LES VIGNERONS PARISIENS, MILLESIME 2016

Publié le par Emmanuel Delmas

LES VIGNERONS PARISIENS, MILLESIME 2016

 

Rapide visite en début de soirée ce jour de fin Octobre 2016. Vincent Durand, ami et collègue chez Prodegustation cours d'oenologie, s'affaire depuis quelques semaines dans le 1er chai urbain de Paris. Vous trouverez ici mon article complet sur ce magnifique projet.

 

Accueil des raisins cueillis directement de domaines bio de la Vallée du Rhône après l'aval d'Emmanuel Gagnepain, le formidable oenologue qui creuse son sillage dans nombre de domaines du sud de la France et de Corse. 

Pressurage, macération, fermentation alcoolique, remontages, ouillage et autres opérations d'embouteillage et d'étiquetage du millésime précédent ou en cours sont à effectuer. Vincent Durand en profite pour réaliser toutes ces opérations pour lesquelles il fut formé voici bien des années. Pour lui, c'est un peu un retour aux sources. Un plaisir, une redécouverte. 

 

 

Revenir à cela est pour moi une réelle satisfaction...J'aime 'sentir', mieux que cela 'ressentir' les choses, le vin, le raisin, les gens...

Vincent Durand, les Vignerons Parisiens

Enfin de bons vins parisiens...

Enfin de bons vins parisiens...

L'occasion me fut donnée de re-déguster une partie des jus encore en gestation dans les cuves. Fermentation terminée, en partie sauf pour le cépage grenache à priori, en cette soirée de fin d'Octobre. 

 

Syrah 2016 prélevée directement de la cuve 

Très joli jus, reposant sur une bonne matière crémeuse, révélant un fruité concentré articulé autour d'une fine acidité et de tanins juste appuyés à souhait. Finale dans le sillage, enlevé et pleine de fraîcheur. Ca reste long. 

 

Grenache 2016 prélevé directement du fût

Jus offrant du coffre, une certaine envergure. L'opulence n'est nullement écrasante tant le fruit éclate en milieu de bouche, macéré certes mais plein, généreux de vitalité. Les tanins se révèlent fins, la persistance malgré la force générée par la chaleur de l'alcool, étonne par sa sensation aérienne. Magnifique équilibre d'ensemble là encore. 

 

 

LES VIGNERONS PARISIENS, MILLESIME 2016

 

Bien sûr les vins ne sont pas 100% parisiens, les raisins provenant de la vallée du Rhône. Néanmoins, force est de constater que leur qualité reste franchement de bonne facture. D'ailleurs, ne nous y trompons pas, en une heure durant laquelle j'étais au Chai plusieurs clients, urbains, jeunes, hommes et femmes sont venus achetés quelques bouteilles. Ils les avaient déjà dégusté et furent conquis. 

 

Il y a quelques jours j'ai fait déguster à l'aveugle leur vin blanc 2015 'Lutèce', issu du cépage viognier à 50%, de grenache blanc à 40%, et 10% de roussanne. Et là encore, ce fut une réelle surprise pour mes clients, lorsque je leur ai présenté le vin étiquette libre. La majorité partait sur un blanc sudiste, mais comme ils disaient souvent 'il y a de de la fraîcheur, c'est très bon'. 

 

Nombre de professionnels du vin, restaurateurs, et même sommeliers adhèrent au projet et sont conquis. Pour qui cherche des vins à la fois savoureux, et surprenants, trouvera avec les vins des Vignerons Parisiens, le résultat escompté. Des vins sérieux, sincères et généreux qui prendront toujours plaisir à exprimer l'identité du lieu. Des vins qui, en somme ont bien la gueule du lieu où ils ont nés et où ils ont grandi...en vallée du Rhône donc. Mais les vignerons parisiens souhaitent justement rendre le vin plus accessible aux citadins, en leur dévoilant la manière avec laquelle le vin est élaboré, en leur révélant chaque étape. Pour cela, il suffit de demander ! 

 

Emmanuel Delmas

Commenter cet article

Yohan Castaing 17/11/2016 17:47

J'ai beaucoup rit quad j'ai lu les commentaires d'un vigneron sur l'article publié dans Atabula (http://liquidites.atabula.com/2016/11/14/paris-urban-wineries-vin/). Tu vas te faire des ennemis.... ;-)

Olivier Rochut 17/11/2016 17:47

Justement, que valent ils, ou plus exactement combien valent ils ?

Emmanuel Delmas 17/11/2016 17:52

En moyenne, 13.90€