MES COUPS DE COEUR

Publié le par Emmanuel Delmas

MES COUPS DE COEUR

COUPS DE COEUR

 

 

J'ai la possibilité de déguster beaucoup de vins. Souvent bons, parfois délicieux, aussi quelquefois décevants. Cette rubrique me permet de mettre en avant des vins qui m'ont particulièrement plu, par leur personnalité, leur caractère, et aussi l'émotion qu'ils dégagent. Et si le prix est plus que cohérent, alors là...pourquoi nous en priver ? Alors, pour le plaisir, ne nous en privons surtout pas. 

 

 

Vous trouverez ci-après tous les articles répertoriant les vins qui m'ont particulièrement touché, voire ému. Ces articles s'intitulent 'Vins bus récemment'. Ils se rempliront au fur et à mesure.

 

Les vins dégustés le sont souvent par le fruit du hasard, je ne cherche pas spécialement à déguster les vins d'une région davantage qu'une autre. Certes, j'ai mes sensibilités mais je reste ouvert d'esprit. Je mets en avant des vins qui me semblent avoir du sens, du style, du fruit, et de la vitalité. Un caractère, en fait tout simplement, le vin 'juste', celui qui nous raconte à la dégustation son histoire. Qui ne ment pas, ne joue pas des artifices. Le vin 'juste' s'oppose au vin 'aménagé', souvent ennuyeux, dénué de personnalité. 

Le vin qui offre de l'émotion reste relativement rare. Emanant souvent d'un vigneron méticuleux, et/ou d'un terroir particulier, il me semble important d'en parler, de le mettre en avant, afin de partager avec vous ce moment. Pour vous le procurer, il sera nécessaire de trouver le vrai bon caviste, ou de vous rendre directement chez le vigneron...

 

 

Qu'est ce qu'un vin 'juste' ? J'ai envie tout simplement de reprendre cette évidente phrase de Jacques Puisais: 'Le vin juste doit avoir la gueule de l'endroit où il est né, du lieu qui l'a vu grandir, et les tripes du bonhomme qui l'a fait'. Voilà, j'aime ces vins-là...tout simplement. 

 

Malheureusement, ils ne sont plus si évidents à croiser, notamment dans les circuits de distribution que l'on retrouve autour de nous. Ces vins sont assez confidentiels, et se méritent. Je vous en offre quelques-uns ici, il ne vous restera plus qu'à vous rendre chez le vigneron ou chez le véritable caviste de proximité (hors Nicolas donc, ou autres grosses succursales). 

3 *** Vin de qualité     

4 **** Vin de grande qualité, plaisir garanti
5 ***** Vin superbe, de très bon niveau, plaisir appuyé

 

Puis au-delà, vins d'émotion

 

6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité, l'émotion en plus (un truc se passe)
7 ******* Vin sublime, de très haut niveau, valant le détour, émotion intense (chair de poule)
8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes (larmes) 

 

Quelques points sur ma notation

 

Vous remarquerez que je sors des standards avec cette notation, qui a d'ailleurs toujours eu cours sur le blog. 5* ne suffisent pas pour évaluer la très belle qualité d'un vin. Car si la qualité intrinsèque est une chose, il y a des vins, qui offrent bien plus que cela encore. Or, quid de l'émotion, de l'expression de vos ressentis, à la dégustation ? Des vins 5* vous en croisez trop souvent ici, étant donné que la qualité des vins mis en avant est réelle. Des vins issus de vignerons pointilleux, souvent de terroirs avérés, logiquement, des vins qui atteignent 5* assez simplement. Lorsqu'on palpe des vins à plus de 20€, cela reste normal. 

LES VINS D'EMOTION

 

Chez Claude Dugat, à Gevrey-Chambertin, j'étais habité par ses vins...

 

En revanche, au dela des 5*, les émotions surgissent, et c'est à ce moment-là, que l'on touche à une toute autre catégorie de vins. Ils sont déjà plus confidentiels. D'ailleurs, je n'ai encore rencontré aucun vin à 8*, uniquement une demi-douzaine, à 7*. Une grosse trentaine à 6*. Sur plus de 2 000 vins décryptés sur le blog, cela fait excessivement peu. Il n'est pas si usuel de rencontrer ces vins, car il me semble qu'il faut déjà être capable de les ressentir et au-delà de la technique pure de dégustation, passer ce cap en somme. Croire qu'il est nécessaire d'être une pointure en dégustation afin de les ressentir me semble là aussi une erreur. Car le problème souvent chez les techniciens de la chose peut parfois d'être incapable de libérer totalement leur esprit, et d'écouter leur corps, car il s'agit aussi de cela. 

Ainsi le 'super technicien' passe t'il parfois 'à côté' d'un vin d'émotion, car il ne parvient pas à se libérer, ni à écouter son corps, ses ressentis, enfermé qu'il est dans sa lecture, qui a tendance à occulter, justement, toute forme d'émotion...

Certains vins m'ont fait vibrer, dans le sens strict. Frissons, chair de poule, voire une fois, les larmes ont coulé. En dégustation, il est essentiel de parvenir également à écouter ses ressentis, à aller plus loin que le simple aspect technique. Les plus grands vins n'étant jamais démonstratifs, il faut être capable de les capter, de les effleurer juste parfois. Portés par un souffle, une énergie, d'une infinie finesse, ils déroulent parfois juste un fil si discret mais si intense et si persistant qu'on est capable de passer à côté de sensations qui peuvent paraitre nouvelles...ainsi le super technicien passe t'il parfois 'à côté' car il ne parvient pas à se libérer, ni à écouter son corps, ses ressentis, enfermé qu'il est dans sa lecture, qui a tendance à occulter toute forme d'émotion. Il est toujours plus difficile de ressentir et d'accepter une caresse quand on attend davantage un coup de poing...

 

A l'inverse, celui ne maitrisant pas tout, peut parfois être capable de ressentir certaines émotions, occultées par un éminent dégustateur, simplement parce qu'il peut faire confiance à ce qu'il ressent, en l'exprimant à sa manière. Libéré de toute technique, qui peut donc être bloquante, celui-ci se donne la possibilité, à condition qu'il soit à l'écoute du vin, de capter des sensations qui lui offriront plus que du simple plaisir...

Allez, pour exemple, ma visite chez Claude Dugat, immense vigneron de Gevrey Chambertin, ma plus immense émotion ressentie à ce jour avec le vin. 

 

NB: Pour en savoir plus sur l’oenologie, je vous invite à suivre les cours d’oenologie de la société Prodégustation ! J’y enseigne l’art de la dégustation de vin dans une ambiance conviviale avec d’autres sommeliers et œnologues un peu partout en France.

www.prodegustation.com

 

 

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 

Emmanuel Delmas

 
 
 

MES VINS BUS RECEMMENT

Commenter cet article

Julien 14/03/2015 16:51

Merci pour cet éclairage !

Juliette 07/03/2015 00:38

Quelle bonne idée d'aborder cette question des vins d'émotion. Ils sont comme vous dîtes...rares. Merci

Emmanuel Delmas 07/03/2015 06:11

Je crois qu'il était temps de le faire en effet!