PETIT PERIPLE EN CENTRE-LOIRE

Publié le par Emmanuel Delmas

PETIT PERIPLE EN CENTRE-LOIRE

 

 

Quelques jours la semaine prochaine seront dédiés à la visite de quelques vignerons en Sancerre et Pouilly-Fumé. Louis Benjamin Dagueneau, Vincent Gaudry, et espérons-le, nous attendons confirmation, le Clos la Néore.

 

 

Cette région recèle de pépites, soyons clair là-dessus. Certes le cépage sauvignon règne en maître, mais ne laissons pas pour autant de côté le chasselas, qui donne ses lettres de noblesse aux vins de Pouilly sur Loire. Le pinot noir révèle aussi de jolis contours dans le coin.

 

 

Louis Benjamin Dagueneau © Photo Figaro-Vin

Louis Benjamin Dagueneau © Photo Figaro-Vin

J'essaierai dans la mesure du possible de vous faire un retour sur ces visites, qui seront évidemment plus que constructives, en tous points. Les émotions devraient être de la partie, et je redécouvre ces derniers temps le grand plaisir de déguster ce cépages sauvignon qui donne ci et là des vins assez épatants, en terme de définition et d'expressions. Si Vincent Gaudry est à mon sens un des plus grands talents de la région, ses vins m'ont toujours épatés, surpris, par l'éclat et surtout cette énergie qu'ils déploient. Ma cave d'ailleurs en regorge et ce n'est certainement pas pour rien.

Louis Benjamin a su de son côté confirmer tout son talent et révèle des vins certes confidentiels mais aussi remarquables que ceux de son papa, Didier. La relève fut évidemment difficile à assurer, Louis Benjamin et sa soeur Charlotte ont rencontré certaines difficultés, et suivre les pas de Didier ne pouvaient pas se faire si simplement. Et pourtant, les résultats sont assez fulgurants selon les retours que j'ai pu récolter ci et là. Cette visite sera donc l'occasion pour moi de confirmer tout cela, et surtout de partir à la rencontre d'un jeune vigneron qui a bien des choses à exprimer, et pas qu'à travers de ses vins.

Les grands terroirs de Chavignol...

Les grands terroirs de Chavignol...

Quant au Clos la Néore, voilà un domaine des plus confidentiels, des vins rares et eux aussi dessinent des contours qui ne laissent jamais indifférents. J'ai eu le privilège de les déguster voilà quelques années. Edmond Vatan, désormais sa fille Anne réalise des vins vraiment épatants, sur cette minuscule parcelle d'à peine 1 hectare sur les Monts Damnés. Croisons les doigts afin que nous puissions rendre visite à ce domaine, à part.

 

Affaire(s) à suivre donc ! 

 

 

Commenter cet article

Wine Sympathy 12/10/2015 21:13

Bonjour à tous,
Dans l'attente du reportage et des accords mets & vins - qui je l'éspère iront avec - je vais m'ouvrir un vin de Loire...

Gérard 12/10/2015 18:15

Bonjour Emmanuel,
Je me permets de t'inciter à faire un tour chez Jean-Paul Quenault, caviste à l'enseigne "Le Vin" à La Charité sur Loire ( 10 km de Pouilly ). Tu peux en parler à Louis-Benjamin ou Charlotte, ou à Anne Vatan... Mais attention l'homme est souvent absent, pour la bonne cause;ainsi il sera sans doute fermé jeudi car nous devons aller ensemble en Bourgogne Côtes de Nuits. Il est prudent de l'appeler avant au magasin 03 86 70 21 30 et si tu veux ses coordonnées personnelles dis le moi et je peux te les communiquer en privé. Sinon les Dagueneau ou Anne Vatan pourront te renseigner.
Une visite dans sa minuscule cave pleines de grands flacons est toujours un savoureux moment.
Gérard

Emmanuel Delmas 12/10/2015 18:22

Malheureusement je pense que ça va être compliqué, on a tant de gens à voir déjà ,-)

Christelle 10/10/2015 12:07

Bonjour,
Je vous suis depuis peu et j'avoue attendre avec plaisir vos différents articles.
Je suis alsacienne et si je connais bien nos vins, je reste malheureusement assez inculte en ce qui concerne les autres région....
Je ne peux que très très (trop) rarement déguster une bonne bouteille, ce qui n'arrange pas les connaissances !
J'ai il y a quelques années pu boire un excellent Pouilly fuissé (plus la référence) mais un truc à tomber à la renverse !
Puis différents Pouilly fumé....
Ma question va vous sembler idiote, mais j'aimerais votre appréciation sur les caractéristiques particulières de ces deux appellations, gustativement parlant.....
Ou les connaissances d'autres visiteurs/connaisseurs de ce blog...
Merci d'avance,
Bien à vous
Christelle

Christelle 13/10/2015 07:27

Oula.... et bien tout s'apprend, je crois devoir continuer à bouquiner et à déguster ! Merci pour votre réponse.

Emmanuel Delmas 10/10/2015 12:56

Oula les différences sont importantes...entre ces deux appellations! Le Pouilly-Fumé se trouve en Centre-Loire donc, cépage sauvignon, alors que le Pouilly Fuissé se trouve en Bourgogne du Sud, avec le cépage chardonnay...rien que cela confèrent déjà de grande différences en terme de caractère aromatique et de profil ,-)

Christian 09/10/2015 20:46

Bonjour Emmanuel
Tu passeras un petit bonjour à Vincent Gaudry de ma part , j'y suis allé avec toi l'année dernière et en garde un très bon souvenir que je ne suis pas près d'oublier . Comme tu le dis dans ton article , ses vins sont épatants et content d'en avoir quelques unes dans ma cave .
Un de tes anciens élèves .

Emmanuel Delmas 10/10/2015 00:20

Je n'y manquerai pas Christian, en espérant que tout va bien pour toi surtout et ton fils ! A bientôt !

JFR 09/10/2015 11:53

Bonjour,
Tu auras sans doute une semaine chargée et pleins de choses à nous raconter. Comme tu vas dans le secteur, je ne peux m'empêcher de te conseiller de pousser ton chemin jusque Quincy à l'ouest de Vierzon. Petit vignoble qui fait bien le lien entre la minéralité du Sancerrois et le floral des blancs de Touraine. Philippe Portier dans sa perpétuelle recherche de qualité saura te convaincre... good trip :)

Emmanuel Delmas 09/10/2015 11:57

Merci pour cette piste ! Je la garde au cas où, mais je ne pourrai pas pousser jusque Qincy...je serai bien allé sur Ménetou Salon claquer la bise à Matthieu Cosse et goûter les vins que je trouve délicieux de Philippe Gilbert.

Benjamin 09/10/2015 10:49

Salut Emmanuel. Je suis allé plusieurs fois dans ce petit coin de paradis. J'espère que tu vas te faire plaisir avec le fromage là bas aussi !

Emmanuel Delmas 09/10/2015 11:28

Mais la question ne se pose même pas !! Evidemment que je me prendre mon pied. Et le petit tour à la fromagerie locale est une évidence ! ,-)