LES FOIRES AUX VINS 2020, QU'EN ATTENDRE?

Publié le par Emmanuel Delmas

Les foires aux vins 2020 débutent très prochainement. Que valent elles, cette année?

Les foires aux vins 2020 débutent très prochainement. Que valent elles, cette année?

La période très compliquée et instable que nous nous apprêtons à vivre, va rendre unique ces foires aux vins 2020. Pas de dégustations à la presse, un travail réalisé dans l'ombre, des vignerons proposant des stocks importants...que penser de cette année 2020 en tous points, forcément exceptionnelle ? 

 

 

Cette question mérite d'être posée. Covid-19 oblige.

 

Chaque année, en rentrant de vacances, c'est la même rengaine. L'heure de la rentrée des classes fait suite aux vacances estivales. 

 

On allume la télévision. Et nous revoilà à écouter les reportages incessants, les fameux marronniers, qui reviennent année après année. Il y eut les départs en vacances, les micro-trottoirs sur les aires d'autoroutes, sur les zones de péages. L'horreur ! 

 

FOIRES AUX VINS 2020, EXCEPTIONNELLES?

 

Puis là, les reportages dans les magasins de papeterie, dans les grandes surfaces. Maman, parfois papa, et les enfants. Le cartable, la trousse, la course aux fournitures scolaires. Aux bas prix. 

 

On éteint, c'est inintéressant au possible! 

 

FOIRES AUX VINS 2020 EN PÉRIODE D'INCERTITUDE(S)

 

Mais une semaine après, retour dans les grandes surfaces! Les Foires aux Vins se préparent. Le directeur de l'enseigne se présente face caméra, questions; réponses.  

 

Le chaland qui passe. Il regarde. Il y connait rien, pas grave, il veut du vin pas cher. Le prix en premier. La médaille ensuite. L'étiquette éventuellement. Voilà, une même sérénade. Vous la connaissez. 

 

Chaque année, on vous la chantonne. 

 

Mais, cette année est exceptionnelle ! 2020, sera forcément unique. 

LES FOIRES AUX VINS 2020, QU'EN ATTENDRE?

Doutes, incertitudes quant à l'avenir proche freinent le consommateur dans se frénésie d'achat. L'année 2020, liée à la crise sanitaire rebat certaines cartes. Pourtant, le client veut aussi positiver, ne pas tout voir en noir. Profiter, un peu...!

Les grandes enseignes ont pris les devants. Étant donné que les dégustations printanières sont annulées, alors, elles font l'article elles-mêmes. 

 

Cette année 2020, ce sera des prix toujours moins chers, et du vin bien vert ! 

 

Bon, le vin vert en GD ça rime avec vins au rabais, c'est habituel. Mais quand j'écris vin vert, je parle du 'bio'! 

 

S'offrir une conscience, rassurer le peuple qui veut suivre le mouvement du bio, du bon-sens à l'heure de l'incertitude née du confinement, et des questions liées à la Covid-19.

 

Et en 2020, en cette année si particulière, il n'est pas utile d'être devin pour savoir à qui profite la crise...

 

Qu'importe! 

Visio Spécial Foires aux Vins - 1 heure 15 minimum - 12 personnes max

Visio en direct Mardi 8 Septembre à 19h - durée: 1h15 minimum

 

Session unique limitée à 12 personnes: 

 

Nous allons aborder bien des sujets afin de vous aider à bien préparer et appréhender vos foires aux vins. Après présentation, je proposerai un court exposé afin de vous présenter ce que sont les foires aux vins, et comment elles fonctionnent. 

Ensuite, chacun votre tour, vous poserez vos questions, qui profiteront à tout le monde et j'échangerai avec vous toutes mes connaissances, et mes bons plans. Une fois votre inscription validée vous recevez un lien pour télécharger le fichier PDF de présentation, avec le lien de connexion Skype. Pour vous inscrire, c'est ici! 

2020 sera l'année du bio et du toujours moins cher! Paradoxal pour des grandes enseignes qui ont contribué à la disparition d'espaces verts, et de la précarité de nos coeurs de villes...Mais ne vous y trompez pas...les gagnants seront toujours eux. Mais en 2020, elle tente de jouer le jeu!

Alors, essayons d'être une fois encore objectif. 

 

À qui profite la crise? 

 

Deux mois de confinement ont pris à la gorge des vignerons coupés de leurs fournisseurs. Les stocks sont colossaux, il va falloir faire place nette pour la nouvelle vendange. Si précoce, en cette année 2020 décidément exceptionnelle!

 

Comment écouler de tels stocks quand la demande est plus faible, et les consommateurs plus frileux, ou quand les restaurateurs voient leurs restaurants, bars et brasseries fermés ou très fortement ralentis depuis Mars?

Consommateurs méfiants, restauration en berne, export à l'arrêt, la Grande Distribution peut permettre d'écouler une partie des stocks et renflouer un peu la trésorerie de certains vignerons.

La peur de l'avenir, l'incertitude des temps à venir, à court et moyen terme sont autant de freins à l'investissement. 

 

Certes, les cavistes ont dans l'ensemble, assez sensiblement augmenté leur chiffre d'affaires pour ceux qui ont pu oeuvrer pendant le confinement. 

 

Pourtant, les stocks sont encore très importants, et au sortir du confinement, la Grande Distribution a joué le jeu, en essayant d'écouler une partie des stocks, en achetant également. Mais croire qu'elle fera cadeau aux vignerons, et accepteront de payer le prix juste semble illusoire. 

 

 

Pouvoir acheter à bas coût de tels stocks est une aubaine qui profitera avant tout aux grandes enseignes. Certes, le vigneron sera soulagé d'avoir pu se délester d'une partie de son stock...mais à quel prix! 

 

 

Là est encore un autre paradoxe, celui alliant le soulagement à l'inquiétude. Ce stock aurait dû être vendu à un prix plus juste, en temps normal. Et aurait pu permettre à nos vignerons de se remettre à flots après des années difficiles. Mais la grande distribution fait figure de mastodonte avec près de 80% des achats de vins.

LES FOIRES AUX VINS 2020, QU'EN ATTENDRE?

Autre donnée importante, celle de la situation financière des consommateurs, qui, tout naturellement se sont retrouvés pour certains dans une situation très compliquée. Dans l'ensemble, nous sortons tous un peu fragilisés par cette situation encore incertaine à l'heure où j'écris. 

 

 

Avec des consommateurs aux portefeuilles moins garnis, avec en tête des incertitudes et quelques doutes voire craintes pour leur avenir, il est nécessaire de coller à leurs besoins. 

COLLER AUX BESOINS DU CONSOMMATEUR, LA GD SAIT FAIRE!

 

Dans cette configuration inédite, la Grande Distribution joue un rôle central. Et si elle a une expertise bien à elle, c'est celle de coller au mieux aux attentes des consommateurs. 

 

C'est ainsi, que cette année 2020, l'offre devrait être ajustée aux moyens de consommateurs soucieux de l'avenir proche. 

 

Elle va donc proposer des alternatives, qui passent par des prix plus bas, mais aussi par un désir de proposer une gamme plus 'verte', en accord avec les attentes de consommateurs urbains, davantage sensibilisés à la question environnementale

 

MISE EN AVANT D'UNE GAMME DE VINS À PRIX AJUSTÉS

 

Il est donc légitime de retrouver des prix relativement bas cette année, afin de coller au plus près des besoins du consommateur. Historiquement, le prix reste la première attente du client en Grande Distribution, et les Foires aux Vins se sont spécialisés dans cette idée. 

En 2020, au vu de la situation sanitaire, cette donnée est encore plus vérifiable, et surtout nécessaire. 

 

Une gamme de vins pas chers, si possible répondant aux normes environnementales, bio notamment...la Grande Distribution semble accélérer le pas en matière de vins responsables.

LES FOIRES AUX VINS 2020, QU'EN ATTENDRE?

LE BIO À TOUT PRIX

 

Le confinement, puis le déconfinement ont mis en exergue le besoin et la nécessité de se rapprocher de la nature. Les vacances au sein même de notre superbe pays a permis de se rendre compte à quel point la nature et toute sa diversité est importante à notre équilibre. 

 

Les questions liées à l'écologie, l'environnement commencent doucement à germer dans l'esprit de tout un chacun. La démarche bio, responsable est devenu une nécessité et une attente du public. Et cela, la Grande Distribution l'a bien compris. 

 

Et cette tendance se confirme année après année. La gamme 'bio' s'élargit, même si la Grande Distribution a sa propre vision de celle-ci, il n'en demeure pas moins, qu'elle tente de coller là encore au plus près du consommateur-roi.

 

Du petit prix, et si possible du bio, voilà les deux crédos des Foires aux Vins en 2020 pour celles et ceux qui continueront malgré tout à se rendre en GD pour acheter leur vin. Les passionnés, initiés et professionnels achetant exclusivement chez les cavistes, plus prompts à proposer des vins de vignerons pointus, et allant plus loin dans leur démarche. 

 

Emmanuel Delmas

Des guides pratiques PDF pour affuter vos connaissances

 

Avec mes magazines pédagogiques en PDF, vous allez développer vos connaissances!

 

Cela fait 25 ans que je suis dans le vin, sommelier et formateur. Je sais donc précisément ce que mes lecteurs recherchent.

 

Comprendre le vin, savoir le déguster. Ou comment l'associer au bon plat, savoir quand l'ouvrir, si la carafe est utile ou à éviter.

 

À quelle température le servir, et bien d'autres choses encore. Avec les packs de magazines vous allez développer plus de 16 compétences.

Comment? Tout est bien expliqué dans la boutique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

david maho 24/09/2020 16:00

Merci pour ces précieux conseils, qui élargissent mon horizon et donc mes possibilités d'achat. De mon côté, je vous propose une sélection de Pessac-Léognan 2019: https://vins-pessac-leognan.com/les-meilleurs-pessac-leognan-2019/

rohnny 09/09/2020 13:22

Bonjour Emanuelle,
Un post bien intéressant et c'est vrai que je regarde souvent ses catalogues de foire aux vin mais j'achète assez rarement pour être honnête.
Cordialement
Rohnny

Emmanuel Delmas 09/09/2020 13:29

Cette année les Foires aux Vins sont en souffrance j'ai l'impression, Covid19 oblige.

Franck Aubin 01/09/2020 21:12

dans ma Touraine, on a encore la chance de trouver de très bons rapports QP dans cette gamme de 7-8€, mais pas toujours bien distribués justement. Et attention car le client lambda n'est pas forcemment un.passionné comme nous...la preuve avec le % de vente en.GD...il faut donc essayer de les éduquer pour développer leur compétences

Julien le Clainche 01/09/2020 21:05

Et comment les cavistes préparent la foire aux vins ?

Emmanuel Delmas 01/09/2020 21:06

C'est toute l'année chez eux...

Franck Aubin 01/09/2020 21:02

Bravo pour votre article très intéressant ???? Toutefois, il m'amène à vous poser plusieurs questions. Par exemple quelle différence entre un vin bio de vignerons en GD ou chez le caviste ? Et pensez vous que 100% des clients soient initiés à ce point au vin, pour acheter uniquement chez un caviste, avec en général un budget bien superieur. Je pense que tout n'est pas blanc ou noir, comme vous semblez le dire, et qu'il est bon de souligner les efforts de chacun pour accompagner le verdissement de ses points de vente.

Emmanuel Delmas 01/09/2020 21:05

Merci Franck! Je crois qu'on achète chez le caviste quand on a conscience que mieux se nourrir et mieux boire, passe par les commerçants consciencieux. La GD ne répond que trop rarement à ces demandes, sauf quelques enseignes urbaines, Premium comme le sont Monoprix et Super U. Mais à ces prix-là, les cavistes parviennent au niveau tarifaire à sortir leur épingle du jeu. Quant au bio de GD, je doute qu'elle respecte toutes les données, car le bio qui provient de produits de l'autre bout de la planète ne répond pas aux mêmes critères. Y a qu'à goûter les fruits et légumes bio pour se rendre compte de l'écart abyssal entre le circuit GD et le circuit direct. Un peu plus cher c'est vrai, mais le delta reste peu important au regard de la qualité. N'oublions pas que seul le prix est pris en considération par les consommateurs quand il s'agit d'acheter en GD. Trouver un bon vin à moins de 7€ devient très difficile. Tous ceux qui ne parviennent pas à payer plus pour boire mieux consommeront toujours en GD.
Le caviste est devenu un peu plus cher du fait que les bons vignerons ne peuvent plus proposer des vins à moins de 5€ au domaine. En 5 ans les prix ont bien évolué. Mais rien de grave, car le consommateur curieux et soucieux de boire des vins qui offrent du fond, n'achète plus en GD, il s'ne détourne dès qu'il devient un peu plus éclairé, et curieux, ce qui va de pair. Je ne connais aucun pro, passionné digne de ce nom qui achète du vin en GD, sauf rares exceptions. Pas d'autres alternatives alentour, et/ou une sélection de qualité chez une GD qui fait appel à un acheteur pointu. Mais ceux-ci restent trop rares. En gros le vin qui était à 8€ en 2015 est désormais situé entre 11 et 14€, celui à 15€ entre 18 et 22€, etc...la réalité est pénible à accepter pour nous, passionnés, avec des conditions climatiques qui ont pas mal impacté les volumes...