DE L'ESPOIR POUR L' ANNÉE 2019

Publié le par Emmanuel Delmas

Devenons moins individualiste, et pensons collectif...même si cela n'est pas simple. Photo ©alternativesanté.com

Devenons moins individualiste, et pensons collectif...même si cela n'est pas simple. Photo ©alternativesanté.com

 

Après une année 2018 compliquée, pour pas mal de personnes, et pour notre si beau pays, mais nous sommes quand même devenus 'champions du mooooonde!', et ça, quand même ça enjolive pas mal les choses, non ? 2019 s'ouvre devant nous, en espérant que les choses évoluent dans le bon sens. 

 

 

À l'heure où le constat est sans appel concernant l'état de notre planète, il serait temps que les consciences s'ouvrent enfin pour de bon. Nous sommes tous conscients qu'il nous sera impossible de persévérer dans la voie complètement délirante dans laquelle nous nous sommes engouffrés. Chacun de nous avons une vraie responsabilité. Un par un, les uns avec les autres, nous pouvons et devons absolument réagir pour apporter notre petit caillou à l'édifice. 

 

AYONS LE COURAGE DE CHANGER CERTAINES CHOSES...

 

J'ai le sentiment que ce n'est pas par manque d'envie, ou encore de courage que nous n'osons pas avancer, chacun de notre côté malgré notre petite prise de conscience...seulement, nous ne savons pas par où commencer. Ou encore, si moi je fais cela, suis-je certain que ce sera utile, si mon voisin ne fait pas la même chose ? En fait, cela reviendrait à ne plus penser qu'individuellement, mais de manière plus collective. Et c'est là, tout le problème. Comment unir, solidifier toutes les prises de conscience individuelle afin de créer un mouvement tellement amplifié, que nous serons un jour amenés à envisager l'avenir avec plus de sérénité

 

Et ainsi être enfin plus apaisés. A l'heure où le monde qui nous entoure semble toujours plus hargneux, petit, arrogant, nous, minuscules êtres individuels sommes complètement submergés par le flux de la vie. Emportés, avalés, nous avons l'impression que nous ne pouvons plus faire grand chose pour améliorer notre destinée

Il y a de l'espoir, mais pour cela unissons nos forces, et pas à pas, chacun de nous, osons changer quelques unes de nos habitudes afin d'offrir à nos futurs enfants une planète plus propre, qui tournera encore dans le bon sens...

À l'aube de cette nouvelle année je me pose de plus en plus de questions quant à l'avenir de notre Mère Terre. A tel point que si un jour je suis en mesure de songer à faire un enfant alors je serai vraiment hésitant à l'idée de lui léguer une planète qui lui fera payer très cher nos comportements, et ceux de nos pères et de nos mères avant nous. Je ne suis pas si défaitiste que cela, ne le voyez pas ainsi, mais j'essaie toujours d'être le plus juste possible. Et ma préoccupation aujourd'hui est là. Et bien là. 

 

Je pourrai vous écrire que je souhaiterai enfin mieux gagner ma vie, réussir dans mon futur projet professionnel, qui se dessine en 2019, trouver enfin la personne que j'accompagnerai dans sa vie et qui m'accompagnera dans la mienne, qui deviendra notre. Ou encore, que je souhaiterai solidifier mon corps, grandir encore dans ma tête, vous écrire que je vous souhaite le meilleur pour vous, pour vos proches, votre santé, votre travail. Je pourrai écrire ces banalités comme chaque année. Mais cela est il utile ? 

Une vigne parfaitement entretenue par un de ces vignerons engagés dans la voie responsable

Une vigne parfaitement entretenue par un de ces vignerons engagés dans la voie responsable

Somme toute, franchement, vous écrire mes questionnements sur l'état du monde tel qu'il est...n'avancera sans doute à rien, mais il me semble important pour moi de le signifier. Car cela me libère un peu, et pourra peut être faite écho, résonnance, parmi quelques unes ou quelques uns d'entre vous. 

 

 

IL Y A T'IL ENCORE DE L'ESPOIR? 

 

Surtout, nous autres amoureux du vin, proches des gens, et de la terre mère qui porte les raisins de nos chers vignerons, nous avons un rôle à jouer afin de faire fructifier le travail des quelques centaines de vignerons qui se battent, vont plus loin que les autres, qui par leur passion, leur engagement parviennent à démontrer à quel point le travail, l'abnégation, la sincérité sont des valeurs cardinales tellement ancrées chez eux, que celles-ci ne peuvent que nous inspirer. 

 

C'est grâce à eux que nous pourrons devenir inspirés, davantage positifs, et que nous trouverons, tous ensemble des solutions afin de sortir de cette totale incohérence mortifère du toujours plus industriel, chimique, générant la surconsommation, la folle obsolescence programmée, et tant d'autres inepties contre-nature. Loin de moi l'idée d'être écolo, je ne le suis nullement, je suis comme tant de gens, consommateur de produits issus de ces industries destructrices. Pas à pas, essayons peut-être de revenir à la source de vie, plus proches de la terre, et de nos vrais jardiniers de la vigne, qui sont capables de transpirer toutes les valeurs qui semblent tant manquer aujourd'hui. 

 

Commençons juste déjà par ce petit chemin là...et je suis sûr qu'il y aura de l'espoir

 

 

Emmanuel Delmas

 

 

NB: Bon, ce texte n'était pas du tout programmé à l'avance, j'étais parti sur un truc classique, et il débouche là-dessus. Un cri du coeur on ne peut plus sincère, mais décousu, déconstruit peut-être, mais je m'en fiche en fait...c'est ce qui est sorti, et ça me semble bien le plus important. 

 

 

 



Pour tout connaitre sur les accords mets & vins, les tanins et les vins rouges, ou encore l'aération des vins, offrez-vous mes nouveaux magazines pédagogiques en PDF sur ces sujets passionnants. J'ai édité récemment 4 magazines pédagogiques de 20 à 36 pages. Les règles essentielles des accords mets & vins (20 pages), les accords de fête (36 pages)

 

Offre duo spécial 'Accords mets & vins'

 

Pédagogiques, ces magazines vous aideront à apprendre des choses passionnantes, sur divers sujets. Ainsi vous pourrez les lire partout, tout le temps, pour tout le monde. Ils existent également en pack duo,  trio ou quatuor. "Au Service du Vin", le magazine qui rend le vin vraiment accessible. A partir de 4,90€. Cliquez sur les images afin de vous les offrir.

Publié dans Divers, Conseils, Coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NicoFran 05/01/2019 15:22

Tout d’abord je vais commencer par une évidence et te souhaiter la bonne année ainsi qu’a tes proches et ton âne ????
Évidence car hélas prendre soin de notre planète ne l’est pas pour tout le monde. Heureusement que des personnes comme toi agissent pour toucher les consciences. Me concernant c’est ce que tu as réussi à faire depuis plusieurs années maintenant au travers ton livre, tes articles, tes conseils et ce n’est pas seulement boire Bon au sens bien plus large que le goût, c’est voir ce qui est Bon, et les gens qui le font et les remercier.
Je te rejoins dans cet article et j’espère que l'évidence de préserver notre planète touchera un maximum de personne en 2019.
Amicalement,
Nico
PS: Je me déplace en calèche à présent lol ;)

Emmanuel Delmas 05/01/2019 21:55

Ah ouiii ! Quel humour ,-)

NicoFran 05/01/2019 16:55

Si je dois te ramener à un endroit lol
c'était une plaisanterie :)

Emmanuel Delmas 05/01/2019 16:09

Merci Nicolas pour ton adorable commentaire. Nous avons à notre toute petite échelle chacun d'entre nous notre rôle à jouer, c'est certain!
En calèche ? C'est à dire ?

Georges-Antoine Strauch 04/01/2019 18:26

Merci Emmanuel
Bon papier sur un sujet essentiel
J’ajouterai deux chiffres : 3 et 35.
La surface agricole utile occupée par la vigne et la part de la consommation de pesticides par l’agriculture de cette (petite) surface ... ensuite je pense que chacun doit faire des gestes et s’en suffire car l’exemple est contagieux. Encore merci de ce message qui fait penser

Emmanuel Delmas 04/01/2019 18:38

Très éclairant en effet ! ,-)

Nicolas Soufflet 04/01/2019 17:30

Emmanuel, merci pour votre message tout aussi sincère que pertinent. Vos préoccupations sont le parfait reflet des miennes, comme de tant d'autres d'entre nous j'en suis sûr. J'habite en Californie depuis maintenant 12 ans (c'est durant cette période, alors que je travaillais dans l'import et la distribution de vins, que j'ai découvert votre blog) et je suis aux premières loges d'une société de surconsommation qui me fait quotidiennement me poser des questions sur ce qui nous attend si nous ne changeons pas nos comportements. Les vignerons californiens sont confrontés à des difficultés grandissantes du fait du changement climatique (sécheresse extrême, incendies dévastateurs...) qui ont des conséquences dramatiques à court et long terme sur leur activité. Espérons que la prise de conscience que vous évoquiez progresse et que nos sociétés commencent enfin à rectifier le tir. Au plaisir de vous lire.
Nicolas

Emmanuel Delmas 04/01/2019 17:35

Merci Nicolas pour votre commentaire tout à fait pertinent ! Il est en effet grand temps d'agir, car le temps de la prise de conscience semble réduite, nous n'avons plus le temps de ne rien faire. Oui, en Californie le problème est très facilement identifiable même vu de chez nous. D'ailleurs, partout en France et notamment dans le sud, les soucis rencontrés en Californie commencent à apparaitre, mais c'est encore plus le cas ailleurs en Europe là où le climat est déjà très chaud.
Mais la question...comment faire ? Il faut trouver des solutions, et vite !