VINS BUS RECEMMENT # 13

Publié le par Emmanuel Delmas

Une minuscule parcelle de 40 ares pour ce magnifique chenin (©EmmanuelDelmas)

Une minuscule parcelle de 40 ares pour ce magnifique chenin (©EmmanuelDelmas)

Deux vins cette semaine mis en avant, ligériens. Le chenin et le sauvignon révèlent des contours souvent étonnants, de la fraîcheur et parfois une réelle complexité. Derrière ces vins se cachent toujours des vignerons passionnés, qui savent sortir du lot. C'est encore le cas ici...

 

 

Saumur blanc 2010, 'L'écart', domaine la Folie Lucé

Loic Terquem. Chenin sur argilo-calcaire, parcelle de 40 ares. Env 15€

 

Nez fringant, oscillant entre la pomme chaude, les épices douces (cannelle). Prise de bois joliment fondue, fond de nez sur l'infusion. Bouche charnue bien balancée par une trame acide enlevée. Le vin gagne ainsi en harmonie et en énergie, grâce à une finale pleine de vitalité. La persistance bien qu'étirée offre une sensation de confort et de précision à l'ensemble. Net, pur, et salivant.

 

*****(*)

 

L'équilibre est bien le maître-mot avec ce vin, à ce stade. Bien que jeune, il offre une superbe tension, une chair bienvenue, et surtout on devine un certain relief. Il me semble donc important de garder le vin encore quelques années afin que le vin gagne en profondeur et en complexité.

 

 

Les blancs de Loire, qu'ils proviennent du chenin, du sauvignon ou encore d'autres cépages offrent souvent de magnifiques trajectoires. Tantôt droites, parfois plus tortueuses, ou plus sinueuses, il se dégage très souvent de ces vins, chez les vignerons pointilleux, des caractères, et des complexités qui parviennent à émouvoir, à faire aimer encore plus les vins. Associez-leur le fromage local et alors là...

Un joli sauvignon signé J F Merieau (©EmmanuelDelmas)

Un joli sauvignon signé J F Merieau (©EmmanuelDelmas)

Touraine blanc 2012 'Coeur de Roche', JF Merieau

Sauvignon de 40 à 60 ans, sol argilo-calcaires, exposition sud-sud-est. Env 15€

 

Nez plaisant, intense, hésitant entre le fruité blanc acidulé, les agrumes, puis à l'aération des notes d'infusion, fond de nez de noisettes. La bouche, droite, soutenue par une belle acidité parvient à révéler un joli gras, malgré une finale saillante. Persistance élancée, salivante, très finement saline, pour un vin qui ne demande qu'à se dévoiler. Laissez lui donc quelques années afin qu'il puisse se retrouver davantage homogène...

 

*****

 

 

La notation

 

3 *** Vin de qualité     

4 **** Vin de grande qualité, plaisir garanti
5 ***** Vin superbe, de très bon niveau, plaisir appuyé

 

Puis au-delà, vins d'émotion

 

6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité, l'émotion en plus (un truc se passe)
7 ******* Vin sublime, de très haut niveau, valant le détour, émotion intense (chair de poule)
8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes (larmes) 

 

Quelques points sur ma notation

 

Vous remarquerez que je sors des standards avec cette notation, qui a d'ailleurs toujours eu cours sur le blog. 5* ne suffisent pas pour évaluer la très belle qualité d'un vin. Car si la qualité intrinsèque est une chose, il y a des vins, qui offrent bien plus que cela encore. Or, quid de l'émotion, de l'expression de vos ressentis, à la dégustation ? Des vins 5* vous en croisez trop souvent ici, étant donné que la qualité des vins mis en avant est réelle. Des vins issus de vignerons pointilleux, souvent de terroirs avérés, logiquement, des vins qui atteignent 5* assez simplement. Lorsqu'on palpe des vins à plus de 20€, cela reste normal. 

 

En revanche, au dela des 5*, les émotions surgissent, et c'est à ce moment-là, que l'on touche à une toute autre catégorie de vins. Ils sont déjà plus confidentiels. D'ailleurs, je n'ai encore rencontré aucun vin à 8*, uniquement une demi-douzaine, à 7*. Une grosse trentaine à 6*. Sur plus de 2 000 vins décryptés sur le blog, cela fait excessivement peu. Il n'est pas si usuel de rencontrer ces vins, car il me semble qu'il faut déjà être capable de les ressentir et au-delà de la technique pure de dégustation, passer ce cap en somme. Croire qu'il est nécessaire d'être une pointure en dégustation afin de les ressentir me semble là aussi une erreur. Le problème souvent chez les techniciens de la chose peut parfois d'être incapable de libérer totalement leur esprit, et d'écouter leur corps, car il s'agit aussi de cela. 

 
 

Commenter cet article

Pierre et vacances investissement avis 08/03/2016 17:49

Toujours aussi agréable de te lire ! Les conseils que tu donnes dans cet articles sont parfaitement en concordance avec ma recherche d'idée pour constituer une repas digne de ce nom ! J'ai tendance à beaucoup apprécier les vins blanc de la Loire, du coup il faudrait que je me procure du fromage local pour essayer cela. J'aime beaucoup "tester" les repas tout seul dans mon coin avant de les proposer à mes proches.
Merci pour ces conseils.

Emmanuel Delmas 09/03/2016 08:41

Merci pour ces gentils mots ! ;-)

Lodovica 07/03/2016 16:52

Merci pour cet article,très intéressant

Lodovica 07/03/2016 16:51

Merci pour cet article,très intéressant

Philippe Cuq 04/03/2016 10:51

J'aime beaucoup le travail de La Folie Lucé. J'en ai pas mal à la cave.

Emmanuel Delmas 04/03/2016 10:58

Tu as bien raison Philippe! Je suis content car il me reste z bouteilles de 2010 encore dans ma cave...,-)

Hugues Chaudois 04/03/2016 10:48

Plus qu'honorable pour accompagner un grand poisson, ou aussi de la bonne volaille mijotee a la creme et accompagnee de champignons, comme il se doit.

Lamy 04/03/2016 10:42

Bonjour,
Juste une question , par curiosité les vins que vous notés au delà de 5* et jusqu'à 7* se trouvent à peu près dans quelle fourchette de prix?
Merci pour ce voyage en pays de Loire que vous avez l'air d'apprécier jusqu'au bout des lèvres!!!

Emmanuel Delmas 04/03/2016 12:20

On peut trouver bien d'autres remarquables vins à prix tout doux, qui profiteront d'un rapport prix-plaisir tellement formidable que leur notation ne peut qu'être très bonne. Un Passe-tout-grain 08 de Jeanniard à 8€ au domaine mérite entre 5 et 6* par exemple. Un 'les Alpes' de Dominique Belliard à 11/12€ pareil, et tant d'autres vins d'ailleurs. Par exemple le Saumur blanc de Loic Terquem, je l'avais payé en 2012, 10€ au domaine me semble t'il, mais ce fut son premier millésime si je ne m'abuse. Les prix des millésimes suivants ont donc naturellement monté.

Lamy Isabelle 04/03/2016 11:29

Merci Emmanuel pour ces renseignements qui sont très clairs.
J'avais peur du rapport prix / notation avec des vins inabordables!!! cela me rassure

Emmanuel Delmas 04/03/2016 10:55

Tout dépend en fait! Souvent entre 25 et 75€ mais on peut en trouver à 10 voire 15€ pour certains vins tels des aligotés de top vignerons. Peu chers certes mais qui, à ce niveau de prix peuvent prétendre à une notation très élevée. Tout cela dépendant de l'émotion ressentie au regard aussi du prix. Maintenant un 7* à 50€ offrira davantage de profondeur, de race et de dimension qu'un vin 6* à 10€. Je ne sais pas si cela est clair...

Michel Ferrard 04/03/2016 10:02

Je suis client à St-Julien-de-Chedon chez J-F Mérieau. Mais je n'ai pas goûté ce vin-là. J'achète "Les Grands Champs" qui est un Malbec/Cabernet Franc. Il vend dans une gamme de prix élevée mais son vin me plaît bcp. Je suis belge mais ma famille française est à Montrésor.

Bridget 04/03/2016 00:29

Trop bons les vins blancs de Loire!

Emmanuel Delmas 04/03/2016 08:19

Je ne peux qu'adhérer!