QUE VALENT LES VINS MÉDAILLÉS ?

Publié le par Emmanuel Delmas

QUE VALENT LES VINS MÉDAILLÉS ?

Cette question revient inlassablement et on me la pose si souvent car les 'médailles' restent un critère très (trop) important pour le consommateur qui ne s'y connait pas...Alors, que penser des 'médailles' apposées sur certaines bouteilles de vin? Sont-elles crédibles? 

 

LES VINS MÉDAILLÉS

 

Alors que nous sommes en période de foires aux vins, les vins médaillés sont très sollicités. Notamment par les enseignes de la grande distribution. Nous voyons même sur le site Veepee (ex Vente-Privée.com) une sélection de vins uniquement, médaillés, qui apparait très régulièrement. 

 

Chaque année, je suis sollicité par plusieurs médias à ce sujet, afin de les éclairer sur ces récompenses, car pour un média généraliste il est toujours difficile de faire la part des choses entre le vin médaillé de qualité et le vin médaillé médiocre. Comme si parler des 'médailles' dans le vin restait un sujet tabou. Ici, il n'y a pas de place aux tabous. Je traite les Foires aux Vins en pure objectivité et indépendance depuis le lancement du blog, en 2005! J'ai même osé aborder la douloureuse question des Brettanomycès dans le vin...alors, lumière sur les fameuses 'médailles' ! 

 

Le sommaire de l'article: 

 

  1. Quel est l'impact d'une médaille pour un vigneron? 
  2. A qui s'adressent ces médailles, au juste? 
  3. Comment et pourquoi les "médailles" ont elles pu se démultiplier autant ? 
  4. Combien cela coûte à un vigneron de présenter son vin à un concours ? 
  5. Mais les jurés de dégustations, sont ils tous des professionnels ? 
  6. Donc ce sont des amateurs, des passionnés aussi, mais des non pros qui décernent les médailles ? 
  7. Quels sont les concours qui font intervenir uniquement des professionnels ? 
  8. Quel est le taux de vins médaillés dans ces concours ? 
  9. Les concours qui décernent ces médailles ne sont donc pas crédibles ? 
  10. Mon avis sur les vins médaillés

La "médaille' peut avoir une valeur auprès de consommateurs ne connaissant rien en terme de vins. Perdus parmi les linéaires des grandes surfaces, voire même chez Nicolas, sans conseil clair ou si peu donc, ils ont besoin de repères. Le prix en est souvent le premier, suivi par la présence d'une "médaille". Celle-ci a une valeur là où le conseil est inexistant...autre logique.

QUE VAUT UN VIN MÉDAILLÉ?

 

 

Quel est l'impact d'une médaille pour un vigneron? 

 

Selon le concours, l'organisation, une médaille fait vendre! Et celle-ci est donc très recherchée par le vigneron ou la vigneronne. J'exclue là les vignerons qui n'ont pas ou si peu de vins à vendre. En revanche, tant de vignerons ont du mal à écouler leur stock et là, la médaille peut sauver leur trésorerie. Si, cependant, le vigneron parvient à bien valoriser son vin face à des acheteurs sans pitié, notamment ceux de la Grande Distribution.

 

A qui s'adressent ces médailles, au juste? 

 

Il est évident que les plus passionnés, pointilleux, pour qui le vin coule dans leurs veines ne connaissent pas ce problème ou si peu. Je considère qu'ils sont à peine 20% des producteurs. Ceux-ci sont connus des passionnés, et autres initiés. Ils ne présentent donc pas leurs vins, naturellement. Ainsi, les médailles s'adressent en priorité à des vignerons qui ont du mal à sortir du lot, présentant de gros volumes qu'ils ont du mal à écouler. Je parle là donc de la majorité des vignerons. La concurrence est telle, qu'une médaille, même en bronze ou en argent peut le sauver. Celle-ci a donc une valeur importante à ses yeux. 

 

Comment et pourquoi les "médailles" ont elles pu se démultiplier autant

 

On retrouve de plus en plus de concours organisés par tant d'organisations, plus ou moins connues, crédibles, ou d'autres davantage reconnues. Concours agricole de Foire de Paris, Concours Agricole de Mâcon, Concours de...

Si ceux-ci se sont autant multipliés, il est évident que cela est dû à une forte demande. Celle de consommateurs avides de repères. Celle aussi de vignerons souhaitant plus facilement écouler une partie de leur stock. Oui, une médaille fait vendre, ne l'oublions pas. 

Ensuite, ces Concours rapportent beaucoup aux organisateurs. 

La médaille n'a que trop peu de valeur, et n'est jamais sollicitée par les vrais bons pros du vin. Cavistes indépendant notamment, sommeliers également, et tous les bons agents commerciaux. Pourquoi, à votre avis? Car l'argument de la médaille n'a pour eux, aucune valeur. Elle n'entre JAMAIS en ligne de compte dans leur sélection. Ce sont eux qui aiguillent leurs clients. Logique...

Visio Spécial Foires aux Vins - 1 heure 15 minimum - 12 personnes max

 

Visio en direct Mardi 8 Septembre à 19h - durée: 1h15 minimum

 

Session unique limitée à 12 personnes: 

 

Nous allons aborder bien des sujets afin de vous aider à bien préparer et appréhender vos foires aux vins. Après présentation, je proposerai un court exposé afin de vous présenter ce que sont les foires aux vins, et comment elles fonctionnent. 

Ensuite, chacun votre tour, vous poserez vos questions, qui profiteront à tout le monde et j'échangerai avec vous toutes mes connaissances, et mes bons plans. Une fois votre inscription validée vous recevez un lien pour télécharger le fichier PDF de présentation, avec le lien de connexion Skype. Pour vous inscrire, c'est ici! 

PRÉSENTER UN VIN À UN CONCOURS: UN COÛT POUR LE VIGNERON!

Les médailles, que valent-elles ? Photo ©vindicatif.com

Les médailles, que valent-elles ? Photo ©vindicatif.com

Combien cela coûte à un vigneron de présenter son vin à un concours ? 

 

Présenter ses vins à un concours coûte cher, voire très cher au vigneron. Selon le concours, ils varient de 40 à 95€ l'échantillon. Autant dire que cela représente un coût important, surtout dans les grands concours qui peuvent réclamer jusque 24 bouteilles de chaque échantillon. Ainsi, quand un Concours présente 500 à 1500 vins différents, vous comprenez l'incroyable économie que cela peut engendrer. 

Par ailleurs, si le vigneron a la chance de glaner une médaille, il devra payer le droit de présenter sa médaille sur l'étiquette. Et cela va de 15€ à 105€ TTC pour 1000 bouteilles, ce qui représente un coût énorme! Et ce n'est pas pour rien que nombre de concours internationaux et nationaux mettent en avant de très gros domaines. Forcément, quand vous avez un lot de 50 000 bouteilles à étiqueter de sa médaille, vous voyez le gain pour le Concours...et le coût pour le vigneron ! Certes, il vendra plus aisément son vin, mais il va falloir qu'il l'amortisse...non ? 

 

Mais les jurés de dégustations, sont ils tous des professionnels ? 

 

Là est le coeur du problème! Plus il y a de vins à faire déguster, plus le besoin en dégustateurs est important. Or, nous autres, professionnels sommes très sollicités par notre travail. Qu'il soit pour certains, journalistique, donc de formations, d'animations, de voyages dans les vignobles, etc...

Et surtout, lorsque nous sommes sollicités, ces concours ne rémunèrent pas leurs dégustateurs. Alors même que le temps passé reste important, et les vins pas toujours plaisants. Si j'ai accepté deux ou trois fois au début de m'y rendre j'ai rapidement décliné. J'accepte désormais uniquement de participer si je le peux au Concours Amphore de Pierre Guigui qui fait appel qu'à des professionnels du vin. Ou quand on me demande d'être le président du jury, comme lors du Concours des Vins de Chablis, ou des Pays d'Oc Collection, là où les vins sont dégustés par des professionnels. 

 

Donc ce sont des amateurs, des passionnés aussi, mais des non pros qui décernent les médailles ? 

L'immense majorité des concours acceptent que le tout venant participe aux concours du fait du manque de dégustateurs. Ainsi, à chaque table de dégustateurs, rares sont les professionnels. C'est pourquoi bien souvent, les vins médaillés sont au mieux consensuels, trop rarement vraiment dignes d'intérêt, trop souvent, insipides. Les trois fois où j'ai accepté de participer à ces concours, j'étais le seul à la table à connaitre les cépages des vins de l'appellation que nous allions déguster. Le terroir, tout du moins la photographie des terroirs. Sans cela, il est purement impossible de déterminer la justesse du vin, sa qualité. Un vin très boisé peut séduire, c'est souvent le cas malheureusement, les vins démonstratifs mais lourds, ennuyeux éclipsent souvent derrière un vin juste, élégant, qui a la gueule du lieu où il est né. 

Les dégustateurs professionnels sont rompus à l'exercice, maitrisent les terroirs, et dégustent souvent les vins avec lesquels ils ont le plus d'affinités. 

 

TROP PEU DE PROFESSIONNELS FONT PARTIE DES JURÉS DANS LES CONCOURS 

Les jurys professionnels ont bien plus de crédibilité mais leur objectif n'est pas le même ! Ici, j'étais président du jury des vins de Chablis en 2017.

Les jurys professionnels ont bien plus de crédibilité mais leur objectif n'est pas le même ! Ici, j'étais président du jury des vins de Chablis en 2017.

Quels sont les concours qui font intervenir uniquement des professionnels ? 

 

Le Concours Mondial de Bruxelles fait partie de ceux-là. Tous les dégustateurs sont des professionnels, journalistes, cavistes, vignerons, sommeliers, importateurs, agents...et ceux-ci sont défrayés pour les 3 jours de dégustation pour lesquels ils sont présents. Ils ont la possibilité de choisir parmi 3 régions avec lesquelles ils sont le plus à l'aise. Chaque juré déguste seul, chacun sa table, et l'organisation est sans failles. Quand je déguste à l'aveugle pour des émissions, différents vins médaillés, à chaque fois, le ou les vins qui me semblaient dignes d'intérêt étaient valorisés par ce concours. Pourquoi ? 

Car je trouvais que même si les vins n'étaient pas toujours parfaits, eux, avaient le mérite contrairement aux autres concours généraux, agricoles etc...d'avoir un certain caractère, celui de la gueule d'où ils venaient. Quand les autres concours avaient médaillés des vins du Languedoc, verts, acides, ou trop boisés, sans force, sans fond, insipides...ce vin lui avait du coffre, une puissance mêlée à de la finesse en finale, de beaux tanins. Un vin pas lisse...la guerre aux degrés d'alcool faible dans le sud tue la production. Logique, puisque le consommateur de GD achète 1/ un prix 2/ fais attention à la richesse alcoolique. Un vin du Languedoc naturellement au delà de 14 degrés peut faire peur à ce consommateur et se dirigera sur un vin moins riche...donc vert, insipide issu d'une récolte pas mûre, intensive, qui ne fait que répondre à la demande des consommateurs de masse. 

Seuls les vins présentés concourent entre eux. Ce qui veut donc dire que le vin qui fut médaillé était à un instant T moins mauvais ou qu'il se comportait mieux, ou qu'il se révélait plus démonstratif que celui du voisin. En aucun cas il est meilleur que les domaines qui ne présentent jamais leurs vins...méfiance, donc !

30% DES VINS PRÉSENTÉS REÇOIVENT EN MOYENNE UNE MÉDAILLE 

 

Quel est le taux de vins médaillés dans ces concours ? 

 

Plus le taux est élevé, plus il y aura de vins médaillés, logique! Autre logique, comme ce taux est élevé, plus il y a de chance pour les vignerons présentant leur gamme de vins, qu'ils se voient décerner une médaille. L'autre évidence...plus le domaine aura de volume disponible, plus cela rapportera à l'organisateur du concours. Souvenez-vous: le vigneron paie pour présenter chaque vin (entre 40 et 120€ l'échantillon!), et si il e voit décerner une médaille, il paie pour avoir le droit de recevoir un diplôme puis celui d'apposer la médaille sur l'étiquette (80 à 140€ pour 1000 bouteilles). Cela chiffre vite! 

 

Les concours qui décernent ces médailles ne sont donc pas crédibles ? 

 

Les médailles ne sont crédibles que pour le vigneron qui est fier d'en recevoir une. Lorsqu'il en recoit chaque année, on peut estimer que son travail reste crédible, et surtout, linéaire, régulier, c'est quand même une certaine garantie. Les médailles sont également crédibles pour le consommateur non connaisseur qui part toujours à la recherche de repères afin de se laisser guider. La médaille en fait donc partie. Ces mêmes médailles sont crédibles aussi pour la Grande Distribution, et même Veepee (Ex-Vente-Privée.com) qui touchent ces consommateurs de masse. Tant qu'il y aura un intérêt pour tous ces protagonistes, alors les médailles vont continuer à connaitre de beaux jours. 

Naturellement, ces vins médaillés ne sont pas crédibles pour les professionnels sérieux, passionnés, curieux. Qui, jamais, ne font d'une médaille un pré-requis pour un achat, ou pour une mise en avant. Seul compte la qualité du travail du vigneron, le suivi et bien sûr les connaissances du professionnel lui permettent aisément de trouver les vignerons les plus consciencieux. Qui eux, n'ont aucun problème à écouler leur production. 

CONCLUSION: QUE PENSER DES VINS MÉDAILLÉS? 

 

La grande majorité des concours ne font pas appel aux professionnels pour faire partie de leurs jurés, ce qui limite très grandement la qualité de jugement de l'ensemble du panel de dégustateurs, très amateurs, voire pas du tout connaisseurs. Ces dégustateurs privilégient souvent des vins démonstratifs, aménagés oenologiquement au goût du consommateur de masse. Nous sommes tous, au début de notre initiation, passés par cette étape, c'est finalement naturel. Aucun jugement de valeur de ma part, donc, juste étayer un fait. 

 

Déguster correctement un vin implique d'abord de parfaitement connaitre le terroir où il est né, où il a grandi, afin d'estimer le niveau de qualité du vin par rapport au lieu. Sans cette connaissance, impossible d'apporter un jugement crédible. Ensuite, le fait que seuls les vignerons envoyant et donc payant leurs échantillons sont dégustés limitent grandement la comparaison avec les meilleurs vignerons, qui, grâce à leur talent n'ont pas de volume à écouler. En constatant que 30% des vins sont médaillés, afin de donner une chance plus élevée aux vignerons de glaner une récompense, et donc de payer pour participer, on est en droit de se poser bien des questions sur la qualité intrinsèque et la valeur donnée aux médailles. 

 

Cependant, dans certaines appellations méconnues, ou sous-cotées, certains vignerons talentueux ont besoin d'une médaille afin de valoriser leurs vins. Certains très bons vignerons ont besoin de cette médaille. Les moins bons, encore davantage. Alors, comment faire le tri, dans ces conditions ? Pas simple ! 

 

Quand on voit le besoin de repères dont ont besoin les consommateurs, qui achètent les vins en Grande Distribution, il est naturel que les médailles soient sollicitées par ces derniers. Acheteurs de la GD et consommateurs ont donc tout intérêt à mettre en avant les vins médaillés. Là où le conseil n'existe pas.

 

C'est la raison pour laquelle il est très rare de voir chez un véritable professionnel du vin, sommelier, caviste indépendant notamment, valoriser un vin médaillé. Pourquoi ? Car, jamais la médaille est recherchée pour ce professionnel, puisque seule compte la qualité du travail du vigneron, la justesse et le plaisir voire l'émotion qu'apporte le vin à la dégustation. Le professionnel n'a donc pas besoin des repères, que sollicitent le consommateur qui n'y connait rien en vins. Ce consommateur, qui cherchera à prendre davantage de plaisir, fera naturellement appel à ces professionnels dans un second temps, et s'écartera tout logiquement des gros circuits de distribution de masse, qui sont incapables d'apporter le conseil nécessaire au bon choix du vin plaisir, et mieux encore du vin d'émotion. 

 

En conclusion: quel grand vigneron d'appellation connue présente ses vins aux concours de médailles ? Aucun ! Quel professionnel pointu du vin recherche une médaille parmi les vins qu'il met en avant ? Aucun ! Ces réponses parlent donc d'elles-mêmes, non? 

Pourquoi? Ils n'en ont nullement besoin et n'apportent aucune importance à des médailles décernées de façon très aléatoire par des dégustateurs peu avertis...

 

Emmanuel Delmas

Pour tout connaitre sur les accords mets & vins, les tanins et les vins rouges,

ou encore l'aération des vins, le vin et son service, offrez-vous mes nouveaux magazines pédagogiques en PDF sur ces sujets passionnants. Pour vous, partout, tout le temps. J'ai édité récemment 6 magazines pédagogiques de 20 à 88 pages. Le dernier, le Vin et les fromages offre 88 pages! Le catalogue est ici.

 

 

Pédagogiques, ces magazines vous aideront à apprendre des choses passionnantes, sur divers sujets. Ainsi vous pourrez les lire partout, tout le temps, pour tout le monde. 

Ils existent également en pack   duo,  trio ou quatuor. "Au   Service du Vin", le magazine qui   rend le vin vraiment accessible. A partir de 4,90€. Cliquez sur les images afin de vous les offrir.

 

 

 

Je propose également des packs duo, trio, quatuor et la quintette afin de proposer des  tarifs avantageux. Ainsi que désormais l'Intégrale qui réunit  tous les magazines de la  collection. Offrez-vous toute la collection et apprenez encore mieux sur plein de  sujets essentiels du vin.

 

 

Cliquez sur les photos pour vous rendre sur le catalogue

 

 

 

Comment acheter mes magazines?

 

Vous commandez et payez sur la plateforme ultra sécurisée et fiable, PayFacile, je reçois une alerte et je vous envoie personnellement vos magazines en PDF. 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kiles 13/09/2020 10:16

Un vin médaillé ? Je finance la médaille. Donc je fuis. Sauf bruxelles, . Je prends plus en compte les guides, sauf parker déjà pris la main dans le sac. Le vieil adage : "ce qui ne coûte rien, ne vaut rien", garde tout son intérêt. Par sécurité : des seconds vins de château pour le bordeaux.

Johan De Boeck 13/09/2019 20:50

Si j'ai fait une belle découverte cela me rassure si le vin a eu des distinctions. Mais je me fie surtout sur le concours mondial de Bruxelles et les distinctions dans les guides comme B&D, Hachette ou le guide vert de la RVF.

Emmanuel Delmas 13/09/2019 22:21

Comme quoi, dès que les pros dégustent, tout va mieux. lol

Cyrielle- Millésime Privé 13/09/2019 20:48

Je sors d'une dégustation avec certains vins "médaillés", la plupart insipide et sans grand interêt...

Lame Delisle Boucard 13/09/2019 08:49

Pour moi le plus gros problème des concours, c’est l’échantillonnage ... le seul concours qui vient prélever le vin chez le vigneron, en vérifiant bien le volume et qui prend la bouteille sur le tas, c’est le concours général . Les autres, tu envoies ta bouteille , mais rien ne prouve ensuite que cela correspond au même vin en bouteille avec le macaron... on peut très bien avoir été médaillé pour un vin qui représente une barrique extra et mettre le macaron sur 100 000 bouteilles ...

Emmanuel Delmas 13/09/2019 10:01

Comme quoi, il s'agit d'un vrai business ! Et pour un vigneron, en effet, cela doit être compliqué à gérer

Julien Doveze 13/09/2019 08:10

Bonjour
Ces médailles peuvent être un bon indicateur pour des clients qui veulent acheter du vin et surtout quand ils sont novice en la matiere .
Par experience personnelle , j ai participé á ce concours pour médailler des côtes de Bourg et ce fut une trés belle experience .
Autour de la table il y avait vignerons , restaurateurs, oenologues, conseilles en vin , sommelier .et nous avons beaucoup échangé lors de cette dégustation.
Le resultat a été plutot coherent lors de la mise des médailles.
Très belle experience.
Mais le lendemain grande déception autour d une degustation sur les vins corses .
Très peu d échange avec les participants autour de la table. Chacun de son coté .
Nous avons delivrés des medailles sans vraiment d implication des participants .
J ai trouves le resultat plutot incoherent avec des vins medaillés .
Triste experience sur cette dégustation

Emmanuel Delmas 13/09/2019 10:01

Comme quoi, la présence des professionnels de la dégustation fait toute la différence...c'est tout sauf une surprise ,-)

Serge Prinderre 12/09/2019 23:41

C’est encore pire que ce que je pensais... on est même pas sûr d’avoir le moins mauvais des pires...

Christophe Musselin 12/09/2019 12:16

Tout en prêchant pour ma paroisse (je suis diplômé œnologue de France), je souhaiterai vous faire part d'un concours plutôt restrictif et surtout comme vous l'aimerez (animé que par des professionnels), le concours des Vinalies https://vinalies-nationales.fr/fr/

Romaine de Santi 11/09/2019 11:09

Entre les dégustateurs amateurs, les concours douteux où on "achète" sa médaille, à la limite ca me fait plus fuir qu'autre chose. Et même lorsque le concours est valable, la médaille va à un vin sans défaut et consensuel, pas forcement super intéressant.

Emmanuel Delmas 11/09/2019 11:09

C'est complètement cela!

Sylvainker 11/09/2019 10:22

Leurs méthodes d'attribution ne sont pas bonnes notamment le nombre de médailles décernées. J'ai déjà participé aux dégustations pour les vignerons indépendants, il y a un nombre défini de médailles à attribuer, que les vins le méritent ou pas...

Emmanuel Delmas 11/09/2019 10:33

On est tellement d'accord! Mais ce n'est pas le seul travers...

Christophe Poirier 11/09/2019 10:07

Article tout à fait juste. J'ajouterai à cela le fait que la médaille est en quelque sorte mensongère pour le consommateur car elle lui fait croire que le vin qu'il achète est le meilleur vin de son appellation (ou fait partie des 3 meilleurs), ce qui n'est pas vrai puisque tous les vignerons ne participent pas au concours (en tout cas pas ceux dont la réputation n'est plus à faire) et parce que la notation des vins est assez aléatoire.
Pour avoir participé à des concours, il est déjà très difficile vu les critères imposés de mettre moins de 11/12 à certains vins, alors qu'ils méritaient objectivement pas plus de 8 à mon avis. D'autre part, on se retrouvait à certaines tables avec des écarts de notation énormes (je dépassais très rarement le 12/20, là où certains autre jurés mettaient sur les mêmes bouteilles que moi des 16/17 ...).

Emmanuel Delmas 11/09/2019 10:32

Merci Christophe pour ton commentaire!
Article tout à fait juste. J'ajouterai à cela le fait que la médaille est en quelque sorte mensongère pour le consommateur car elle lui fait croire que le vin qu'il achète est le meilleur vin de son appellation (ou fait partie des 3 meilleurs), ce qui n'est pas vrai puisque tous les vignerons ne participent pas au concours (en tout cas pas ceux dont la réputation n'est plus à faire) et parce que la notation des vins est assez aléatoire.
Pour avoir participé à des concours, il est déjà très difficile vu les critères imposés de mettre moins de 11/12 à certains vins, alors qu'ils méritaient objectivement pas plus de 8 à mon avis. D'autre part, on se retrouvait à certaines tables avec des écarts de notation énormes (je dépassais très rarement le 12/20, là où certains autre jurés mettaient sur les mêmes bouteilles que moi des 16/17 ...).