CAVE LES LONGS REAGES, SEVRES

Publié le par Emmanuel Delmas

CAVE LES LONGS REAGES, SEVRES

Un couple d'amis vivant à Sèvres, non loin de chez moi somme toute, nous avons profité d'une soirée ensemble afin de nous rendre chez ce si sympathique caviste, tant vanté par eux. Il est vrai qu'au vu des vins qu'ils s'ouvraient, je me disais bien qu'il devait se cacher derrière un caviste plutôt sérieux.

 

 

CAVE A VINS A SEVRES

 

"Les Longs Réages"

 

 
Adresse 100 Grande Rue, 92310 Sèvres
Téléphone :01 45 34 04 00

 

 

 

En plein centre de Sèvres, en bas de chez eux, Nicolas. Bien évidemment, ce ne pouvait pas être un 'caviste' (j'insiste bien sur les guillemets) Nicolas, nous continuons donc notre chemin. Un peu plus loin à une centaine de mètres, une petite devanture plus discrète, ouvrant sur une cave étroite, un poil étriquée, mais tellement chaleureuse. Et autant le dire de suite, l'impression est identique à celle laissée par une caverne d'Ali Baba. Il y a du vin partout où il est possible d'en mettre.

Arnaud, caviste des Longs Réages, à Sèvres (92)

Arnaud, caviste des Longs Réages, à Sèvres (92)

Arnaud, le tenancier caviste doit avoir la trentaine d'années. Bien que la cave soit relativement petite, il ne se précipite pas sur vous, il vous laisse apprécier, regarder, ou dénicher. Il faut dire qu'il y a de quoi apprécier, étant donné l'importance de la sélection. Plusieurs centaines de vins différents trônent dans son rayonnage en bois. La grande majorité des vignerons sont en culture bio, biodynamique ou parfois aussi en 'nature', sans adjonction de soufre. Mais dans ce cas-là, seuls les vignerons les plus sérieux sont représentés. On pourrait donc penser que seuls les vignerons vraiment pointus siègent, et pourtant on y trouve également des vins issus de cavaleries plus grosses.

 

Par exemple des crus bourgeois d'un classicisme confondant ou encore deux cuvées du domaine Tariquet. Cela ne me choque pas, car je pars du principe qu'un tel domaine rencontrant un tel succès chez les consommateurs non avertis permet au caviste qui propose leurs vins de s'offrir un consommateur uniquement de passage. Surtout ces vins se vendent tout seul, ne pas en proposer c'est perdre plusieurs ventes quotidiennes. Cela reste aussi la preuve que le caviste parvient aussi à garder une part de raison, tout en préservant, au vu de sa sélection toute sa passion. Arnaud avoue...'Certains viennent pour Tariquet, et je parviens aussi à leur proposer des vins qui me 'touchent' davantage. Ils ne sont finalement pas fermés aux découvertes'.

 

Les vins de Grippa en Rhône par exemple côtoient ceux du domaine Oudin en Chablis, de Ganevat en Jura, ou encore ceux de Merieau en Loire, du domaine des deux ânes, du domaine de l'Horizon en Roussillon, ou encore des vins de Saint Cosme en Rhône, de Geantet Pansiot, ou encore de Robert Chevillon en Bourgogne, François Cotat en Sancerre, le Temps des Cerises dans le Sud, Pero Longo en Corse, Elodie Balme...et si vous saviez, tant d'autres encore du même accabit. 

 

 

Il ne faut surtout pas hésiter à retirer les premières bouteilles devant vous, d'autres se cachent derrière...je sais, je sais, ce n'est pas très 'vendeur', mais bon, je fais avec la place que j'ai, et vu que je suis un peu fou, j'ai un peu de mal à retirer des références pour en mettre des nouvelles. Du coup ça se cumule un peu !

Arnaud, caviste les Longs Réages

CAVE LES LONGS REAGES, SEVRES

 

Cette répartie suffit à comprendre un peu mieux l'état d'esprit du bonhomme. Si seulement il était possible de pousser les murs...bien que si tel était le cas, il continuerait à empiler ! Il est ainsi notre caviste, aussi volubile qu'il est sincère. Quand il aime un vin, un vigneron il sait toujours en parler avec beaucoup de coeur et de conviction

 

Pourtant, Arnaud sait raison garder. Il propose des vins de tous styles, obédiences également, sans dogme. Et c'est cela qui m'a beaucoup plu chez lui. Tout le monde trouvera son bonheur, mais il saura toujours proposer des vins de haute qualité dans le registre souhaité, même si ses convictions profondes l'amène à proposer en grande majorité et en priorité des vins issus de vignerons 'jardiniers de la vigne'. Souvent bios, ou qui ne se sont jamais écartés du chemin...

 

 

Emmanuel Delmas

 


newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

Sélection vaste et pointue, à Sèvres, aux Longs Réages

Sélection vaste et pointue, à Sèvres, aux Longs Réages

 

En somme, aux Longs Réages, tout un chacun trouvera son bonheur, notamment les passionnés de jolis vins impulsés par des vignerons sérieux, et pointilleux. Le choix est large, diversifié et pointu. Le conseil est toujours avisé, l'accueil courtois et bienveillant, et Arnaud, le tenancier n'est pas du genre à vous mettre mal à l'aise. Il saura vous laisser tranquille si vous en ressentez le besoin, et restera à votre disposition. A la fois passionné, sérieux, sans pour autant se prendree au sérieux, voilà un caviste qu'il fait bon avoir près de soi ! 

 

 

Emmanuel Delmas

 


newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

 

Caves les Longs Réages, à Sèvres, mais aussi à Meudon (92)

Commenter cet article

Remi B 14/01/2016 17:51

C'est le bonhomme à visiter à Paris....si vous cherchez du vin ou si vous voulez converser un moment....c'est un érudit de la gastronomie..mais c'est aussi....mon ami....hehe....

Delphine L 14/01/2016 16:26

Merci, je ne le connaissais même pas.... Va falloir que je me rattrape

cmballantyne@gmail.com 13/01/2016 21:21

Cheers! Totally inspiring!

Maralyne Ballantyne 13/01/2016 21:21

Thanks Emmanuel Delmas.....you do inspire.....

cmballantyne@gmail.com 13/01/2016 21:20

CHEERS!

Sarah Rotschild Pelcener 13/01/2016 21:16

Je confirme également!

Lame Delisle Boucard 13/01/2016 20:37

Jérome et Arnaud deux grands passionnés de vin , super sympa et de gros bosseurs ...

Gwenael le Beguec 13/01/2016 19:18

Je confirme ! Heureux les voisins !!

Emmanuel Delmas 13/01/2016 20:39

Vous pouvez l'être ! On repassera le voir à ma prochaine visite ! :-)

Emmanuel D 13/01/2016 14:20

Je pourrais avoir le même à Saint-Cyr l'Ecole? Snif...

Emmanuel Delmas 13/01/2016 18:05

Ah il faut lui demander! ,-)