LES DEFAUTS DU VIN

Publié le par Emmanuel Delmas

LES DEFAUTS DU VIN

Si le bon vin offre toujours du plaisir, il arrive aussi parfois que certains d'entre eux révèlent des défauts. Le plus connu d'entre eux étant le fameux 'goût de bouchon'. Mais il n'est pas le seul défaut à poser des problèmes. Nous allons répertorier et lister la plupart des défauts connus. Puis pour chacun d'entre eux, tenter d'apporter un éclairage.

 

 

 

LES DEFAUTS DU VIN

 

Il est un point qu'il me semble essentiel de soulever lorsqu'on aborde ces problématiques. Celui concernant la sensibilité de chacun. Soyons clair tout de suite, chaque individu ne ressent pas de la même manière les choses. Chacun a son propre seuil de détection. Par exemple un premier individu sera plus sensible qu'un autre aux acidités. Pour un même vin, l'un trouvera le vin trop 'acide', quand l'autre le trouvera parfaitement équilibré et qu'un troisième jugera manquant un peu d'acidité. Chacun donc son empreinte alimentaire.

 

LE SEUIL DE PERCEPTION ET DE SENSIBILITE

 

Ainsi chaque individu a son propre seuil de sensibilité ou de détection. Nous ne sommes donc pas égaux face à cette problématique. D'ailleurs, faites le test vous-même. Si vous rencontrez un vin bouchonné, ne le révélez pas, et faites le déguster. Cela arrive parfois, même si cela reste rare lors de certaines de mes formations. Je ne dévoile jamais avant la dégustation que le vin que je fais déguster, a un problème. Je laisse les participants le constater par eux-mêmes. Sur vingt personnes, seuls cinq ou six émettent un doute et dénoncent le 'goût de bouchon', quand les 14 autres restent dubitatifs ou insensibles. Le pourcentage bien entendu est très variable. 

 

 

Nous ne sommes pas tous égaux face aux défauts du vin. Chaque individu développe sa propre sensibilité, son seuil de perception. Ainsi, certaines personnes détectent tout de suite un vin bouchonné quand les autres ne parviennent pas à ressentir ce défaut. Il est donc important de les sensibiliser aux défauts afin qu'ils soient capables de les révéler.

LES DEFAUTS DU VIN

Certaines personnes ne sont peu sensibles au goût de bouchon, quand d'autres le ressentent directement, au premier nez. Ce point me semblait important à aborder. 

 

Néanmoins, si le seuil de perception est propre à chaque individu, je pense également que le fait d'y être sensibilisé peut permettre d'être davantage pointilleux sur ce sujet, à force d'apprentissage. Il est donc important de bien expliquer comment détecter chaque défaut. Beaucoup de personnes n'ont jamais eu la chance de participer à des cours de sensibilisation à la dégustation. Pour eux, forcément, il leur sera plus difficile de détecter le goût de bouchon, ou les bretts, par exemple. A force de déguster les vins, il est assez aisé de constater à quel point d'une bouteille à l'autre, le vin peut se révéler différent. Peut-être d'ailleurs, par la faute d'un défaut...

 

LES PRINCIPAUX DEFAUTS DU VIN 

 

Je traiterai au fur et à mesure chaque défaut du vin parmi la liste ci-dessous, afin que vous puissiez mieux les détecter et vous éclairer à leur sujet. Il y en a d'autres bien entendu, mais je préfère me concentrer sur les suivants, que l'on trouve assez régulièrement dans les vins. J'insisterai davantage sur les brett(anomycès), car ce défaut rédhibitoire semble être encore trop souvent défendu par une certaine frange d'amateurs, pire, de professionnels. 

 

  • Le goût de bouchon
  • Les brettanomycès (Dossier en 3 parties)
  • La réduction
  • L'oxydation
  • La maladie de la graisse

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

 

 

Commenter cet article

Pierre 05/03/2016 18:58

C'est vrai que la sensibilité de chacun est tout à fait différente. En ce qui concerne le vin, j'ai déjà eu le cas plusieurs fois, où j'étais le seul à sentir le goût du bouchon ou encore une oxydation. Bien évidemment, cela peut être lié à l'expérience mais aussi à ce que l'on mange à coté. Certains aliments peuvent réduire la sensibilité à certains défauts. C'est mon hypothèse personnelle, mais il n'y a pas que ça.
Merci pour ton article.

Emmanuel Delmas 06/03/2016 08:05

Attention justement à la nourriture qui a effectivement tendance à poser pas mal de problèmes aux vins, ou qui est aussi capable de masquer en partie certains défauts ,-)

Lamé Delisle Boucard 28/02/2016 20:53

Un stress de plus pour nous pendant la vinif et les élevages , dû , je pense à des raisins récoltés très mûrs, et des doses de SO2 très basses .

Ésmelina CDB 26/02/2016 07:47

Odeur de serpillière mouillée d'écurie, civette et autres fortes odeurs animalières

La Clef des Vins 25/02/2016 18:24

Sujet carrément instructif ! Merci, hâte de lire tout ça...

Jean julien 25/02/2016 14:27

Ca, ca devrait etre interessant a suivre. Merci!

Jean-Michel Pelger 25/02/2016 13:40

Moi qui avait plutôt l'habitude de "tourner" le vin dans le verre avant de le sentir ... j'ai (encore) appris quelque chose de nouveau aujourd'hui ! ... je vais me coucher un peu moins sot ce soir : ça s'arrose !!!!

Lamé Delisle Boucard 25/02/2016 12:46

Très bien, car je finissait pas croire que certains défauts étaient devenus des qualités , et bien sûr , comme pour tout c'est la dose ou l'intensité qui compte .

Guy Ruin 25/02/2016 12:27

Actuellement l'achat d'un vin est semblable à une loterie, le sublime, voir divin côtoie le médiocre...et ce n'est pas les dégustations ( en G.S) qui font légions, il suffit d'observer mes pauvres congénères perdus devant le mur de ?, pour comprendre le travail à effectuer, Et conseiller des vins à l'aveugle reste un petit mensonge..Petites remarques à Messieurs les sommeliers des (G.S)...

Melusine Santiag 25/02/2016 12:13

Vivement la suite!

Emmanuel Delmas 25/02/2016 12:31

Un peu de patience, néanmoins ! ,-)

Johann 25/02/2016 02:32

Intéressant ça, le seuil de perception. Hâte de lire les prochains articles sur les défauts du vin, et surtout curieux des brets.

Emmanuel Delmas 25/02/2016 10:04

Oui, cet aspect me semblait important à soulever! A bientôt donc!