EMMANUEL ROUGET, FLAGEY ECHEZEAUX

Publié le par Emmanuel Delmas

Emmanuel Rouget dans sa cave de Flagey Echezeaux...

Emmanuel Rouget dans sa cave de Flagey Echezeaux...

C’était ma première dégustation chez Emmanuel Rouget dont je n’ai pas si souvent dégusté les vins dans ma vie de sommelier. C’est à Flagey Echezeaux que vous le trouverez. Ni pancarte ni panneau à l’entrée indiquant sa propriété. C'est voulu de la part de notre vigneron.

 

EMMANUEL ROUGET

 

18 route de Gilly

21 640 Flagey Echezeaux 

Tél: 03 80 62 86 61

Celles et ceux qui cherchent à me rencontrer trouvent toujours le moyen de me trouver...nul besoin de mettre des panneaux ou des pancartes...

Emmanuel Rouget

Emmanuel Rouget et Jacky Rigaux, très complices, une amitié qui les lie depuis bien longtemps...

Emmanuel Rouget et Jacky Rigaux, très complices, une amitié qui les lie depuis bien longtemps...

« Ceux qui cherchent à me rencontrer trouvent toujours le moyen de me trouver… » C'est ainsi qu'Emmanuel Rouget explique le fait qu'il n'a pas de panneau ou de plaque à l'entrée de chez lui...Le ton est donné. 

 

C’est qu’ Emmanuel Rouget cultive l’art de la distance et de la discrétion avec une certaine facilité. Cela semble être dans sa nature. Pas du genre à être dans la démonstration, plutôt dans l’observation puis je crois que le calcul n’est pas dans ses gênes. Il est tel qu’il est finalement, sans vraiment de filtres. Accompagné de son ami et grande éminence des vins de Bourgogne Jacky Rigaux et Laurent Gotti journaliste du vin, et mon pote Grégory Avakian il nous a fallu dix bonnes minutes de présentation, d’introduction avant de descendre dans le saint des saints, sa cave. 

 

Prendre soin de ma vigne est une étape essentielle, puis accompagner le vin tout doucement ensuite après la récolte une autre...

Emmanuel Rouget

Jacky Rigaux est une véritable bible des vins de Bourgogne. Connu et reconnu par ses pairs, et les vignerons ce fut une véritable chance et un honneur pour nous qu'il se joigne à notre visite. Jacky a pu nous faire un éclairage étonnant sur les vins, et j'ai pris énormément de plaisir à échanger nos ressentis, qui se rejoignaient d'ailleurs souvent. "Energie, Viscosité, salivation..." tant de termes qui revenaient souvent lors de cette formidable dégustation.

 

 

UN VIGNERON QUI OBSERVE

 

 

Il y a chez Emmanuel Rouget, pour la personne comme moi qui ne le connaît pas un côté intimidant, peut-être sa carrure imposante, son expression dans le regard, ou plus simplement son charisme dont il ne semble pour autant ne pas jouer. Il faut aussi avouer que sa réputation le précède un petit peu. Mais je ne suis pas du genre à m'arrêter à cela, bien au contraire.

 

Emmanuel Rouget, Jacky Rigaux, Laurent Gotti

 

Assez rapidement, les discussions s'accumulaient, le millésime 2016, puis le 2015, les aléas climatiques. La grêle bien évidemment fut relayée, un peu trop d'ailleurs dans la presse, tout en ayant eu tendance à occulter le véritable fléau que fut le mildiou cette année-là, dans le vignoble. A bâtons rompus! 

 

 

Voilà encore un vigneron qui déplore l'inflation grandissante des prix des vins. La demande toujours plus importante, une offre toujours plus faible, et voilà le résultat... l’achat des vins pour les sincères amoureux du vin, la frustration que cela engendre, et tout ce qui accompagne cet état de fait devient pénible à vivre pour tout le monde. Toute l'assistance fut concentrée et à l'écoute tant le vigneron se montrait investi, et passionnant. Petit à petit, l'atmosphère devenait vraiment détendue, voire amicale. 

 

DES VINS TOUT EN FINESSE, ELEGANTS ET SALIVANTS...

 

Emmanuel Rouget, faut il encore le rappeler est le neveu de feu Henri Jayer, légende vivante en Bourgogne. Il est sans nul doute possible le digne héritier de son oncle, et cela a dû être compliqué à gérer. Je ne me mettrai jamais à sa place, mais j'imagine à quel point les attentes pouvaient être grandes de la part des amoureux du vin en général et du domaine Jayer en particulier. 

 

 

Il a appris au contact de son oncle, durant de nombreuses années, puis lors de sa disparition en 2006, la reprise se fait tout en douceur. Rien de chamboulé, juste poursuivre ce qu'il savait faire. Des tailles courtes afin de réduire les rendements, une culture de la vigne responsable et respectueuse de ses sols, des raisins récoltés à parfaite maturité tout en respectant la trame acide du cépage. Puis la poursuite dans la cave avec des élevages longs avec les lies, sans soutirages. A noter, et cela est important que les raisins sont tous éraflés chez Emmanuel Rouget.

 

REPOSANT SUR DES TEXTURES VELOUTEES, TANTÔT ONCTUEUSES

 

 

Les vins d'Emmanuel Rouget relatent à merveille la lecture des terroirs, en préservant toute la fraîcheur et l'élégance du pinot noir, avec des finales salivantes, et des matières joliment structurées, une onctuosité notamment qui trahit les grands terroirs.  

Taille courte, culture de la vigne responsable et raisonnée, élevages longs sur les lies fines, pas de soutirages...pour des vins redonnant à la dégustation une parfaite photographie des terroirs. Emmanuel Rouget est le digne héritier d'Henri Jayer, qui fut son oncle.

LA DEGUSTATION

 

Vins dégustés in situ sortis du fût, tous du millésime 2015 en compagnie d’Emmanuel Rouget, Laurent Gotti, Jacky Rigaux et Gregory Avakian.

Le Cros Parentoux 2015 fut le point d'orgue de la dégustation chez Emmanuel Rouget...

Le Cros Parentoux 2015 fut le point d'orgue de la dégustation chez Emmanuel Rouget...

Nous entrons dans le vif du sujet avec un Bourgogne générique dont les vignes sont cultivées sur la commune du Couchey. Ce vin pourrait revendiquer l’appellation Marsannay. « Mais j’aime l’idée de proposer un vin d’entrée de gamme, à un prix qui reste décent » se plait-il à nous avouer.

 

Bourgogne 2015 

Vignes sur le finage de Couchey, situées en bas de coteaux. Elles pourraient revendiquer l'appellation Marsannay.

 

Nez finement végétal, puis à l'aération le fruit frais prend place, baies sauvages en fond de nez. Bouche droite profitant d'une belle sensation de fraîcheur en son centre. Structure qui s'amplifie en finale associée à une bonne trame acide et de fins tanins. Persistance fruitée, salivante. Ensemble énergique et sapide. 

 

****

 

Chorey les Beaune 2015

Elevage sur lies, 20% fûts neufs, sur terres de glaises. 


Nez finement réduit à ce stade, puis épices (poivre), baies en fond de nez. Bouche ample, aérienne révélant une fine prise de bois. Milieu fruité et épicé relayé par une belle trame acide. Finale impulsive, salivante, révélant de beaux amers et des tanins fermes, (élevage relativement appuyé à ce stade), sapide. 

 

***(*)

 

Bel équilibre d'ensemble ici malgré le fait que le vin semble traverser une phase délicate. Rien de grave, cela n'étant qu'un stade un peu ingrat. Patience donc...

 

 

Savigny les Beaune 2015

Terres plus souples, sableuses, bien drainantes, et plus calcaires.

 

Nez subtil, fruité et finement végétal. Rose et fruité strict en fond de nez. Bouche droite, aérienne, au milieu fruité, juteux, profitant d'une bonne structure. La trame acide tend à merveille le profil du vin, sur une finale dépliée, sapide, étonnamment salivante, minérale en persistance. Très long, magnifique pinot noir! 

 

****(*)

 

Voici avec ce vin l'archétype du très joli pinot noir tout en finesse, qu'il est possible de rencontrer chez les vignerons pointilleux. Cette appellation peut sembler un peu sous-cotée et cela est fort dommage...

 

 

La dégustation chez Emmanuel Rouget fut l'occasion de mieux cerner les vins mais aussi le personnage...

La dégustation chez Emmanuel Rouget fut l'occasion de mieux cerner les vins mais aussi le personnage...

Côte de Nuits villages 2015

0,25 ha environ à Corgoloin sur la parcelle dite ' les Chaillots' (Côte de Nuits villages peut être revendiquée sur les communes de Brochon et Fixin au nord, Corgoloin, Prémeaux et Comblanchien au sud).

 

Nez de fruits cuits, d'épices, prunes en fond de nez. Bouche riche, plus compacte à l'attaque, de belle structure, fruitée en son centre, suivi par des tanins fins et une belle acidité sous-jacente. Fins amers apportés par un élevage raffiné. A ce stade ce vin semble déjà complet. 

 

****(*)

 

Nuits Saint Georges 2015 

Assemblage de 4 parcelles, 30% de fûts neufs

 

Nez de fruits pulpeux, épicé (poivré), fond de nez floral, malgré une fine perception de l'élevage. Bouche dans le droit sillage du nez, suave et de belle concentration, la matière se montre enveloppante, fraîche grâce à sa belle trame acide, et de fins tanins, bien que présents à ce stade. Vin empli de force et d'élégance, de belle persistance. 

 

*****(*)

J'aime beaucoup ces vins d'Emmanuel Rouget, quand ils offrent cette si belle 'onctuosité', signature des beaux terroirs en Bourgogne. On n'attache jamais assez d'importance à ce toucher de bouche, c'est dommage selon moi...

Jacky Rigaux

 

Vosne Romanée Villages 2015

Assemblage de 6 climats, 30% fûts neufs

 

Nez de fruits cuits, poivré et fond de nez hésitant entre le fruit et un végétal très fin. Bouche charnue, au profit droit, étiré, fruité strict en son centre. La finale semble nerveuse, pourtant quelle classe, beaucoup d'éclat une fois la trame acide ressentie. La persistance est longue, si longue, salivante à souhait. Enlevée...quelle belle envolée en persistance...floral, aérien, et de magnifiques amers qui apportent davantage de relief à l'ensemble. 

 

Il émane de ce vin une magnifique énergie, de la profondeur et aussi de l'élégance, c'est à la fois aérien et terrien, un vin qui souffle le chaud et le froid. Complet, autoritaire et bienveillant, en somme. 

 

*****(*)

 

Vosne Romanée 1er cru 'les beaumonts' 

100% fûts neufs

 

Nez fruits noirs, épices, prune. Fond de nez peau du raisin, floral. Bouche structurée, intense, veloutée. L'intégration du bois est superbement maitrisée, fine, elle permet l'expression d'un joli fruit, et d'épices. Le tout s'articule à merveille autour d'une belle trame acide. Tanins appuyés, fins amers et remarquable persistance. De l'éclat, du relief, ce vin est complet. Quel beau vin! 

 

******

 

On sent ce vin terrien, marqué par un joli velouté, marque des jolis terroirs. La finale est d'une belle intensité, soulignée par des tanins superbes, et une salivation tout aussi intense. Parfaitement ancré, ce vin en impose déjà mais naturellement il va falloir lui laisser le temps nécessaire afin qu'il peaufine ses atours.

Les beaux terroirs se révèlent onctueux, voire visqueux dans leur texture, autoritaires avec leurs tannins parfaitement mûrs, mais ils sont toujours impressionnants de définition et d'élégance quoiqu'il en soit. La marque des grands terroirs quand ils sont impulsés par de grands vignerons.

Echezeaux Grand cru

100% fûts neufs - 1,4ha sur les parcelles des Cruots (aussi nommés Vigne Blanches, les Treux et Clos Saint Denis.

 

Nez finement réduit, fruité strict après aération, épices. Fond de nez de violette. Bouche pleine, veloutée même, révélant en son milieu un fruité strict là encore, mais adoucie par une sensation florale, aérienne. Les tanins prennent le relais, bien intégrés malgré leur caractère appuyé, l'ensemble dévoile une finale enlevée, dépliée, salivante.

 

****** 

Vin étonnant de classe et d'élégance à ce stade, rien n'est imposé avec lui, il ne fait montre d'aucune forme de démonstration, mais davantage dans la suggestion, l'élégance. Un vin raffiné, presque charnel, tant son velouté est séduisant.

 

Vosne Romanée 1er cru 'Cros Parantoux' 

0,77 ha, exposée au nord-est, sol caillouteux peu profond. Au dessus du grand cru les Richebourgs.

 

Nez enjoué, floral (oscillant entre aubépine et violette), terrien, puis épicé en fond de nez. Bouche pleine, concentrée, reposant sur une belle structure. Fruité net en son centre. La finale propulse le vin dans une longueur remarquable, grâce à une trame acide salivante à souhait, des tanins fermes de toute beauté. Autoritaire, le tout est parfaitement dompté par un toucher de bouche onctueux.

 

******(*)

 

Le vin semble interminable, presque sanguin et pourtant si sensuel. Onctueux, terrien, tout en force et pourtant si distingué...Grandiose! 

 

 

Vosne Romanée Villages 2005 

 

Nez fruité, puis finement végétal, poivré en fond de nez, patine naissante, laissant poindre ne touche torréfiée (élevage). Bouche sensuelle, crémeuse, milieu de fruits frais, à la trame acide vive soutenue par des tanins de toute beauté, présents, joliment polis. Persistance de belle intensité, enlevée. 

 

*****

Le temps fait son oeuvre, le vin se met bien en place, sa matière accueille à merveille de beaux tanins, une trame acide étirant le vin en longueur, la patine est naissante et révèle un ensemble solide, bien structuré et confortable. 

 

 

Jacky Rigaux, Laurent Gotti & Grégory Avakian

Jacky Rigaux, Laurent Gotti & Grégory Avakian

MON RESSENTI

 

 

Emmanuel Rouget a une réputation de personnage aussi passionné qu'intimidant de prime abord. Observateur dans un premier temps, notre vigneron est assez rapidement rattrapé par sa passion dès que nous abordons tous les thèmes liés au vin. Mais surtout lorsqu'il parle de ses vins, de ses terroirs, et ses vignes, de son travail, des choix qu'il a réalisé, de ses convictions, Emmanuel Rouget transpire la sincérité, et s'ouvre. Ses vins m'ont ébloui par la force qu'ils dégagent certes mais encore plus je fus touché par leur grâce tactile qu'ils peuvent déployer, notamment lorsque les meilleurs terroirs s'expriment. Et là, j'ai pour habitude de dire qu'un vin ne ment jamais à la dégustation.

 

Et il est clair que ses vins sont signés du sceau de l'excellence des terroirs, cette onctuosité, cette texture de bouche et les persistances quasi interminables en sont les meilleures preuves. Mais si ces terroirs s'expriment aussi bien, c'est parce que derrière eux, ou au dessus d'eux, sur leurs terres, notre homme parvient à en extraire leur essence. Et cela passe par le travail, le désir de comprendre son environnement, et c'est tout naturellement que lorsque s'unissent les grands terroirs et un grand vigneron, alors les vins ne sont pas juste grands, mais immenses. Et assurément j'ai dégusté ce jour de fin Juin des vins immenses qui m'ont ébloui. Pour cela, merci Emmanuel Rouget. Et merci également à Jacky Rigaux, Laurent Gotti et Grégory Avakian d'avoir accompagné ce formidable moment. 

 

Emmanuel Delmas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rugvin 19/11/2017 20:44

Remarquables présentation et compte-rendu de dégustation! Mais où trouver les vins??... car ledit domaine s’est avéré inaccessible pour l’amateur que je suis....

Emmanuel Delmas 19/11/2017 23:28

Merci beaucoup pour votre retour, et vos gentils mots

V & P 13/11/2017 20:37

Une allocation annuelle ? Qu'es aquo ?

Emmanuel Delmas 13/11/2017 21:48

La possibilité pour un client d'acheter une quantité décidée par le vigneron, souvent limitée. La demande est telle que les vignerons ne prennent plus de nouveaux clients, ou après plusieurs années d'attente. Les clients historiques ont donc des allocations qu',ils doivent honorer chaque année. Je ne sais pas si je suis assez clair.

Proolman 13/11/2017 18:24

Alors, s'ils voulaient vraiment jouer la transparence, ils indiqueraient au grand public, les tarifs pratiqués sortie cave.
On peut toujours rêver..

Proolman 13/11/2017 16:11

Ouais enfin, quand je lis tous ces braves vignerons qui jurent la main sur le cœur que l'inflation des prix, ça les attriste...hum
Je serai curieux de connaitre les prix de sortie domaine pour les vins de Rouget. Je serais peut-être agréablement surpris, qui sait..

Emmanuel Delmas 13/11/2017 16:40

Non, ses vins ne sont pas si onéreux pour celles et ceux ayant la chance d'avoir leur allocation annuelle...