Emmanuel Delmas et Catherin o'Brian, Château de Vignelaure




Catherine O'Brian, australienne à l'accent chantant, s'occupe d'un domaine trop peu connu, à Rians, en Provence, le Château de Vignelaure, élaborés certes par Monsieur, irlandais, sculpteur de vins surprenants.

Vous aurez l'occasion d'en connaitre davantage concernant le domaine, avec une présentation de celui-ci, et la dégustation commentée des vins, et même une vidéo. Il va falloir se montrer un peu patient. Ce domaine est remarquable !

Bien entendu, Bérénice et Catherine ne sont pas les seules à se battre au quotidien, pour nous offrir des vins au caractère souvent affirmés. Nombreuses sont les femmes oeuvrant pour notre plus grand plaisir.

Des vins empreints d'humanité, de finesse, sans omettre le caractère propre aux vins de qualité.

Le thême ne fut pas choisi par hasard, par amour des vins, et des femmes, il est un hommage à ELLES...

Ah oui, dès mon retour, je me suis fait un peu houspiller...1 heure pour trouver un vin...mais j'avais une jolie histoire à leur raconter, et un vin à leur faire déguster la prochaine fois. 




LA DEGUSTATION des 2 vins



CHATEAU DE CAMARSAC 2004 Bordeaux supérieur

Ce vin dégusté sur un millésime compliqué, le 2004 offre un vin d'une
jolie rondeur, emplie de fraicheur et ne manquant pas de  distinction.Les tanins avivent la finale de leur touche toute titillante.

D'une infinie tendresse sans pour autant manquer de caractère, ce vin
saura séduire ceux qui se montrent impatients par son confort...et même les plus
patients, grâce à un potentiel de garde intéressant.


***
7.10 TTC chez Nicolas, prix tout doux pour ce vin séducteur.

CHATEAU DE VIGNELAURE 2003 COTEAUX D'AIX
(Cabernet sauvignon 70, syrah 20, grenache 10)

Robe grenat soutenu

Nez très plaisant et de bonne intensité orienté sur le grillé, le
moka. Le fruit noir, la tapenade d'olives noires,  s'accompagnent de fruits
rouges murs. Envolées épicées (minéralité et eéevage)

Attaque ample, révélant une jolie suavité. Ce vin révèle toute sa
complexité, en son milieu. Le support de fraicheur dévoile un superbe toucher,
soulignant une trame de tanins délicatement serrée. La persistance qui
en découle apporte une belle définition à l'ensemble.

Superbe vin, respectant les lectures des cépages, du terroir et de
l'élevage.

A boire pour le plaisir, et à attendre 10 ans.

 

*****(*)


Retrouvez sur le
blog vinorati,spécial VDV, et ici meme dimanche, la compilation des vins dégustés par les blogueurs fous du vin.

 

Commenter cet article

marsha 25/05/2007 17:53

Merci, Emmanuel, pour cette occasion de saluer les vigneronnes et de faire de belles découvertes.