VINS BUS RECEMMENT # 7

Publié le par Emmanuel Delmas

Gérard Descrambe, vigneron iconoclaste bordelais, près de Saint Emilion, façonne des vins à forte identité, respectueux et responsables, qui régalent par leur justesse du fruit.

Gérard Descrambe, vigneron iconoclaste bordelais, près de Saint Emilion, façonne des vins à forte identité, respectueux et responsables, qui régalent par leur justesse du fruit.

Petit tour d'horizon autour de trois vins, qui m'ont particulièrement plu et même touché, à des degrés divers. Une fois encore, les vins présentés ici le méritent largement, par le plaisir qu'ils m'ont offert, leur qualité indiscutable, fruit du travail d'hommes ou de femmes qui osent aller souvent plus loin. Il en résulte une pureté de fruit délicieuse, une énergie revigorante et parfois même un souffle portant loin l'empreinte du fond de leur terre. Cela ne peut en aucun cas n'être que le fruit du hasard, non...en aucun cas. Prix souvent doux, de surcroît, qui en font des compagnons toujours savoureux et délectables mais parfois aussi mémorables. 

Nous voyagerons ainsi entre le bordelais, la bourgogne, et la Loire, entre 9 et 17€, prix domaine ou caviste. Pourquoi alors, nous en priver ? 

Bordeaux 2010, Château Renaissance 'Dixthyrambique', Gérard Descrambe

 

Vignes plantées en 1954, qui n'ont jamais vu le moindre produit chimique. En certification nature & progrès depuis...1954. 

 

Vin tout en fruit, accompagné de fines épices, (élevage doux) et de tonalités florales en fond de nez. Bouche dans le droit sillage du nez, fruité et élégant, reposant sur une matière crémeuse pleine d'allant. Finale enlevée, révélant une superbe vitalité à l'ensemble. Un vin de Bordeaux épatant de fraîcheur et de fruit, qui réconciliera à merveille ceux pourfendant les vins de cette région. Superbe énergie d'ensemble, indice de buvalité au plus haut. 

 

L'actualité récente a mise en lumière certaines étiquettes, dessinées pour le domaine par d' illustres illustrateurs. Mais ne nous y trompons pas, c'est bel et bien la qualité intrinsèque du vin qui m'a plu, et touché. Du bel ouvrage, assurément ! Compter une petite douzaine d'euros.

Il émane de ces trois vins un fil conducteur. Ils expriment tous une véritable pureté du fruit, et même une énergie aisément identifiable, notamment dans leurs persistances. La signature de vignerons aussi authentiques que justes.

Philippe Gilbert révèle des vins blancs éclatants, subtils, et étonnants de précision, sans pour autant rogner sur le caractère. Des vins si simples à boire...mais jamais simplistes.

Philippe Gilbert révèle des vins blancs éclatants, subtils, et étonnants de précision, sans pour autant rogner sur le caractère. Des vins si simples à boire...mais jamais simplistes.

Ménetou Salon blanc 2012, Philippe Gilbert

 

Nez étincelant oscillant entre tonalités fumées, de fruits blancs, et d'agrumes. Fond de nez floral. Bouche superbe, emplie d'énergie remarquable de subtilité, de belle tenue, la pureté du fruit répondant au caractère affirmé du terroir. Finale éclatante, finement saline, redoutablement longue, épurée, aérienne. 

 

Vin absolument superbe, subtil, soufflant le chaud et le froid, signal d'un magnifique travail dans les vignes, mais aussi dans l'accompagnement au chai, et dans l'élevage. Un vin révélant une classe folle, qui fut parfait en apéritif sur son fromage de chèvre frais. Juste, précis, l'accord fut lui aussi remarquable, et même plus que cela...

Alain Jeanniard propulse des vins crémeux, profitant de fruits cueillis à belle maturité. Les élevages se calent sur la matière, permettant après quelques années de garde, une parfaite intégration du bois. Et là...le plaisir explose au grand jour.

Alain Jeanniard propulse des vins crémeux, profitant de fruits cueillis à belle maturité. Les élevages se calent sur la matière, permettant après quelques années de garde, une parfaite intégration du bois. Et là...le plaisir explose au grand jour.

Bourgogne Passe-tout-grain 2008, Alain Jeanniard

 

 

Ne nous y trompons pas, nous voici bien en présence d'un magnifique vin bourguignon. Gamay et pinot noir conjuguent leurs atours, entre fruité mûr et strict, et de fines touches d'épices. Elevage parfaitement digéré à ce stade, début de patine à l'ouverture reposant sur une belle matière crémeuse. Finale dans le sillage, fruité, juteux, et finement épicé, soulignant une belle matière, qui s'étale à merveille. 

 

A moins de 9€ au domaine, voilà une petite pépite qui prouve que même chez les très bons vignerons, on peut y trouver à prix tout doux, en Bourgogne. Il suffit de chercher dans un premier temps, puis d'accepter de se laisser surprendre, sans aucun préjugé, ou à-priori. Ce vin en est la preuve la plus manifeste.

 

 

 

NB: Envie d’apprendre à déguster le vin comme un pro ? Retrouvez-moi lors d’un des cours oenologie VOG 1 – VOG 2 – VOG 3 de Prodégustation, dont je suis l’un des formateurs !

www.prodegustation.com

 

Emmanuel Delmas

 


newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

 

 

 

 

Liens qui pourraient vous intéresser

Commenter cet article

Gérard 16/02/2015 19:19

Le Menetou de Gilbert est au top de l'appelation. J'aime aussi beaucoup les menetou d'Henry Pellé (sélections parcellaires peut-être un peu trop nombreuses).
Le Bordeaux de Gérard Descrambe est-il dans la lignée du Château Saint Saturnin, vin absolument emballant découvert grâce à toi Emmanuel ? Je vais d'ailleurs repasser une commande, si j'arrive à avoir le vigneron, ce qui n'est pas le plus petit exploit !

Emmanuel Delmas 16/02/2015 19:31

Je sais qu'Adrien est difficile à joindre...
Les vins de Gérard Descrambe sont dans cette lignée, avec peut-être davantage de vitalité encore.

Gregory 16/02/2015 15:09

Je vous suis depuis quelques années dans l'ombre!!!! et suite à vos quelques articles sur Alain Jeanniard je viens de l'appeler et en effet très sympathique et je passe une commande groupée avec des amis pour entre autre du passetoutgrain de plus de100 bouteilles
merci pour votre blog et vos précieux conseils

Emmanuel Delmas 16/02/2015 15:28

Merci Gregory pour votre commentaire ! Alain Jeanniard vient également de m'envoyer un mail et je vais récupérer quelques Morey Saint Denis que je lui avais réservé, mais en petites quantités toutefois. Son PTG 08 est délicieux, il m'en reste 3 bouteilles encore et c'est toujours un plaisir à faire découvrir!

Céleste 16/02/2015 10:52

Je salive, la photo est terriblement gourmande.

Emmanuel Delmas 16/02/2015 10:54

Merci ! Mais laquelle, au juste, Céleste ?

Vini Vini Vini 13/02/2015 22:39

A suivre car ces vins ont l air top

Julien J 13/02/2015 20:22

Que du bon ! ;-)

Juliette Cheron 13/02/2015 19:50

Superbe ce Menetou Salon, je confirme Emmanuel. Je vais me renseigner sur les autres vins! Merci!

Alain Rodicq 13/02/2015 19:41

Découvert le menetou-salon chez Philippe Cuq.Magnifique !

Emmanuel Delmas 13/02/2015 19:43

Tu as également dans sa cave, le Lieu du Vin, le vin de Gérard Descrambe. On l'avait goûté ensemble à la maison. ,-)

Gaultier 13/02/2015 10:50

super

Emmanuel Delmas 13/02/2015 11:06

Concis, mais efficace ce commentaire ! ,-)