LE VIN ROSÉ EST IL UN BON VIN ?

Publié le par Emmanuel Delmas

LE VIN ROSÉ EST IL UN BON VIN ?

 

Très prochainement, le printemps approchant, vous verrez les premiers vins rosés s'étaler dans les rayons des grandes surfaces, et chez les cavistes de proximité, et autres points de vente. Je ne reviendrai pas sur le fait que le bon vin s'achète chez les véritables cavistes de proximité, cela étant désormais acquis pour tous les passionnés de la Dive bouteille. Eclairage sur ce qu'est le vin rosé. 

 

 

Sommaire de l'article: 

 

  1. Un vin rosé, c'est quoi? 

  2. Comment élabore t'on le vin rosé?

  3. De délicieux vins rosés

  4. Le bon vin rosé peut se garder!

  5. Le vin rosé mérite une bonne cave!

 

LE VIN ROSÉ PEUT ETRE UN BON VIN!

 

 

 

Très souvent on me pose la question du vin rosé lors de mes formations et autres animations de dégustations. Pourquoi je n'en fait pas déguster, ou encore pourquoi nous autres professionnels donnons nous l'impression de snober le vin rosé ? A cela plusieurs raisons. Très rapidement, le fait que les vins rosés sont proposés bien trop rapidement à la vente, alors que les meilleurs d'entre eux devraient être attendus quelques années. Sans omettre le fait que ce vin est trop souvent destiné à des consommateurs peu avertis, en résulte trop régulièrement des vins bâclés, pas aboutis autant qu'ils le mériteraient, pour des raisons purement commerciales.

 

Cette pression commerciale qui éteint souvent toute forme de velléité à vouloir proposer des vins rosés de haute facture. Et pourtant, certains domaines se permettent de tourner le dos à ces pratiques en offrant des vins parfois remarquables. Aux consommateurs de leur laisser une chance de s'ouvrir et de dévoiler leurs meilleurs atours...

 

LE VIN ROSÉ EST IL UN BON VIN ?

UN VIN ROSE, C’EST QUOI ? 

 

Le vin rosé n’est nullement comme tant de gens aiment à le croire issu d’un assemblage de vin blanc et de vin rouge. Le vin rosé est en fait un vin comme les autres. Il est issu d’un ou de plusieurs cépages, et subit une macération plus courte que le vin rouge, d’où sa couleur autrement plus claire, et si caractéristique. 

 

Il est donc impossible de réaliser un vin rosé issu exclusivement de raisins blancs. Pour que le vin ait une couleur rosée, il va devoir être issu d’un cépage noir, car c’est sa peau qui lui donnera sa couleur. 

LE VIN ROSÉ EST IL UN BON VIN ?

COMMENT ELABORE T’ON LE VIN ROSÉ? 

 

A l’origine, du raisin noir!

 

A la base du vin, il y a un ou plusieurs cépages. C’est également le cas pour le vin rosé. On peut trouver parfois quelques cépages blancs dans l’assemblage, mais beaucoup plus souvent, ce seront des cépages noirs. Comme pour un vin rouge, les raisins noirs récoltés seront pressés, afin de recueillir le jus. Jus qui sera naturellement blanc. Souvenez-vous…la couleur du jus d’un raisin noir est de quelle couleur déjà? Blanc ! 

 

Ainsi pour le vin rosé, on commence par presser le jus, puis à le faire macérer. Au contact des peaux noires, le jus à l’origine blanc va se pigmenter et devenir plus foncé. Alors que pour le vin rouge cette macération peut durer au delà de 5 jours, pour obtenir un vin rosé, celle-ci durera de 6 à 36 heures selon le vin

 

Macération courte, contact avec la peau limitée, ce qui aura pour effet d’atténuer la couleur, elle sera rosée plus ou moins pâle selon la durée de macération, et aussi un vin rosé qui aura très peu de tanins, étant donné la faible durée de macération donc un contact limité avec la peau qui contient des tanins. 

 

En fait, on peut dire que le vin rosé est certes issu de raisins noirs à jus blanc (+ de 80% des cépages noirs contiennent un jus blanc), mais qu’il est vinifié comme un vin blanc, à la différence notoire qu’il subit une très courte macération, qui lui donnera sa teinte rosée. 

IL Y A DE DÉLICIEUX VINS ROSÉS

 

Certes trop de vins rosés sont élaborés de manière anarchique par des vignerons peu consciencieux. Tout dépendra là encore de votre choix de fournisseur. Mais si vous vous montrez curieux, pointilleux alors vous pourrez croiser la route de très jolis vins rosés. Néanmoins ceux-ci ont un certain prix, équivalent à un bon vin blanc ou vin rouge. Certains atteignent même des prix exorbitants, mais les progrès assez remarquables le justifient. Il faut bien comprendre qu’élaborer un vin rosé réclame une certaine minutie, et reste toujours assez technique. Ceux-là ne sont pas les plus clinquants, et étant assez confidentiels vous ne les trouverez ni en grandes surfaces ni même chez les grandes succursales de cavistes. 

LE VIN ROSÉ COMME UN BON VIN DOIT SE GARDER !

 

 

Le bon vin rosé réclame un véritable savoir-faire, qui quand il est avéré peut offrir de très jolis vins, vraiment aptes au vieillissement ! Alors, n’hésitez pas à garder une partie de vos bouteilles de vins rosés dans votre cave 2 ou 3 ans. Vous serez surpris de voir à quel point le vin rosé peut être très bon ! 

 

Le vin rosé se retrouve très tôt dans les rayons, et le consommateur si peu averti ne lui laisse aucunement le temps de s'ouvrir, de se patiner, et le déguste alors qu'il est complètement compressé, contracté. En ne lui laissant que peu de chance à ce vin, le résultat est implacable, le plaisir inexistant. Le vin rosé est un vin comme les autres, il a besoin d'être attendu. C'est après deux ou trois années qu'il commence à se dévoiler, et là vous serez bien surpris de constater à quel point la notion de plaisir est réelle. Certes, il a peu de tanins, mais ses acidités lui permettent de traverser plusieurs années sans coup férir dès l'instant où son géniteur est un tant soit peu méticuleux. 

 

LE VIN ROSÉ MERITE UNE BONNE CAVE! 

 

Allez déguster des vins rosés de 7 ans, ou de 9 ans voire plus dans certains grands domaines de Bandol, de Provence, ou d'ailleurs. J'ai récemment dégusté un magnifique Clairet bordelais 2010 tout récemment encore, et quel plaisir j'ai pris. Sans parler de ce remarquable rosé des Charentes 2015 dégusté en automne dernier. Que dire de cet étonnant rosé 2004 de Coteaux d'Aix du Château-Bas, quand son 2014 se goûte déjà très bien et méritera encore de patienter quelques années. Et je passe ce 2014 spectaculaire du Domaine Vaccelli en Taravo Corse (Ajaccio). Les vins rosés du Clos Fornelli avec leur Robe d'Ange sont aussi d'autres exemples, tout comme les rosés en Fronton également. Il me reste encore 2 bouteilles dans ma cave de ce vin rosé, qui est en fait un blanc issu de raisins noirs, absolument superbe de grâce et de caractère. 

 

 

Le vin rosé est un vin comme les autres quand il est propulsé et impulsé par un vigneron pointilleux, qui parvient à s'affranchir de cet aspect purement commercial qui enterre tant les ambitions. 

 

Alors, comment changer à notre échelle, ne serait ce qu'un tout petit peu les choses, afin de rendre au vin rosé ses lettres de noblesse ? Peut-être serait il temps de relayer les bons conseils, et de faire preuve de bon sens. Au consommateur de se responsabiliser davantage afin de se donner plus de chance de rencontrer le plaisir. Et le vin rosé doit cesser d'être bu alors même qu'il est complètement contracté dans sa bouteille. Comment peut-on (faire) croire qu'un vin aussi rapidement mis en bouteille puisse être prêt à être consommé dans les mois qui suivent ? Cela est un non sens, pire encore, une hypocrisie soutenue par une grande partie de la filière, incapable de s'affranchir de ses obligations commerciales, immédiates. Penser plus loin serait autrement plus bénéfique pour tout le monde, en premier lieu le consommateur. 

 

Le vin rosé, le bon, le mériterait amplement, et tout le monde se réconcilierait avec lui. Partons donc à sa redécouverte, vous serez vous aussi surpris! Oubliez vos rosés dans vos caves quelques années, et reparlons-en après dégustation à la température idoine comprise entre 12 et 14°, naturellement ! 

 

Emmanuel Delmas

 

Magazine le vin rouge et ses tanins

 

Pour tout connaitre sur le vin rouge et ses tanins, offrez-vous mon tout nouveau magazine pédagogique sur ce sujet passionnant. 

 

28 pages, 4,90€

 

D'autres magazines sont également à disposition sur les accords mets & vins notamment de 20 pages à 34 pages. Cliquez sur chaque photo pour en savoir plus.

 

Magazine les accords mets & vins, les règles essentielles
Magazine les mets & vins de fête

 

Les règles des accords mets & vins (20 pages)

Les mets & les vins de fête (34 pages) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Johan De Boeck 30/07/2018 17:03

Deja qq articles que j'ai lu a propos du bon vieillissement de certains rosés. Celà me tente très fort de patienter pour les btlls suivantes: côtes de provence chat d'Esclans Garrus 2014 et Le Clan 2011, les Tavels du dom de la Mordoree et le saint-chinian Grâce des Anges 2016 du chat Castigno. Qu'en pensez-vous?
Merci Emmanuel pour ces précieux articles a chaque fois.

Emmanuel Delmas 30/07/2018 17:09

Merci Johan,
Oui, ils peuvent bien vieillir, pour ceux cités. Il me semble important de leur laisser une chance, alors pourquoi s'en priver ?
A bientôt!

phil 28/05/2018 16:45

Voici une conclusion raisonnable.

Emmanuel Delmas 28/05/2018 17:18

Merci, merci ,-)

JB 08/03/2018 12:38

J'ai bu cet été un rosé de 45 ans d'âge acheté au domaine de Bablut, à Brissac, Anjou. Un ami œnologue m'avait suggéré de leur en demander, sachant qu'ils ne les mettent bien sur pas sur leur carte , Belle émotion

Emmanuel Delmas 09/03/2018 12:12

Ah oui, 45 ans ? Etonnant ! Peut-être était il à l'époque chaptalisé...

Philippe Pouchin 02/03/2018 19:44

" Vous oubliez, à mon avis, du fait que le vin rosé semble « cheap » auprès de non initié"

Oui peut-être, mais il est facile à comprendre que le rosé, quand il est bien fait, est le chaînon manquant entre les blancs puissants et les rouges légers. Pour s'en convaincre il suffit d'accompagner d'excellentes tajines, couscous ou autres cuisines du monde d'un excellent rosé. La puissance tannique est contenue, l'équilibre et le fruit toujours présent, une vraie rencontre. Pas difficile comme initiation !

Merci Emmanuel. pphilippe

Emmanuel Delmas 03/03/2018 22:03

Merci Philippe pour ton précieux commentaire! Tu prêches un convaincu ,-)

Pascale Lambert - Côte d'Or Tourisme 01/03/2018 10:04

En Bourgogne, l’appellation Marsannay, dans la côte de Nuits, produit un rosé de grande qualité depuis des décennies et il est très apprécié des amateurs

Emmanuel Delmas 01/03/2018 10:19

La seule appellation communale de Bourgogne qui propose en effet du vin rosé. ,-)

Hervé Kerlann 01/03/2018 09:39

tout à fait d'accord. pendant des années j'etais dédaigneux des rosés, puis j'ai élaboré du blanc de Pinot noir en pressant des raisins de Pinot noir. Les jus sont blancs au début et en allant plus loin dans le pressurage, je dois separer les jus du pressoir puisqu'ils deviennent rosé. J'incorpore un peu de jus de raisins aligote puisqu'ils sont récoltés les mêmes jours afin d'ajuster la couleur et donner du mordant à mon rosé et le cuvée fermente à basse température. Je me suis découvert une tendresse pour le rosé qui peut être considéré comme un vin à part entière.

Emmanuel Delmas 01/03/2018 10:02

Ca aurait été avec plaisir mais ce jour-là j'anime une MasterClass pour les vins du Beaujolais à Bruxelles...,-)

Hervé Kerlann 01/03/2018 09:57

je serais au wine Lab de Bettane le Lundi 26 Mars et je vous le fais déguster si vous voulez

Emmanuel Delmas 01/03/2018 09:49

Merci Hervé Kerlann pour votre commentaire qui confirme bien que le vin rosé peut être un joli vin quand le vigneron y met un peu de coeur et de l'envie.

Alexandre SIMONNET 01/03/2018 09:14

Bonjour, je tenais tout d’abord à vous féliciter pour votre travail, à cela j’ajoute votre passion et le plaisir que vous avez à vouloir partager, ce qui est la base de notre métier, ce que nous oublions souvent.
Néanmoins, j’aimerais apporter 2 petites remarques à votre article:
1. Vous oubliez, à mon avis, du fait que le vin rosé semble « cheap » auprès de non initié (comme beaucoup de nos amis personnel) permet de casser le côté formel d’un apéritif et de profiter seulement autour d’une quille « sans ambitions » mais qui restera un souvenir pour eux, ce qui me paraît être les premiers pas dans le milieu du vin.
2. Le facteur climat, j’officie dans un établissement en Basse Californie du Sud (d’où l’horaire de ma réponse

Emmanuel Delmas 01/03/2018 09:37

Merci Alexandre pour ce très bon commentaire. Je n'ai volontairement pas eu envie de revenir sur ce fameux côté 'cheap' car cela semble évident. Pour davantage m'orienter sur le fait de la nécessité de garder les vins rosés quelques années en cave pour les vins sérieux justement. Appuyer vraiment sur cette nécessité. Ah j'ai eu quelques bons souvenir de White Zinfanfel en Californie fut un temps...,-)

Mousset Aimée 01/03/2018 08:45

Un grand merci pour toutes ces explications sur le vin rosé !!! elles changent mon opinion défavorable sur ce vin que je refusais d'acheter suite à plusieurs essais catastrophiques .

Emmanuel Delmas 01/03/2018 09:13

Merci Aimée pour votre commentaire qui semble bien appuyer mon propos! Trouvez de bons rosés et gardez les au calme quelques temps ,-)