RESTAURANTS D'ETE, PIEGE A TOURISTES ?

Publié le par Emmanuel Delmas

RESTAURANTS D'ETE, PIEGE A TOURISTES ?

 

Cela faisait cinq années que je n'étais pas revenu à Biscarrosse-Plage. J'entretiens avec cette magnifique station balnéaire des Landes, située à 30 kilomètres au sud d'Arcachon, une relation particulière. Jusqu'à mes 20 ans je m'y rendais en famille chaque année. J'y ai appris à nager, à jouer au tennis, et y fêter mes anniversaires chaque année. C'est tout dire...

 

 

Je vais cesser là, concernant les éléments de ma vie. Passons au sujet qui nous intéresse, le vin ! Sans oublier la gastronomie qui va souvent de pair. 

 

9h du matin, les livraisons tout autour du marché de Biscarrosse-plage s'affairent...TransGourmet à l'oeuvre...la cuisine d'assemblage a de beaux restes manifestement.

9h du matin, les livraisons tout autour du marché de Biscarrosse-plage s'affairent...TransGourmet à l'oeuvre...la cuisine d'assemblage a de beaux restes manifestement.

Biscarrosse-plage, comme toute station balnéaire se remplit de touristes, entre Juillet et Août. Et autant vous dire que la station étouffe autour du 15 Août. J'y suis resté plus de deux semaines. Chaque matin, direction le marché, à la recherche du bon pain. Et rien que cela vous démontre que trouver un boulanger capable de réaliser un vrai pain, alvéolé, ferme et aéré, à la croûte croustillante, n'est vraiment pas la panacée. Un seul boulanger ou espace de vente de pains peut mériter le titre de 'bon' boulanger parmi les 4 testés. C'est tout dire. Mais passons...quoique j'enrage déjà.

 

Invité dans un restaurant du centre un soir, j'ai pu constater que les plats proposés furent variés, relativement onéreux, et d'un classique confondant. Entrée diluée, insipide, mal exécutée. Moules correctes, encore heureux ! Et moelleux au chocolat compact, qui ne coulait pas en son coeur. Bien évidemment, retour en cuisine, où je me permettais de leur faire la réflexion qu'il n'était pas compliqué de bien régler sur 30 secondes au micro-ondes pour obtenir la 'cuisson' idoine. Bref, cuisine d'assemblage oblige...

 

 

PAUVRE RESTAURATION TOURISTIQUE

 

 

A 9 heures, tout autour de la place centrale de Biscarrose-Plage, se déploie le marché. En passant tous les matins devant afin de chercher le pain, je tombe systématiquement sur un voire deux camions 'Transgourmet'. Quel étonnement ! La cuisine d'assemblage a un bel avenir en France, manifestement! Je comprends mieux. Pour mon anniversaire, je fus invité par la famille, au restaurant de plage star de la station, 'la siesta'. Accras, beignets de calamar plutôt bons, je me précipite sur la carte des vins...et là, catastrophe ! J'y reviendrai plus bas.

 

Entre une attente proprement interminable entre les tapas et les plats, plus d'une heure quinze, les cuissons des viandes furent ratées, les frites grasses et molles. Un propre scandale! La vue ne peut pas gommer de telles approximations. Le tout dans la fumée émanant des sardines grillées. 

 

En revanche, si le service fut si lent, il m'est impossible de passer sous silence la gentillesse, et les attentions des serveurs qui ont fait tout leur possible. Mais où se cache le 'directeur'? Bref, la Siesta, est à éviter pour ceux qui ne veulent pas être pris pour des "touristes de base". 

 

ET LE VIN DANS TOUT CA ? 

 

 

Restaurant les 4 saisons, Biscarrosse-plage

 

Carte des vins d'environ 20 références ce qui est déjà pas mal ! Cela me semble bien, plutôt équilibrée. Bordeaux, sud-ouest, Gascogne. Un peu de Loire, dont un Sancerre blanc d'un vigneron inconnu, à 36€. On prend, par défaut, car je n'avais pas spécialement envie de partir sur un Chablis de la Chablisienne. Ce vin de Sancerre se révèle insipide, sans fond ni énergie, fruit en retrait, acidités saillantes, vin fluet. Sur le millésime 2012, il faut le faire. Bref, un vigneron qui ne semble pas bien appliqué, je serai fort curieux de voir l'état de ses vignes. Raisins récoltés pas mûrs, sols j'imagine vidés de toute vie microbienne, résultat: un vin sans aucun intérêt. Pas mauvais, mais pas bon non plus. L'ennui. Le genre de vin qui ne mérite pas d'être dégusté, juste bu par ceux qui ont besoin de boire. Ca existe, je crois. Avec mon grand-père, on s'est forcé. Pour oublier. 

 

 

La "Siesta", Biscarrosse-plage

 

Les vins Castel ! Comment un restaurateur digne de ce nom, normalement compétent, et empli de bon sens peut proposer ce genre d'ersatz de vins ? Je commande un Haut Médoc, Tour Bellevue, insignifiant. Du bois, pas de vin, pas de fruit, pas de fond, inerte, vide de sens. Un vin nul, pour ne pas dire mauvais. Facturé 26€. Joué, perdu ! 

Le pompom arrive avec le Champagne. Il n'y en a pas d'inscrit sur la carte des vins, mais le serveur, gentiment, nous propose un 'Claude Lafont'. On prend! Quelle immondice ce truc ! Du gaz plus que des bulles, des acidités mal à propos, pas de vin là encore, un mauvais Perrier Citron alccolisé, acerbe. Comment peut-on proposer un Champagne aussi mauvais ? J'ai honte pour cette maison de Champagne...et la surprise ne s'arrête pas là, quand je constate que cette pure 'daube' fut facturée 70€ !!

 

Petit apparté: Chers restaurateurs, il serait grand temps de reprendre la main sur vos cartes des vins, et d'oublier ces gros débiteurs de vinasses fadasses. Il en va de votre crédibilité d'une part, et surtout de votre chiffre d'affaires d'autre part. En effet, vous perdez au bas mot, 30% de chiffres boissons à proposer des vins aussi vides de sens, remplissants et écoeurants. Un vrai joli vin au même prix, est la garantie pour vous d'une consommation accrue, le client n'hésitant pas à recommander davantage à boire quand le vin est bon. Après, il s'agit de vos choix...ce conseil vaut pour tous les restaurants de la station, exceptés l'Hôtel de la Plage qui a fait l'effort de passer par un 'sélectionneur' un tantinet pointilleux. Et case voit à la lecture de leur carte des vins. 

 

 

La restauration à Biscarrosse-plage est à l'image de nombre de stations touristiques...catastrophique! Où certains vrais professionnels de la restauration ont laissé place à des 'restaurateurs' de pacotille, souvent sans diplôme, sans connaissance, ni passion...où le profit prime sur le bon sens.

Un coucher de soleil superbe, qui peut s'avérer source de déceptions à l'arrivée...

Un coucher de soleil superbe, qui peut s'avérer source de déceptions à l'arrivée...

ET POURTANT, TOUT AUTOUR TANT DE PRODUITS DE QUALITE

 

Il y a tout dans les Landes ! De magnifiques produits du terroir, des vins diversifiés, et authentiques, pour ceux qui cherchent à satisfaire leur curiosité, à assouvir leur envie de plaisir. Mais non ! On nous sert une cuisine d'assemblage, des crèmes brûlées, des moelleux au chocolat ratés, de mauvais vins industriels, ou de vignerons qui ont perdu le sens des réalités. Où sont passés les vins ayant la gueule de leur environnement, et les tripes de leur vigneron ? Où sont passés les produits frais, de terroir, les cuisines sincères et authentiques ? Où sont passé le respect du client, le sens du service ? 

Où est passé le savoir-faire à la française ? Où sont passés les bons vins à prix tout doux ? 

Comment un 'restaurateur' peut-il se permettre de proposer des poissons surgelés, alors même que la mer se trouve à 50 mètres de son restaurant ? Comment peut on proposer des Tariquet à toutes les sauces, et partout, (Un peu oui, partout non...!) des vins Castel, ou d'autres mauvais ersatz de vins issus de viticulteurs approximatifs ?

Mais faites venir Gordon Ramsay et Philippe Etchebest, et vite ! Il y a urgence ! 

 

 

 

Un vin étincelant d'Irouleguy Hegoxuri facturé 45€ sur table, verres appropriés, service attentif, prix intelligent, je dis 'bien joué' - Hôtel de la Plage.

Un vin étincelant d'Irouleguy Hegoxuri facturé 45€ sur table, verres appropriés, service attentif, prix intelligent, je dis 'bien joué' - Hôtel de la Plage.

MAIS HEUREUSEMENT, DE BONNES ET BELLES INITIATIVES

 

L'HOTEL DE LA PLAGE

 

Dans ma quête du bon vin, j'avoue avoir bien galéré ! Mais à force de persévérance, j'ai obtenu gain de cause. Je me promenais en bord de mer, et m'arrête net devant la carte des mets et des vins affichée devant moi. Et là, surprise ! Des vins corrects, de vignerons sérieux, à prix cohérent, quand on connait l'élégance et le prestige de l'endroit. 

 

Notamment l'Irouléguy blanc Hegoxuri du très bon domaine Arretxea, 2012 proposé sur table à 45€ ! Grands fauteuils blancs sur la terrasse, face à la mer, service souriant et attentif. Plateau de fromages de brebis basques, à 15€, et le bonheur est enfin palpable. Un vin juste, intense, de bel éclat, persistant, enfin du plaisir ! Une deuxième bouteille, à 40€ cette fois-ci du Moulin des Dames blanc, en Bergerac, excellent aussi dans un registre plus dense, plus riche. Pas convaincue, mon amie souhaitait rester sur l'Irouleguy, j'adhère, et m'excuse auprès du serveur:

'Le vin n'a aucun problème de bouchon ou autre mais nous ne prenons pas de plaisir, il nous semble un peu démonstratif là, pour maintenant, dans un autre contexte, il serait superbe...je suis vraiment confus. Je connais bien le vigneron, il bosse bien, mais je crois que je me suis trompé..désolé. Serait il possible de commander un autre Irouleguy blanc?' 

 

Le directeur arrive, et n'oppose aucune résistance. Ils serviront ce vin au verre, la classe à l'Hôtel de la Plage. Je les remercie, les félicite également pour la cohérence de leur carte des vins. De belles frites, des vraies, de gros calibre, croustillantes et moelleuses à l'intérieur nous sont offertes. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences. Voilà une belle surprise ! 

 

Brigitte, une caviste sincère, qui sait mettre en avant de simples récoltants, qui savent faire 'bon', et ça, c'est du tout bon ! 20 m2 de plaisir, à prix tout doux.

Brigitte, une caviste sincère, qui sait mettre en avant de simples récoltants, qui savent faire 'bon', et ça, c'est du tout bon ! 20 m2 de plaisir, à prix tout doux.

LA CAVE DE MATHILDE

 

A mon arrivée, je me précipite vers la librairie où j'avais mes habitudes. Y siégaient des livres de tous types d'auteur. Zweig, Boulgakov, Beigbeder, Werber, Nothomb, Vian. Eclectique en somme. Vite, me trouver quelques livres à lire sur la plage. Pas de pot ! Elle n'existe plus. A la place, une boutique de fringues nautiques. Où va le monde ? 

 

Mais à 10 mètres, O Divine surprise ! Une petite cave répondant au doux nom de 'Cave de Mathilde'. Fermée, normal il est 21h30. Je reviens le lendemain. 50 références environ, de vins de Bordeaux, de Pécharmant, Monbazillac. Accueil souriant, chaleureux de Brigitte Liaigre.

 

Conseils simples mais justes, un choix de vins de petits récoltants, sérieux, et encore authentiques. Je lui avoue avoir envie de vins juteux, du fruit, pas marqués par le fût, ou si peu. 3 vins proposés, qui ont fait mouche. Dont un délicieux château Petits Arnaulds, en Blaye-Côtes de Bordeaux 2010. Autour de 8€. Voilà ! J'y suis revenu, pour un magnum, on s'est à chaque fois régalé, à moindre coût. Le bon vin de Bordeaux à Biscarrosse, c'est à la Cave de Mathilde ! Installée tout récemment en Juin, c'est un pari osé. Encourageons-la, elle le mérite ! 

 

Il existe parmi toute cette médiocrité ambiante, de courageux et sincères pourvoyeurs de plaisir. Ceux pour qui donner du sens à leur travail est plus qu'un choix, une nécessité. Ils sont là pour nous prouver qu'il existe une autre voie, celle du vrai, de l'authentique, du plaisir voire de l'émotion. Remercions-les à la hauteur de leur courage ! Ils le méritent !

Voilà un couple de jurassiens qui joue le pari de proposer de beaux produits de leur région. Fromages, charcuteries et vins. Osé !

Voilà un couple de jurassiens qui joue le pari de proposer de beaux produits de leur région. Fromages, charcuteries et vins. Osé !

LE BISCOMTOIS

 

Une drôle d'aventure pour ce couple jurassien. Ils vivaient à Mouthe, petit village glacé, en plein coeur de la 'petite Sibérie'. Village le plus froid de France, voire d'Europe. Stéphanie oeuvrait dans la restauration, Raphael, dans l'horlogerie suisse. Ils décidaient l'an dernier de tout plaquer pour vendre quelques produits de leur région à Biscarrosse-plage. 

 

Une fois leur maison trouvée à 200 mètres de la plage, ils installent une petite cabane en bois, adossée. 5 m2 peut-être. Petits frigos, étal, et le tour est joué. Cancoillottes (Nature, à l'ail rose, et au vin jaune), Comté affiné, morbier et noix de jambon sont proposés à la vente et à la dégustation. Pour le vin, c'est le château de l'Etoile, en blanc avec le chardonnay de l'Etoile, et le trousseau pour le Côtes du Jura. A 8,50€ la bouteille, plaisir garanti, et dépaysement tout autant au coeur des Landes. Accueil adorable, sourire de rigueur, gentillesse resplendissante. Le risque est osé et forcément risqué. 

 

Mais quand la passion fait echo, alors tous les espoirs sont permis. J'y allais régulièrement, papoter, mais aussi pour me fournir en vins. Ma famille en a profité également pour prendre quelques Cancoillottes...et pas que. Afin de les aider un peu, à ma manière, je leur ai proposé d'animer une petite dégustation d'une heure, un soir. Près de 10 personnes autour de la cabane, ça attire un peu l'oeil dans cette rue éloignée du centre. 

 

 

Un très joli vin bio bordelais, à prix riquiqui, délicieux comme tout offert par le vigneron lui-même, de passage sur Biscarrosse-plage

Un très joli vin bio bordelais, à prix riquiqui, délicieux comme tout offert par le vigneron lui-même, de passage sur Biscarrosse-plage

Gérard Descrambe, vigneron à Bordeaux

 

 

Autre initiative plus personnelle celle-ci, émanant de Gérard Descrambe vigneron iconoclaste de Bordeaux. Propulsant son petit domaine 'château Renaissance', en bio depuis 1954, grâce à son papa, il est venu me faire un gentil cadeau le soir de mon anniversaire. De passage sur Biscarrosse-plage et me suivant sur les réseaux sociaux, il savait où je me trouvais. C'est ainsi que 3 bouteilles de son vin me furent offertes. 

 

Et quel plaisir à la dégustation, surtout quand je constate le prix riquiqui, moins de 10€. De la vitalité, une bonne chair, du jus, de la fraîcheur, le vin de Bordeaux qu'on aime. Voilà, il en faut peu en fait pour rendre les gens heureux. De l'attention, des sentiments, et de la sincérité. Et ce vin transpirait tout cela à la fois. Merci Gérard.

RESTAURANTS D'ETE, PIEGE A TOURISTES ?


Comme quoi, il y a de l'espoir, de voir surgir au milieu d'un marasme gastronomique latent, des initiatives aussi sincères que nécessaires. Où le produit, la passion et le sens du partage tiennent tête à l'avidité de tant de restaurants de saison, ayant si peu le souci du travail bien fait. Le Biscomtois, la cave de Mathilde, et même l'Hôtel de la Plage sont des exemples à suivre, un bol d'air frais salvateur. Il en va de nous tous de les soutenir, afin de faire en sorte que leurs initiatives perdurent, et insufflent un vent de dynamisme à celles et ceux qui aimeraient les rejoindre. Oui, il y a de la place pour les vrais passionnés, où le plaisir et l'émotion guettent. Mettons les en lumière, car ils le méritent ! 

 

Enfin, et je pense être amené à vous en parler prochainement, mais la création d'un label spécifique aux cartes des vins dans les restaurants devrait être lancé le plus rapidement possible, afin de mettre en avant tous les restaurateurs méritants, intelligents, qui ont compris que le vin avait toute sa place à table. Et à des prix fort cohérents ! 

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

 

Commenter cet article

gégé 26/01/2015 16:15

Tiens donc, Monsieur, un pamphlet sur la saison, mais qui devient un enfantillage en plein hiver !! belle morale !! Ou donc êtes vous en cette saison ? avec vos bobos parisiens, en train de leur montrer vos "compétences" ou en train d'exercer vos talents de skieur sur une quelconque piste suisse? AAAH mais pardon, il est vrai que vous n'avez plus le temps de nous répondre (facile!), vous êtes trop occupé à les embobiner avec votre charabia habituel !! Mais soyez quand même au courant que Biscarrosse-Plage que vous dégoûtez tant a repéré votre "admirable" petite tronche, en particulier les restaurateurs! Faites attention où vous abreuverez vos papilles l'été prochain, vous pourriez boire de la véritable piquette à 45 euros la flasque, et ça va encore vous énerver. Alors soyez discret et surtout un brin respectueux. Nos grands visiteurs de Biscarrosse (et qui s'y sont tant plus), Saint-Exupery, Guillaumet, Grabielle D'Annuzion, jean Coustaline, Jean Mermoz, n'auraient pas aimé souffrir de supporter des gens tels que vous.Prenez en acte et apprenez l'humilité et le respect, et surtout, de grâce, cessez de vous servir de vos outils "modernes" pour formuler des critiques dont on peut préjuger les retombées? Ne me répondez pas, vous n'en avez pas le temps,le temps est trop précieux pour vous, cela n'est pas grave, ce n'est pas un petit ......... qui vient 15 jours tous les 5 ans qui va affoler la galerie. Allé bien le bonjour à votre COUR

Emmanuel Delmas 26/01/2015 18:50

'Gégé', je vais me permettre de répondre car je crois qu'il est nécessaire de remettre les choses à leur bonne place.

'Gégé', comment pouvez-vous imaginer un seule instant que je puisse perdre mon temps à aller skier en Suisse ?? Elle est fabuleuse, votre imagination ! Non, je pars rarement en vacances, cher monsieur. 2 semaines en été, tous les 2 ans environ. Je ne m'en plains pas, hein ! Parfois quelques jours ci et là, pour me rendre dans les vignobles, le travail toujours, la passion encore. Mais là n'est pas le problème. Vous avez une drôle d'image des gens passionnés et sincères, et parisiens il est vrai. Je n'ai absolument pas besoin de montrer mes 'compétences', et ainsi vous nous apprenez que les parisiens sont des sales 'bobos' ! Mon pauvre Gégé, vous tombez si bas, que je me permets juste de vous rattraper en plein vol piqué. L'humilité et le respect, vous osez écrire ?

Vos 'menaces'...il faut être sacrément stupide pour les coucher ici. Car de toute évidence, il serait intenté une intimidation physique à mon encontre? Je vous souhaite bien du courage ! Mais les conséquences seraient définitivement catastrophiques pour l'ensemble de la station, au vu des commentaires lus ici; des menaces évidentes, qui furent d'ores et déjà relayé de mon côté à qui de droit. Sachez-le. Si il devait m'arriver quelque chose, forcément, à plusieurs et par derrière, là, autant vous dire que la justice saura vous rattraper bien plus vite que vous ne le croyez. Internet n'est pas si anonyme...Ne jouez pas à un jeu dont vous ne maîtriserez rien mon cher Gégé. Restez sagement à votre place, et cessez de jouer au dur, car vos écrits risquent de vous coûter très très chers. Je ne vous prends pas en lâche, vous êtes juste prévenu, et ce, gentiment. Et vous ne serez pas le seul.

Dernière chose, Gégé. Tous les commentaires écrits selon vous par des gens de la station, sont excessivement mal vus, et donnent une image encore plus déplorable de la station de Biscarrosse-plage. J'ai toujours aimé Biscarrosse, j'y ai appris à nager, à jouer au tennis, j'y ai appris à marcher, à souffler tous les ans mes bougies jusqu'à mes 20 ans. Je n'ai pas à prouver que j'ai toujours aimé Biscarrosse. Puis régulièrement, j'y retournais jusqu'alors. Et j'y retournerai.

Seulement, l'article en lui-même offre un point de vue objectif d'un instant T. Le lecteur lit et se fait lui-même son opinion. Très souvent, il suivra mon avis dans un premier temps, c'est logique. Il lira qu'ici comme partout, il y a des restaurants à éviter, d'autres à conseiller. Qu'il y a une petite caviste qui offre une belle sélection, de vins à prix doux. L'article ne 'tape' pas, il est sincère. Beaucoup de gens l'ont lu. Beaucoup, tout est relatif. 8 000 selon Google Analytics. C'est peu, finalement.
Pas mal de personnes connaissant très bien Biscarrosse, en grande majorité l'ont trouvé 'sincère' et 'juste'. D'autres, moins nombreux, un peu 'dur'. Ce qui démontre bien que cet article ne peut pas faire de mal, outre-mesure. Juste, éventuellement, à permettre un début de remise en questions des établissements visés. Vraiment rien de définitif, en somme. Cet avis n'est que le mien. On le rejette, ou on l'intègre. Le lecteur a le choix.

En revanche, là où le bat blesse très sérieusement, pour la station, ce sont tous ces commentaires émanant d'une 'caste' aussi malsaine que déplacée, qui réagit bêtement. Relisez vous, vous tous, et prenez un peu de recul. Mettez vous à la place des lecteurs qui vont lire vos commentaires. Qu'imaginez-vous qu'ils vont bien pouvoir penser de vous ? Comme vous le faîtes, vous avez tout généralisé. Ils feront pareil. Ce n'est pas tant l'article qui peut poser problème à Biscarrosse. Non, Gégé...
Ce sont tous les commentaires postés, qui ont menacé, vomi leur bêtise, vilipendé l'auteur, pourtant reconnu pour sa sincérité et sa justesse. Alors oui, parfois, les mots peuvent sembler un peu 'forts', mais ils sont à la hauteur de la déception, du désarroi que nous avons tous ressenti, mon grand-père qui fêtait ce soir-là son anniversaire, mes soeurs, mon père, mon frère, son amie, ma tante et son compagnon. Jusque là, rien n'était devenu si terrible. C'est juste, vous, ce qui s'apparente à une 'caste 'locale', par vos commentaires aussi acerbes, violents, ou puérils, qui portez un véritable préjudice à votre station. Je crains juste que le mal est fait, Gégé. Et votre dernier commentaire, et peut-être les autres qui pourraient suivre, (mais je crois que vous allez désormais calmer cela, car plus vous continuerez plus la plaie sera difficile à refermer), sont bien là pour le démontrer.

Alors, un peu de bon sens, un bon coup de respiration, et on se calme, ça vaudrait mieux pour tout le monde, car vous avez déjà été beaucoup trop loin.

jojo 20/01/2015 20:46

vous ne répondez plus Monsieur, aux quelques critiques, parfois acerbes, que certains gens du "crus" vous formulaient ! c'est bien dommage, je suivais cela comme un palpitant feuilleton...

Emmanuel Delmas 20/01/2015 22:53

Oula, des critiques acerbes d'une petite caste d'anonymes qui semble avoir du temps à perdre, à se créer de beaux pseudos. Sans nul 2/3 personnes particulièrement visées à travers cet article. Et surtout un agenda excessivement chargé qui ne me permet plus de perdre mon temps avec leurs enfantillages. Même si cela fut amusant.
Bonne fin de soirée Jojo ;-)

Benjamin 08/01/2015 11:53

Bonjour Emmanuel, je reviens sur votre article de cet été car quand je l'avais lu à l'époque je m'étais dit que j'allais gouter le bordeaux de Gerard Descrambe. N'en ayant pas trouvé je n'ai pu le faire et aujourd'hui, avec ces évènements tragiques, j'ai repensé aux étiquettes de ce vin et je me suis dit qu'il était temps de boire un coup de ce vin à la santé de Charlie Hebdo. Savez vous où je peux en commander ? Merci pour votre réponse. Cordialement. Benjamin

Emmanuel Delmas 11/01/2015 17:30

Bonjour Benjamin,
Ou vous trouvez-vous? Sur Paris?

papy 06/01/2015 13:46

Bonjour Monsieur Delmas. J'ai été amené à lire l'intégralité de votre article. N'étant pas aussi virulent que certains sur ce forum, je dois malgré tout reconnaître que vous n'y allez pas de main morte et que certains détails ne sont guère flatteurs pour quelques établissements ( même s'il peut y avoir des abus), pour les habitants qui vous disent ce qu'ils pensent (mais là aussi, vous les cherchez bien), pour ce qui concerne le marché de plein air quotidien, bref... sur beaucoup de choses. Il faut savoir que les « gens d'ici » n'ont pas du tout la même conception et vision des choses que vous et c'est normal qu'ils vous le disent. Ils ont un côté beaucoup plus humble et terre à terre que le milieu que vous semblez fréquenter. Même si la vigilance est de mise, en terme de qualité dans la restauration (que ce soit dans l'assiette ou dans les verres), je pense qu'il ne faut pas tout mélanger et surtout taper sur la tête des gens à outrance. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'ici (comme dans bien des endroits) le « bouche à oreilles » est d'une efficacité déconcertante, et sachez bien que si un établissement n'est pas rapidement bien côté, cela va se savoir très vite et peut-être bien plus vite que vous ne pourriez le croire. Il n'y pas besoin des technologies modernes pour cela. De plus, ici, les gens, qu'ils s'agisse des locaux ou des vacanciers, se contentent de peu. Les locaux ont leurs habitudes et leurs « estanquets », et les touristes – crise oblige- sont obligés de se serrer la ceinture, et d'obéir à un budget de plus en plus restreint. Mais sachez pourtant qu'il existe à Biscarrosse-Plage d'excellents établissements dont la renommée n'est plus à faire. Je peux même vous affirmer que des gens du bassin d'Arcachon et d'Arcachon même, font régulièrement le trajet pour profiter de ces tables. Donc, je serais tenté de vous dire ( en vieux patriarche ) : Prudence !! Vos dires sont quelques peu excessifs et risquent de porter grand tort à certains établissements. Cela risque de créer un amalgame douteux sur l'ensemble de la profession locale et extra-locale et donc insidieusement mettre en péril la survie de certains, et celle de leurs employés.
Réfléchissez – y !!! Car il est certain que la critique peut être désagréable, mais elle est certes, parfois nécessaire, mais rappelons que « JAMAIS PERSONNE N'EST DEVENU FORT EN DESIGNANT LA FAIBLESSE DES AUTRES ! »
(à ça aussi réfléchissez!)

marco40 31/12/2014 19:01

Monsieur, si vous aviez bien lu mon intervention, vous auriez du comprendre que je ne m'adressais pas à vous, mais aux personnes qui visitent ce site. Vous, vous ne m'intéressez pas, je vous trouve insignifiant, et dénué de tout sens objectif. Vous ne voyez que votre nombril et vous moquez du reste du monde pourvu que l'on parle de vous : Le Figaro, la jet-set Parisienne... bref tous vos amis, les « m'as-tu-vu » bien loin de la réalité présente. Je ne vous souhaite pas de retomber sur terre un de ces jours, vous vous feriez très mal.

Mais pour autant, il n'est pas faux d'être vigilant et de défendre des causes nobles en veillant à ce que les « touristes » (comme vous les appelez) ne se fassent pas arnaquer. Mais ne vous en faites pas, nous veillons au grain et ce n'est pas vous qui, en venant 15 jours tous les 5 ans, allez défendre grand chose, sinon en vous éclatant sur le clavier de votre ordinateur.

Non, mon message va aux gens qui aiment et qui fréquentent notre station en leur faisant savoir qu'il y a plein de bonnes choses à voir, à visiter, à manger, à boire, et sans aller chercher midi à quatorze heures. Car si je vous ai vexé comme d'autres ont pu le faire(bien que vous ne daignez pas en convenir, fierté oblige) c'est que vous l'avez bien cherché. Vous n'aimez pas semble-t-il vous faire  « rentrer dedans », mais c'est votre faute, vous le cherchez bien !

Je conseille donc aux gens venant en villégiature dans notre station, s'ils souhaitent être le mieux reçus possible (selon leurs moyens) c'est de se rapprocher vers des commerçants de proximité qui seront toujours de bons conseils et vous guideront selon vos goûts et vos orientations. Pour tout ce qui est loisirs, sorties, activités diverses pour les adultes comme pour les enfants, l'Office de Tourisme est un excellent relais avec une disponibilité exemplaire. Les services publics sont eux aussi d'une efficacité remarquable, en particulier en terme de propreté et de sécurité. N'oublions pas que Biscarrosse passe de 13 000 habitants l'hiver à plus de 100 000 en saison . Tout ne s'organise pas en un coup de baguette magique. Le petit marché quotidien vous proposera toute sorte de produits régionaux de qualité mis à disposition par des commerçants dont la convivialité n'est plus à démontrer. Aussi, bien que « démoli » par notre cher expert, il faut rappeler qu 'il existe depuis les années 60, eh oui ! Donc s'il était si mauvais que cela, il serait mort depuis fort longtemps.

Mais peut-être que notre ami redresseur de tort n'était pas né, ou n'a pas eu le temps d'y venir !! Aussi c'est tellement facile de « casser » pour se faire mousser, car tous ces petits détails très rapidement énumérés sont loin d'être la préoccupation première de notre visiteur éphémère, et pourtant !!. Voilà mesdames et messieurs en quelques lignes quelques petites précisions qui méritaient d'être signalées. Pour ceux qui le souhaitent, je peux également être en mesure d'apporter bien plus de renseignements sur ce sujet, mais peut-être sur un support plus convivial et objectif que celui-ci, qui me paraît bassement stérile et insignifiant.
Cordialement vôtre !

Emmanuel Delmas 01/01/2015 01:47

La jet set parisienne ? Le Figaro ?
Ah les raccourcis à deux francs de la province, que je mets si largement en avant, qui insulte celui qui vient chez lui chaque année depuis près de 40 ans. Je ne m'adresse surtout pas aux 'm'as tu vu', mais ça, effectivement, le premier venu, bête à manger du foin s arrêtant à des idées si étriquées, ne peut pas le lire. Il s'arrête à l'article qui le touche. Et donc, se borne à ne surtout pas réfléchir. 'il écrit pour le Figaro...il est ainsi, comme ça...' vous pouvez vous vanter d être plus vieux que moi...mais la, les jugements de la sorte détruisent tout.

Mon pauvre ami, vous avez le droit de me trouver insignifiant, sur le papier. Si tel était le cas, vous ne vous évertuerez pas a perdre votre temps si précieux à chercher à discréditer mes propos. Le sens objectif ne peut pas, par définition être le votre. Laissez donc aux lecteurs juger par eux-mêmes. J'émets un avis, forcément objectif et indiscutable à l instant T. Reposant sur un ressenti sincère et fonde sur des expériences qui me permettent de prendre énormément de recul sur les choses. Le cœur a parle, la déception fut triste à accepter en premier lieu pour moi. Et tous ceux qui furent présents et très attachés, tout comme moi, à Biscarrosse. On ne parle pas de touristes. La est le problème.
Nous entendons, ce que vous écrivez, le fait que Bisca passe de 10 000 habitants à 100 000 l'été, tout le monde sait cela, tout comme c est le cas partout ailleurs. Bisca représente la réalité de tant d autres stations balnéaires. On ne discute pas le plaisir d y être, juste qu il est important de dénoncer des états de fait, des expériences, des choses qui doivent être rectifiées. J aurai pu m'arrêter aux critiques pures et simples comme tant d autres. Mais non...je vais plus loin, en proposant des voies, en révélant de belles initiatives, des comportements qui font plaisir à constater. Mais non, vous, vous préférez radoter, ne rien remettre en cause, taper sur celui qui émet une critique. Jamais la moindre remise en question. Celui qui critique est un 'con' donc...
Si j'avais été du genre susceptible, je ne vous aurai jamais répondu, jamais laisse paraître la moindre de vos réponses. Vous attaquez, je réponds. Je suis clairement identifie, si loin d'avoir besoin de chercher quelque éclairage que ce soit, je m'en fiche littéralement. Je défends mes opinions, indiscutables à l'instant T, tout en vous laissant, vous, intimement visés, réagir.
Alors, Marco, présentez vous très clairement aux lecteurs, passez vos messages, sans chercher à m'insulter, vous perdez toute forme de crédibilité en procédant ainsi. Certes, vos potes de la station vous applaudiront. Grand bien cela vous fasse. À votre manière, vous les défendez, et cela est bien évidemment dans votre pur intérêt. Commercialement, politiquement, ou encore, électoralement parlant. Je sers finalement vos interets, vous devriez m'en remercier cher ami.
Permettez moi de vous souhaiter une belle année 2015, en espérant que les rares établissements visés avancent dans le bon sens, car Biscarrosse la belle le mérite amplement.
Emmanuel



Jacques-Henri R 28/12/2014 18:06

Je connais bien Biscarrosse-plage et si ça a changé ces dernières années, la restauration est à l'image des stations d'été. Il y a du bon et pas mal de moins bons. La Siesta est un bel endroit mais j'ai eu des expériences très mitigées récemment. Et pas de vin pour ma part au vu des vins proposés, mais je pense que les gens sont moins regardants que moi. Tarifs pas plus chers pour autant qu'ailleurs. La critique me semble justifiée même si elle vise nommément le restaurant. Et je la comprends d'autant mieux. Pour les vins, c'est triste de proposer une carte aussi terne de vins industriels. Donc je m'en prive. Et il serait en effet bien qu'il y ait une prise de conscience, car allant souvent dans les vignobles environnants, il y a des pépites pas très loin. Pour le pain, j'ai également du mal à m'éclater mais après tout j'ai connu pire.
J'irai voir la caviste l'été prochain, car j'ai envie de me faire un minimum plaisir quand je suis en vacances. En revanche, j'ai lu certains commentaires assez nauséabonds, et insultants qui viennent sans doute de personnes vivant à Biscarrosse. Je peux comprendre que ces critiques les touche mais j'ai l'impression d'être au milieu d'un règlement de compte. Ca me rend triste de constater qu'une minuscule 'caste' se permette de propager des messages de haine. Peut être ces personnes devraient elles se remettre un peu en questions, et prennent plus de hauteur. Je n'ai rien lu d'insultant sur l'article, peut-être quelques passages un peu durs, mais qui semblent provenir davantage du coeur que d'autre chose. Mais j'avoue que certains commentaires m'ont choqué, et du coup, mon regard sur Biscarrosse et ses habitants risque de changer un peu. En tout cas je ne m'empêcherai pas de revenir m'y baigner, car depuis 45 ans, je le fais, et j'aime toujours autant, comme au premier jour. Merci sinon pour les conseils, Irouleguy blanc Arretxea, pas facile à trouver à ce prix, et dans cet endroit, je dis OK. La caviste et ce petit couple de jurassiens, faut les aider. Comme quoi y a pas que du cassage en règle, ici ! Bonnes fêtes à tous.

marco40 27/12/2014 12:25

On ne peut pas laisser dire n'importe quoi par n'importe qui, et surtout par des gens qui ne connaissent rien sur le fond du sujet. Le pire c'est que c'est vous, chers internautes, qui vous faites gruger par un pastiche de soit-disant oenologue qui sort d'on sait d'où et qui va on ne sait où, et surtout dans quel but, si ce n'est de rendre les gens plus aigris entre eux. Le monde est ainsi fait. La technologie moderne et les formidables outils qui s'y rattachent permet hélas aussi, désormais de détourner toute vérité. Biscarrosse-Plage compte en cette saison 6 restaurants ouverts à l'année et 4 à mi-temps(week-end) à divers degrés de gastronomie et donc de standing et de prix. Durant la dernière saison estivale, Biscarrosse- Plage comptait 86 points de restauration ouverts, entre restaurants gastronomiques, traditionnels, à thèmes, restauration rapide ou à emporter. Douze contrôles de qualité et de fonctionnement ont été effectués durant cette période par les service de l'état : D.D.C.C.R.F. (fraudes et concurrence des prix), U.R.S.S.A.F (contrôles des personnels) et D.S.V ( services hygiène et vétérinaires). Aucune infraction n'a été constatée, seulement 2 avertissements ont été formulés pour des anomalies peu importantes. Il existe également deux caves
proposant à la vente de très bons produits et à des prix raisonnables. Elles ont par ailleurs très bonne réputation. De plus, sur le marché quotidien plusieurs commerçants ambulants de très bonne qualité et notamment des viticulteurs proposent des produits tout à fait convenables. Si ça n'était pas le cas, cela se saurait depuis longue date et il y a longtemps qu'ils ne fréquenteraient plus ces marchés. La moyenne de séjour de vacances d'une famille standard est d'une semaine, parfois deux, rarement plus. Il a été constaté que les pouvoirs d'achat d'une famille lui permet de fréquenter, durant leur séjour, au moins une fois un restaurant, de standing moyen, avec un budget d'environ 18 à 22 euros par personne, vin compris bien entendu . Comment peut-on alors penser que ces familles types qui constituent au moins 70% de clientèle en villégiature, puissent dépenser 30, 40 euros, voire plus pour une bouteille de vin ?. C'est absurde. Il est donc logique que les crus proposés soient souvent de milieu de gamme et donc à un prix abordable. Il faut également signaler le nombre infime de plaintes qui ont été enregistrée ou constatée à ce sujet, par l'Office de Tourisme, les services municipaux ou l'association des commerçants locaux. La boucle est donc bouclée, il n'y aucune raisons de polémiquer sur cet état de fait avéré depuis longue date. Mais il y aura toujours des polémistes récurrents mettant à profit leur verve « géniale » pour rechercher un quelconque honneur personnel ou un brin de reconnaissance simili-professionnelle. Il n'y a donc pas de place ici, pour ce genre de bien-penseurs, de redresseurs de torts ou d'amateurs de chasse aux sorcières. Soyez assurés, chers internautes qui connaissent ou fréquentent Biscarrosse-Plage, que la très grande majorité des restaurateurs font le maximum pour vous accueillir et vous proposer les meilleurs produits au meilleurs prix. Mais il peut y avoir des loupés ou des erreurs. Alors restons vigilants, certes, mais objectifs également, et cessons d'écouter ces polémistes en culotte courtes qui s'imaginent qu'ils possèdent la science infuse ou jouent les « zorros » de la société moderne avec toutes les dérives qu'ils s'attachent à exploiter !

Emmanuel Delmas 30/12/2014 13:35

Hey Marco, contrairement à vous, je suis très clairement identifie. Donc je ne suis pas contrairement à vous n'importe qui, se cachent derrière un pseudo. Votre commentaire n'a donc aucune crédibilité aux yeux de ceux qui liront cet article, même si vous apportez un éclairage plus ou moins vrai sur les chiffres d une saison d été à Biscarrosse. Je ne fustige pas les vins de 15,20 ou 25€! Mais je fustige le fait que ces vins proposés à ce prix sont bien trop souvent mauvais, et qui coûtent entre 2,50 & 5€ la bouteille au restaurateur. Le vin étant souvent la vache à lait du restaurateur. C est un tort.

Vous pensez un seul instant que j'ai besoin de ce type d'article pour un honneur personnel? Ahahahahahahaha! En revanche, la polémique, vous contribuez à la relancer. Avec un autre collègue, vous n'êtes pas mal pour animer la chose. En cela, merci à vous !

Boris B. 26/12/2014 22:14

J'ai goûté de jolis vins chez la gentille caviste. Prix doux. Le restaurant de plage cité fut très décevant malgré la vue. Cuisson mauvaise, vins en effet pas folichons. Castel c est les caves Nicolas? Je comprends mieux...

Emmanuel Delmas 26/12/2014 23:20

Le groupe Castel et les caves Nicolas sont très étroitement liés en effet. Et en terme de cavistes...Nicolas est très loin d'être irréprochable.

j-michel 26/12/2014 20:59

Eh voilà !! poussé dans vos retranchements, vous n'avez que ça à dire : « vous êtes hors sujet, vous n'y connaissez rien,.... » bref, « je suis le meilleur et vous vous êtes de la M***, je connais tous et vous vous ne connaissez rien !! » Ne seriez vous pas un brin mégalo ? (et encore je suis gentil pour le brin!!) Heureusement que vous existez sinon comment ferait la terre pour tourner !! Croyez vous que nos chers vignerons et j'en connais non des moindres, vous ont attendus pour promouvoir leurs produits ou se faire casser gratuitement du sucre sur le dos ? Comme vous a demandé un internaute : « mais qui êtes-vous pour juger, décider, casser ? » Et là encore, on tape en touche !! mais peut-être avez vous été rugbyman dans une autre vie ! Vous devriez faire de la télé, vous seriez peut-être meilleur ( et encore y'a du boulot) Vous n'êtes pas le meilleur sommelier du monde, que je sache, car lui est bien plus humble et humain que vous !! Ce qu'il y' a de déplorable dans votre action c'est la facilité déconcertante avec laquelle vous vous attachez à démolir tout et n'importe qui. J'espère que ça vous rapporte, au moins, rassurez moi ou sinon expliquez moi ! (il y a de très bon établissements spécialisés dans la région pour ce genre de délire, mais le vin y est interdit, quel dommage pour vous !) Vos propos sont d'une banalité grotesque, que dis-je grotesque ? Guigolesque !! De plus, pour confirmer l'ineptie de vos propos, croyez-vous que n'importe quel quidam en vacances à Biscarrosse-Plage peut se payer une bouteille (voire deux) en terrasse à l' Hôtel de la Plage à 45 euros pièces ? Vous, oui, mais peut-être avec le secret espoir que quelqu'un reconnaisse vos compétences ( si tant est qu'il y en ai) aux fin de se « faire rincer la dalle » comme on dit dans le jargon de ce métier de vigneron que semblez si bien connaître !! Mais les gens de Biscarrosse-Plage et surtout les restaurateurs sont loin d'être fous. Des gens comme vous, ils les reniflent à plein nez, ils vous l'ont d'ailleurs dit ici. On n'est pas venu vous chercher, laissez nous tranquille, ne revenez plus jamais à Biscarrosse-Plage (ou alors incognito..) puisque tout y est pour vous arnaque, magouille, escroquerie. Laissez nous boire ce qu'on a envie et dépenser notre argent comme on l'entend et aller manger où bon nous semble (car il y a d'excellents restaurants chez nous) et arrêtez de nous donner des leçons de mégalomanie dénuées de toute objectivité, de logique et de réalité du terrain. L'idiotie, liée à l'absurdité sont un une maladie qui s'engraissent l'une et l'autre mutuellement créant un climat délétère qui ne demande qu'à se propager quand des gens comme vous la colporte. Mais courage, ça se soigne !! Un bon bol d'air frais sur les dunes face aux embruns, une bonne rincée d'iode dans les vagues marines rafraîchissent, parait-il, l'esprit. Faites en l'expérience, vous en avez bien besoin. Mais de grâce, allez donc à Mimizan, Lacanau, ou je ne sais où. Les restaurants et les cartes des vins y sont nettement meilleures. Au fait, chapeau pour votre sens de l'altruisme et du respect, lors de votre dernière réponse, les gens seront juges, je vous cite :


 'Pauvre type', ai-je envie de vous répondre. Vous ne servez pas votre si belle ville chez monsieur. Et il serait grand temps de vite vous remettre dans le droit chemin. Car ce genre de propos est honteux, misérable, d'autant que derrière votre écran, tout vous parait si simple. Là, vous pouvez en effet jouer votre dictateur à la 'mords moi le noeud'.

C'est vrai que vous, vous n'êtes pas derrière votre ordinateur pour traiter les gens du « cru » ainsi.
Vraiment chapeau BAS ! Allé, allez boire un coup à 20 euros le verre à ma santé, ça vous calmera !!

Emmanuel Delmas 26/12/2014 21:42

Bonsoir Monsieur,

Vous m'avez poussé dans mes retranchements ? J'en doute fort...;-)
En revanche, au vu de votre présent courrier, vous l'êtes assurément. Je ne vais pas perdre mon temps à répondre à votre diatribe, point par point.

Comment est il possible d'être aussi borné ? Je 'casse' à tout va ? Je ne crois pas, non. Vous avez lu l'article comme vous vouliez l'entendre. Vos menaces sont inutiles, et je n'ai nul besoin de quelque reconnaissance que ce soit. Je paie toujours mes additions, mes vins, je refuse toute forme d'invitation presse, ou autre, la sincérité et l'intégrité sont des qualités vitales chez nous. J'exprime des ressentis, et vous, vous lancez une diatribe sous prétexte que vous vivez sur place et êtes le seul à prêcher la bonne parole.
Il faut ainsi être meilleur sommelier du monde pour avoir droit de cité? Alors, vous savez quoi? Je vous invite à lire les 1 200 articles présents ici, et calculez le nombre d'articles où je 'descends' des restaurateurs, vignerons ou autres comportements. Peut-être en trouverez-vous une petite demi-douzaine. Toujours justifiées, comme cet article.

Ensuite, votre remarque concernant la bouteille de vin à 45€ est totalement déplacée. Ainsi, vous méprisez les clients qui cherchent à boire un vrai joli vin, élaboré par un domaine plus que pointu du pays basque, à un prix plus que décent ?
Soit vous avez un problème avec les gens fréquentant ces endroits, que je ne fréquente d'ailleurs que peu souvent, et là, c'est un cruel manque d'ouverture, et pire encore une forme de discrimination de votre part.
Oui, j'ai été à l'Hôtel de la Plage, car ils ont la bonne idée d'avoir leur carte des vins inscrite dehors. Et quand on voit un Irouleguy blanc de la cuvée 'Hexogury' du domaine Arretxea à 45€ sur table, alors oui, quand on a envie d'offrir ce plaisir, quiconque connait un tant soit peu le vin, fonce sur cette occasion. Car ce vin se trouve en moyenne entre 25 & 30€ sur les sites de vente, 20€ au domaine, au bas mot. Payer 2 fois le prix du vin sur table, oui c'est une toute autre affaire, que de payer 30€ un vin mauvais payé 5/6€ par le restaurateur de plage. Chacun sa vision, monsieur.
Et pour info, je ne paie jamais 20€ le verre de vin, et payer 3/4 fois le prix d'une bouteille au restaurant, je ne l'accepte pas. Rien de plus logique. 45€ sur table la bouteille assez remarquable (vigneron jardinier, culture biodynamique, je vous invite à y goûter), que l'on trouve à 25€ sur internet, il n'y a même pas débat !
Enfin, ne cherchez pas à comprendre, monsieur, cela ne me rapporte rien. Je suis le premier à relayer et partager mes ressentis, à mettre en avant les vignerons les plus méritants, et remarquables, souvent peu connus. Pour preuve cet Irouleguy ,-)
99% de mes articles sont plus que très favorables. Et malheureusement parfois, je tombe très mal, je constate des choses pas pros, alors oui, j'édite un article, aussi sincère que cohérent. Libre à vous de ne pas aimer, ni apprécier. Libre à vous de vous exprimer, de vous emporter. De vous exprimer. Et surtout de vous tromper sur mes intentions, et à mon sujet. Mais je ne vous en veux même pas. A bientôt !
Emmanuel

j-michel 21/12/2014 19:10

tout à fait d'accord avec un internaute qui a réagi sur cet article : Cher monsieur, si Biscarrosse-plage ne vous plaît pas ou du moins vous déplaît autant, que venez vous y faire ??. Natif de Biscarrosse et impliqué dans sa vie tant sociale que culturelle ou commerciale, je trouve vos propos completement ineptes et qui sont à la mesure d votre méconnaissance totale de notre vie A L'ANNEE et des habitants et commerçants de Biscarrosse-plage. Si vous étiez un peu plus impliqué dans la vie de notre petite bourgade en côtoyant un peu plus en profondeur les gens qui y habitent, je doute que vous tiendriez les mêmes propos. Mais je pense qu'il n'enest pas et n'en sera jamais le cas, alors je vous dis bon vent et allez voir ailleurs si c'est mieux, on n'a pas ici besoin de gens qui critiquent à outrance sans connaître le centième de la réalité !!

Emmanuel Delmas 21/12/2014 19:51

Eh bien, cher monsieur de Biscarrosse, votre commentaire est hors sujet. Mais vous avez le droit d'exprimer ce que vous pensez juste. Si il faut absolument connaitre la vie à l'année de toutes les villes balnéaires avant de pouvoir se permettre d'émettre des avis indiscutables au moment des faits...eh bien, la vie serait belle pour les saisonniers !
A la différence de vous cher monsieur, j'oeuvre depuis 20 ans dans la restauration, j'en connais tous les rouages ou presque. Je suis O combien plus en mesure d'apporter un regard juste sur ce que j'ai subi ou vécu.
Malheureusement, votre position de natif, habitant et impliqué de la vie de Biscarrosse vous met déjà dans une position toute sauf objective.
Sur ce que nous avons vu, vécu et subi ce soir-là, il n'y a AUCUN débat possible sur la cuisine proposée. Je mets de côté le service, souriant et qui faisait ce qu'il pouvait.
Si vous ne voulez pas entendre les choses, si vous préférez gueuler sur celui qui émet des 'critiques', au lieu de prendre en considération ses reproches, vous n'avancerez pas.
'Bon vent, et allez voir ailleurs si c'est mieux, on n'a pas besoin de gens qui critiquent à outrance sans connaitre le centième de la réalité'.
Quand vous allez au cinéma et que vous matez un navet, vous n'avez pas le droit de 'critiquer' puisque vous ne connaissez pas l'envers du décor. C'est idiot monsieur!
Et je suis O combien plus apte à porter un regard objectif sur les restaurants testés, que vous, mon cher Monsieur de Biscarrosse.
Quand vous allez au restaurant, et que le vin est sans intérêt aucun et cher, que la viande est mal cuite, que l'attente reste interminable, sous prétexte que vous n'habitez pas le village, vous devez vous taire ? Mais pour qui vous prenez vous ? On est où, là ? Vous vous prenez pour un cador, qui édicterait sa propre loi ?
'Sale étranger, t'es pas heureux de ce qu'on te donne? Alors, dégage!' Voilà la teneur de votre propos. 'Pauvre type', ai-je envie de vous répondre. Vous ne servez pas votre si belle ville chez monsieur. Et il serait grand temps de vite vous remettre dans le droit chemin. Car ce genre de propos est honteux, misérable, d'autant que derrière votre écran, tout vous parait si simple. Là, vous pouvez en effet jouer votre dictateur à la 'mords moi le noeud'. Néanmoins, vous passez bien évidemment sous silence les belles initiatives rencontrées à Biscarrosse pour ne vous intéresser qu'à ce qui vous arrange.
En revanche, je suis très impliqué sur les questions de qualité des produits, de service, et des vins tout particulièrement. Je passe une grande partie de ma vie à déguster, donc oui, cher monsieur de Biscarrosse je suis à même d'apporter un regard extérieur autrement plus juste que le votre. Que cela vous plaise ou non.
Si vous aviez le nombre de vignerons jardiniers de la vigne qui bossent 15 heures par jour, 365 jours sur 365 afin d'offrir des vins de haute couture, à des prix si cohérents, qui souffrent. Si vous étiez à ma place, à constater les sacrifices de toute une vie, de ces paysans qui malgré tout ce qu'ils subissent, font le maximum afin de révéler des vins remarquables, alors, vous seriez intransigeant vis à vis de ceux qui ne mettent pas autant de coeur, de courage ou de bon sens dans leur travail.
J'ai émis des critiques plus que justifiées, j'ai même proposé des voies à suivre, qui ne font appel qu'au bon sens, commun. Si les personnes visées ne veulent pas les entendre, alors qu'ils continuent sur leur voie. Qu'ils continuent...! Mais qu'ils ne pleurent pas le moment venu.
Quand une carte des vins fait appel aux vins Castel, on ne peut pas applaudir des deux mains. C'est impossible. Alors que tout autour, avec un peu de curiosité, d'ouverture d'esprit ou même de bon sens, il y a tant de bons produits. A portée de mains. Si ce restaurateur visé suivait ce simple conseil, il constaterait vite à quel point il redonnerait du sens à son restaurant. A quel point les clients consommeraient davantage et avec bien plus de plaisir. A quel point tout le monde y gagnerait. Serveurs, clients, patron.
Alors, J-Michel, prenez un peu de hauteur, respirez un grand coup, et reprenez-vous!
Bon vent !

Lionel Klotz 05/09/2014 09:50

Bordelais connaissant bien bisca. Je suis surpris des réactions démesurées de certains. Bel article. Bien structuré. Et bcp de vrai !

Philippe 04/09/2014 23:37

Bonjour Emmanuel

Voilà bien 5 années que je visite très régulièrement votre blog pour y découvrir des vins et des vignerons, je vous remercie donc au passage pour ces nombreuses découvertes ainsi que pour ma wincave achetée sur vos conseils.

Par contre je trouve regrettable que vous répondiez à certains cuistres sur le thème ´je suis un fort un dur et je fais du kick donc me cherche pas ´ .... Franchement ça ne vous grandit pas

Donc Emmanuel je vais te dire un truc (au bout de 5 ans on peut se tutoyer) ignore les pisse-froids et parle nous boutanche

Amicalement
Philippe

Philippe 05/09/2014 18:55

Bon c'est vrai que comme dirait l'autre "il ne faut jamais rater une occasion de montrer le vrai visage du cuistre"

Sinon comme tu parlais de punching ball j'ai fait une association rapide punching ball = kick boxing ... désolé si j'étais à coté, étant judoka le punching ball ça ne me parle pas trop ;-)

Pour revenir au sujet principal, passant mes étés sur la côte d'azur je confirme qu'il faut être d'une mauvaise foi crasse pour en pas reconnaître que les restaurateurs du bord de mer nous prennent, généralement, pour des pigeons avec leurs plats tout faits et leur rosé qui pique au prix d'un bon restau même à paris.

Au plaisir de te lire
philippe

Emmanuel Delmas 04/09/2014 23:48

Oh non Philippe !

Y a pas de raison de m'interdire de m'amuser avec des 'cuistres' comme tu dis! J'ai bien le droit parfois de me détendre, et de m'amuser! Non ? Tu ne peux pas me dire cela, même si tu as bien raison.
Euh, le kick, moi ?? Je suis bien au dessus de ça...;-)

Après les Foires aux Vins, on parlera boutanche, promis ! ,-)

La Contre Etiquette Nantes 04/09/2014 15:43

Le ARRETXEA (chêne: en basque, si j'ai bonne mémoire!) que tu présente est une vraie tuerie!
te fais pas de bile pour le commentaire du tocard! quand on tape dans la m****, normal que ca éclabousse un peu!
à bientôt!

Michel 04/09/2014 14:42

Aller à Biscarrosse pour déguster du vin.
Et pourquoi pas partir à Londres pour une cure de soleil tant qu'on y est!!!
Biscarrose, c'est l'océan (pas la mer), les vagues et le surf.
Pour le reste, il ne faut pas espérer faire du tuning comme sur la côte d'azur, manger comme à la tour d'argent, frimer comme à St tropez etc.
Les touristes espérant cela se font piéger en effet. Vous le premier. Merci pour cette franche rigolade et surtout l'inutilité de votre tirade.

Emmanuel Delmas 04/09/2014 15:30

Pauvre Michel...vous êtes un bon passe-temps, et je n'ai nul besoin de punching ball, mes entraînements me fatiguent déjà assez ainsi. Vous évitez les 'touristes', en somme? Je peux comprendre, Biscarrosse est absolument adorable en basse saison.
Bonne rentrée à vous, Michel. J'en finis ici avec vous, en modérant vos prochains commentaires, qui risquent de ne rien apporter de plus à ce débat.
Cordialement,

Michel 04/09/2014 15:25

D'après les photos Google image affichées de vous à Biscarrosse, vous faites plus rire que peur.
Pour ma part je n'y viens plus l'été, pour ne plus voir des gens effrayants comme vous.
Par contre prévenez moi quand vous revenez, j'aime bien le pop corn...

Emmanuel Delmas 04/09/2014 15:24

Disons, Michel, qu'étant donné la piètre qualité de ce qui a été servi prouve que certains restaurants prennent les clients pour de vrais touristes. Rien de plus.
Quant à mon talent, cher Michel, vous n'êtes aucunement en mesure d'en juger, puisque vous oeuvrez ici comme un 'anonyme'. Sur ce, à bientôt, à Biscarrosse.

Michel 04/09/2014 15:20

Ah j'oubliais, les touristes, comme VOUS dites. Je ne fais que citer une partie de votre titre. Mais peut être avez vous oublié ce que vous avez écrit.
Encore une fois, votre talent n'est plus à prouver.

Emmanuel Delmas 04/09/2014 15:19

Mon pauvre Michel...
Vous ne savez pas lire, c'est un fait. Je n'ai rien généralisé du tout. Ensuite, je ne suis nullement journaliste. Car, croyez-moi, si j'avais été accompagné par mes amis journalistes gastronomiques, les restaurants incriminés auraient subi une toute autre forme de procès que la constatation faite ici. Et l'impact aurait été tout autre. Je n'ai pas relayé cet article, pour le moment. Diffusion minime en somme.
Par ailleurs, 'boire de l'alcool' et 'déguster du vin' ne sont pas la même chose, cher Michel.
Pour finir, Michel, n'essayez même pas de m'intimider, pire de me menacer. Car je vais revenir à Biscarrosse. Et en face à face, croyez-moi, vous ferez moins votre fanfaron.

Michel 04/09/2014 15:05

Sous prétexte que l'on va à Biscarrosse on doit obligatoirement boire de l'alcool? On doit obligatoirement boire du vin à table?
Vous n'avez pas fait 1/10 des restos et vous généralisez pour la commune. Du grand journalisme. Voici vous attend avec impatience.
Ce qui fera rire du monde par contre, ça sera le jour où vous reviendrez à Biscarrosse...

Emmanuel Delmas 04/09/2014 14:56

Michel,

Vous êtes bien gentil, mais vous êtes hors sujet. Ainsi, sous prétexte qu on va à Biscarrosse, les touristes comme vous dites, ne méritent pas de manger convenablement, ou de déguster des vins, au moins bons? Vous dites ainsi que dans votre si belle région, il n y a aucun bon produit qui mériterait d être mis en avant? Que vous acceptiez de bouffer de la daube la ou vous vous rendez est votre choix. Le bon goût est juste histoire de curiosité, et d intelligence.
Je crois Michel, que vous ne faites rire personne à écrire de telles énormités. Quant à la tirade, malheureusement, elle n'en est déjà plus une, entre autre grâce à vous.
Et je doute fort qu elle soit inutile, bien au contraire.

Mathilde laclau 31/08/2014 16:48

Toujours agréable de se faire insulter !!! Nous sommes surtout obligés de subir le mépris de certain clients et qui en font des articles maintenant ! Monsieur dans une conjoncture plus que maussade un peu de positivisme et de respect des travailleurs ne vous ferait pas de mal ! Vous enfoncez literalement une station en comparant 5 restaurant quand elle en compte une quarantaine ! Je suis gérante du restaurant l'archipel je vous conseil de venir goûter les plats de notre chef et examiner nos vins vous verrez certainement un camion transgourmet nous livrer , mais comment peut on juger le travail d'un chef cuisinier sur ce seul paramètre c'est absolument stupide et montre bien que vous ne connaissez rien au métier , pour que vous ne m'accusiez pas de faire ma pub , je vous propose également un petit tour au restaurant le bleu banane qui sert certainement une des meilleurs cuisine de la station à des prix tout a fait cohérent . Et si vous avez une envie de déjeuner sur le pouce de délicieux sandwich allez donc au faré ou pour moins de 10€ vous pourrez déguster de fantastique burger maison !
Monsieur j'aurai tellement aimer vous avoir chez nous que vous puissiez avoir la critique facile et qu'on vous mette un bon coup de pieds au cul, critique gastronomique de pacotille ...

vitoux 04/09/2014 13:29

Bonjour, je trouve que quand la conjoncture est maussade, ce n'est pas en baissant les bras qu'il faut se faire remarquer, mais en tirant la qualité vers le haut...
Dans tous les commentaires, je n'en lis aucun qui dit, "bon , y a peut être un fond de vérité, alors on va se retrousser les manches et se donner à fond"....Vous reprochez à ce monsieur de ne pas être critique gastronomique...dites vous que vous avez peut être échappé à un vrai critique qui vous aurait envoyé "ad-patres" et pour de bon

Emmanuel Delmas 02/09/2014 12:38

Bonjour Mathilde,

Je ne vois pas en quoi vous vous sentez insultée. Si j'avais été chez vous et que c'est respectueux du travail, des produits, et de l'attention au service, alors je n'aurai eu aucun mal à en parler en bons termes tout comme je l'ai fait avec ceux que j'ai cité plus bas dans l'article. Merci pour vos conseils, et une fois encore, relisez bien l'article, car je ne cible qu'un restaurant plus durement qu'un autre. Mais étant donné le moment passé, c'est indiscutable.
Ensuite, en quoi ai-je prétendu être un critique gastronomique ? Si j'avais été avec des amis justement 'critiques gastronomiques', je peux vous garantir qu'ils auraient sorti un article d'un tout autre calibre que celui-ci qui allie à la fois un certain mécontentement mais aussi qui souligne de très bonnes initiatives. Bref, je pense que vous réagissez à fleur de peau, alors qu'il n'y a pas lieu.
Après, pour le coup de pied au cul; 1/ il va vous falloir lever la jambe très haute 2/ Et jouer de la violence avec moi est une erreur. ;-)

Fanny 31/08/2014 16:46

Et quel malheur pour ceux qui habitent Biscarrosse plage à l'année... le point positif c'est que maintenant, j'ai appris à faire mon pain toute seule (pour éviter au maximum les baguettes assez chères et de piètre qualité) et j'ai déniché quelques petits restos qui servent encore des plats fait maison et pas hors de prix. Mais ils sont rares, très rares. Je ne suis pas très callée en vin du coup je ne peux pas beaucoup débattre sur ce sujet, mais j'ai néanmoins des questions par curiosité: as-tu testé le bar à vin de Bisca plage du coup? Ils ont changé de proprios cette année, je trouve les assiettes de charcuteries et fromages assez bonnes et je sais qu'ils essaient de proposer une carte de vin assez variée avec des nouveautés qui arrivent régulièrement.
Il y a également un super caviste à Bisca bourg. Un vrai passionné très pointilleux sur la qualité des vins qu'il propose, et si mes souvenirs sont bons il est en train de se chercher un local plus grand pour organiser des dégustations.
Ah oui et une autre question, quid du petit producteur qui vend ses vins en face du skatepark à Bisca plage ? Je serais intéressée d'avoir ton avis sur ce dernier aussi si tu l'as testé.
Comme je te le disais plus haut, je suis assez novice en vins et c'est parfois difficile de décerner le vrai du faux quand on n'y connait rien... du coup avoir un avis extérieur pourrait m'aider lorsque j'aurais besoin d'acheter une bouteille la prochaine fois.
Grosse surprise en lisant ton article concernant l'Hôtel de la Plage. La seule fois où je suis allée y manger j'ai payé 25€ un malheureux petit morceau d'agneau mal décongelé et encore plein d'eau, sans goût et arrosé d'une mauvaise sauce industrielle. Et je passe les délais d'attente...40 minutes juste pour avoir l'apéritif !!! Mais bon, si tu en as été ravi peut être que je leur donnerai une seconde chance alors.
Sinon dans la région pour trouver un restaurant qui ne prend pas les gens pour des imbéciles, une seule adresse: Le Ptit Ju' à Arcachon. Carte variée selon les arrivages du matin, cuisine savoureuse avec une pointe d'originalité (oh mon dieu que ça fait du bien d'aller dans un resto qui te propose autre chose que des entrecôtes-frites, magret-frites ou des moules-frites!!!), si tu ne le connais pas je te le conseille vivement lors de ta prochaine venue dans le coin !

Merci pour cet article qui mérite d'être lu par de très nombreux restaurateurs de villes côtières, je suis constamment révoltée par la piètre qualité des produits que l'on nous sert et les prix élevés qui vont avec... Mais si tu reviens dans le coin j'aurai quelques bonnes adresses à te donner, car heureusement, il y en a !

Fanny

Emmanuel Delmas 04/09/2014 15:11

Bonjour Fanny,

Je suis passé plusieurs fois devant le 'bar à vins' mais la liste des producteurs proposés ne m'a pas convaincu, malheureusement, encore trop conventionnelle. Mais laissons donc le temps au nouveau proprio d'évoluer et de faire avancer à sa guise sa sélection. Après, comme je le dis souvent, il me semble super important pour tous les bons commercants de la ville, de s'unir. Il y a la Cave de Mathilde, capable de leur fournir quelques jolis vins à prix doux. Ils pourraient ainsi créer un partenariat intelligent, tout comme cette cave devrait se lier avec le Biscomtois. Ils ont tout à y gagner.
Le petit producteur qui fait l'angle de la rue, à côté de l'agence est fort sympa, et ses vins pas si mal. Je ne les ai pas regoûté depuis quelques années, il est vrai.
L'Hôtel de la Plage a bien changé manifestement. Ou alors je suis bien tombé, mais je ne crois pas. Les jeunes serveurs furent sympas, souriants, le directeur très pro. La carte des vins est correcte, ils sont accompagnés par un gars qui sélectionne les vins avec eux. Cette démarche est salvatrice quand on ne connait pas les vins.
Si je reviens, cela dépendra aussi de la santé de mon grand-père, je ne manquerai pas de te faire signe.
Gardons le contact d'ici là.

Emmanuel

Alex 31/08/2014 18:32

:)

Olivier Dupond 31/08/2014 14:19

On sent une vraie déception Emmanuel! Aussi déçu de mon côté suite à des visites de restaurants côtiers, en bord de mer sur une station plus au sud. Je te rejoints complètement sur tes constats. Et je trouve même courageux de le dire et l'écrire comme tu sais si bien le faire. Avec émotion et sincérité, même si je me mets à la place des personnes visées...ce ne doit pas être très plaisant.

Il est bien que tu soulignes l'attention du service, quand il y est ! lol

Alex 31/08/2014 13:32

Bonjour,

Vous avez l'air d'être sacrément déçu de ce qu'est devenu le Bisca de votre enfance.

A cet âge ci, vous deviez vous régaler de bonne glace et gaufre près de la fontaine.

De baignade joyeuse en château de sable, vous deviez profitez des joies qu'apporte des vacances au bord de l'océan.

Mais ça c'était avant...

A vous lire, Bisca n'est plus qu'un lieu médiocre pour passer ces vacances oú seul quelques rares bonnes adresses valent le coup car a Bisca, on est juste bon à vider les portes monnaies des touristes.
Je trouve très pompeux votre billet d'humeur et pas très respectueux du travail des gens en général.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur le fait qu'il est de plus en plus difficile de trouver de bonnes tables oú la passion et la generosite de la cuisine se ressente dans l'assiette. Et ce, partout aux 4 coins de la France.

A Bisca, il y a ce genre de bonnes découvertes. Et qui ne se limitent pas au 3 ou 4 endroits que vous citer.

Je salue votre démarche de mettre en avant vos coups de cœur mais vos écrits tendent quand même à débiner fortement notre jolie ville qu'est Biscarrosse.
C'est plein de jugement et d'appriori qui ne donnent pas une belle image du travail de chacun.

Avez vous pris le temps de connaître un peu plus les gens qui ont fait que vous aimiez autant Bisca petit ?

Ces bonnes tables au bourg comme à la plage?

Le respect de ses gens qui mettent du cœur à l'ouvrage pour tenter de satisfaire les clients ?

Il y a de tout à Bisca, du bon... Du moins bon... Comme partout.

Prendre en grippe un établissement à ce point n'est pas très fairplay. Au point de le hashtagguer dans votre titre.

C'est avant tout un jeune entrepreneur qui reprends un resto et qui s'investit cœur et âme dans ce qu'il entreprend.

Vous êtes irrespectueux en vous acharnant de la sorte.

Vous osez prétendre que untel est meilleur ami du patron parce qu'il défend cet établissement.

Je me pose la même question vous concernant à propos de l'autre établissement que vous encensé ?

Je connais ces 2 lieux et chacuns a ces fans ou habitués.

Tout comme vous, j'ai mon opinion sur ces 2 adresses.

Cependant votre statut de bloggeur vous donne visiblement le droit de l'écrire haut et fort et ce, de façon peu respectueuse.

Ce genre de billet d'humeur peut partiper a la perte d'un établissement.

Que vous trouviez ces lieux pas a votre goût et donniez votre avis est une chose, mais stigmatiser une ville en la décrivant d'attrape touriste en est une autre.

Je ne pense pas que vous ayez le monopole du bon goût, vous avez une opinion comme tous le monde.

Votre blog vous sert a ça et vous le faite sûrement très bien, mais par pitié, stop à vos jugements à la Duchemin ou monsieur Septime.

Pensez aux gens qui font leur travail avec envie et passion que ce soit à Bisca ou ailleur et un peu d'humilité.

Ceci vous êtes un bon bloggeur car votre billet fait le buzzzzz :)

Enfin bon, prenez le temps lors de votre prochaine venu à Bisca, de porter des lunettes roses, vous savez, celles qui font voir la vie du bon côté. Je suis sur que vous découvrirez d'avantage de bon lieu et vin qui vous réconcilieront avec Bisca... Celui de votre enfance tout en légèreté, insouciance et bien vivre.

Car on est quand même bien à Biscarrosse :)))

Alex 31/08/2014 14:49

Je comprends tout fait que votre passion du vin vous fasse bondir quand vous estimez que tel ou tel vin est du pipi de chien ;)
Je le comprends sincèrement car je me fait bien souvent la réflexion suivante : certains ne doivent pas goûter leur produit avant de les acheter. Car il est clair que certain resto de France entière vendent des pseudo nectar à prix d'or alors que ce ne sont que de vulgaire vinaigre ;)

Quand on va au resto, c'est pour y trouver du goût, des saveurs, du plaisir, dans l assiette comme dans le verre. C'est ça être épicurien!!!

Malheureusement tous le monde n'a pas toujours les mêmes motivations. Certains vont au resto juste parce qu il faut manger.

Du coup, certain resto ne font juste que à manger en réponse à ce genre de client.
Comme vous dites, certains ne s'offusquent même pas de boire de la pic rate ou de manger une semelle de cheval.

On y peut rien :)

En tout cas, je suis contente de voir que derrière cet article peut élogieux se trouve quand même une belle volonté.

Mais je reste quand même contrarié que votre mécontentement concerne ce resto. Vous êtes sûrement tomber sur le mauvais jour. Peut être aurez vous l'occasion d'y retourner dans de meilleures conditions.

Les erreurs sont formatrices.

Emmanuel Delmas 31/08/2014 14:06

Bonjour Alex,

Bien évidemment qu'on aime Biscarrosse-plage ! Quelle question. Etant un passionné et un sincère, j'exprime mes ressentis. Et voir des cartes des vins comme constaté à la Siesta, c'est un véritable gâchis. Autant les 4 Saisons offrent une carte plus cohérente, autant pour le restaurant de plage je ne parviens pas à comprendre l'intérêt de proposer les vins de chez Castel. C'est juste terrible. La facilité est une chose, mais les clients ont droit à autre chose, après, si ils ne disent rien, ma foi...
Mais le vin ne peut plus être considéré comme la vache à lait de la restauration. C'est juste plus possible. Surtout dans une telle région où tout se trouve autour. Ca ne coûte rien, juste un peu de bon sens, et vu les bénéfices à venir, en terme de valeur ajoutée pour le client, la consommation accrue, les échanges clients-personnel.
Je ne pense pas stigmatiser la station entière, loin s'en faut, mais le constat reste implacable. J'étais à Biscarrosse-plage mais ça aurait pu tomber sur une autre station balnéaire. Je mets le doigt sur les restaurants saisonniers qui jouent sur la facilité. Et ce constat n'est pas que le mien, Alex.
Quand vous êtes en vacances, vous êtes au contraire zen. Je le suis souvent d'ailleurs. Mais quand vous êtes en famille, et que vous attendez ce que nous avons attendu, avec un grand-père de 88 ans, qui passe le repas et le chemin du retour à maugréer sur les plats, l'attente etc...suivi de ma soeur, et de toute la famille, vous vous dîtes que l'impact va au-delà d'un simple dîner. Alors qu'on s'y rend pour le plaisir et content, on est ressorti, 'dérangés', 'dégoutés'.
Malgré la gentillesse des serveurs, qui ont fait leur maximum pour se faire pardonner. Je le souligne bien.
L'envie et la passion doivent transpirer, Alex, et au vu de cette expérience, ce n'était absolument pas le cas. Et la carte des vins...! Ce n'est pas possible, vraiment. Au même prix, vous trouvez de vrais jolis vins, qui offrent autre chose. Le goût, chacun l'a, à sa manière selon plein de paramètres, j'en conviens.
Mais tout le monde est d'accord sur le fait qu'une tomate industrielle au même prix qu'une vraie tomate du jardin est bien plus insipide. Il en va de même pour le vin. Les vins Castel sont des vins d'industrie, sans fond, ni énergie. Quand je vois qu'il y a une petite caviste sur la place qui propose des vins de Bordeaux et Pécharmant tout à côté à prix tout doux, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond...

Et moi j'aime trop Biscarrosse pour constater de telles choses, même si les commercants sont au demeurant charmants, souriants.

Jeanne 31/08/2014 10:22

Merci pour cet article qui ne plaira sans doute pas aux restaurateurs visés. Mais cette réalité n est pas propre qu à cette station, malheureusement. Par contre, souligner les bonnes choses et initiatives est très bien! Cela permet justement de penser que tout n'est pas perdu...comme vous dites, il y a de l'espoir.

Guiraud-Lassalle Franck 31/08/2014 09:46

A quelques kilomètres de Biscarrosse Plage, vous trouverez Port Maguide (magnifique) avec son Idylle Café sur la plage (les pieds dans le sable) idéal pour prendre un verre et ensuite, aller dîner juste à côté à l'Histoire de.....avec vue sur la Marina.....Superbe déco et vous ne serez pas déçu par le contenu de vos assiettes......De plus, super équipe....Bons moments garantis......

Émilie 31/08/2014 09:33

habitante de Biscarrosse je confirme la médiocrité de nombreux restaurants de la plage cependant je me permets de citer l'instant gourmet qui propose une cuisine effectuée par le patron qui y met tout son coeur, jolis plats goûteux, un service impeccable bien sûr le prix n'est pas le même. il y a également au lac et au bourg des restos qui valent le détour.

Emmanuel Delmas 08/09/2014 11:52

Bonjour Armelle,

Je n'ai aucun doute sur le fait que seuls les 'mauvais' restaurateurs puissent se sentir visé par cet article qui révèle malheureusement une certaine réalité. Je n'ai non plus aucun doute sur le fait qu'il y ait de bons restaurateurs de métier, qui ont autant la passion du produit que de ses clients. Si je reviens l'an prochain à Biscarrosse, je ne manquerai pas de venir chez vous. Avec plaisir !

A bientôt,

Armelle Girard 07/09/2014 14:36

Bonjour Monsieur,

Je découvre en même temps votre blog et votre article sur bisca.

Pardonnez mon humble intervention mais j'ai eu la jolie surprise de voir notre restaurant cité, L'Instant Gourmet.

Vous n'avez visiblement pas pu faire le tour de l'ensemble des restaurants de la station et cela est bien dommage.

Promettez moi de passer nous voir, mon mari et moi, lors de votre prochain séjour. Une cuisine entièrement maison et à base de produits frais ainsi qu'une carte des vins comptant 80 références abordables vous attendent, le tout récompensé par 3 cocottes Logis de France (et bientôt table d'exception nous l'espérons). Mon mari Sylvain oeuvre en cuisine et malgré ses 27 jeunes printemps à peine, qui pourraient en rendre plus d'un sceptique, je vous assure que sa passion de la cuisine se retrouve dans votre assiette !

Pour l'anecdote, j'ajoute avec un demi sourire que notre seul fournisseur "non frais" est également transgourmet...mais cela ne concerne que l'épicerie et les produits d'entretien :-)

Je vous souhaite de belles découvertes culinaires et j'espère vous rencontrer lors d'une prochaine visite,

Armelle.

Emmanuel Delmas 31/08/2014 10:25

Merci Émilie, pour le souligner. J'ai également repéré sans pouvoir m'y rendre, le restaurant de l hôtel les Vagues, qui est un Logis de France, avec un menu change chaque jour, avec des produits simples et de marche. À faire l'an prochain.

Émilie 31/08/2014 09:30

Habitante de Biscarrosse, je confirme le cote piège a touristes de nombreux restaurant de la plage. Je me permets tout de même de rajouter l instant gourmet, qui a un patron qui cuisine lui même et qui propose de jolies et délicieuses assiettes, un service impec et une gentillesse très appréciable.
Ainsi que des restos au bourg ou au lac qui valent bien plus le coup...

le berre annick 31/08/2014 05:51

merci de globalement 'à mon avis,enfoncer le joli Biscarrosse plage votre verve n'a d'autre que d'enfoncer un peu plus la simple façon de passer de bonnes vacances....il y en a pour tous les budgets...l'acceuil n'est pas différent que l'on soit riche ou moins riche...la societé est ainsi,malgré la volonté de bien faire et personne n'est parfait et disposant de gros moyen pour se roser dans des lieux hors de prix...je suis un peu choquer de ces propos et continuerai mon humble métier sur le petit marché de la plage tant que mon coeur et ma générosité émotionnelle me le permettrons....braves gens ,venez découvrir ,encore et encore nos lieux de convivialité et choisez vos commerçants autant que vous le ressentirez..il faut garder BISCARROSSE PLAGE dans vos coeurs...on vous attend....

Emmanuel Delmas 31/08/2014 10:30

Bonjour Annick,
Je vous rejoints complètement sur l'aspect émotion, et prix. Je n'ai pas particulièrement mis en avant de produits chers dans l'article. Puisque je mets davantage en avant de bonnes initiatives, de personnes aussi passionnées que sinceres, proposant justement des produits à prix tout doux. ;-)
Et nous sommes bien d'accord sur la nécessité de bien choisir ses commerçants et lieux de restauration. Les gens ont droit de mieux manger, encore faut il qu'ils se sentent concernés par le sujet. Sans doute pas assez, au vu de la multiplication des lieux de restauration de piètre qualité. Mais si le client ne s'en plaint pas plus que cela...

Jeannot 31/08/2014 02:47

Un article argumenté et surtout emplit de passion et de sincérité. Merci Emmanuel pour tout cela, car le ton employé et la sincérité exprimée sont bien trop rares. Merci, vraiment!

greg 30/08/2014 22:13

impécable ca nous fera un guignol en moins!! un bon debut

Latof 30/08/2014 19:32

allez voir le pedigree de ce monsieur œnologue dans de grandes maisons soit disant, mais qui viens découvrir des bouteilles dans un restaurant de plage : laisser moi rire... et pour finir : Vous mr Emmanuel delmas qui avez travaillé dans des gastros parisiens, aux alentours de 5 h 6 h du matin il n y aurait pas des camions de transgourmet en livraison ??? Êtes vous aveugle en plus d être idiot ???
L avantage des restaurants de plage c est qu il n y a pas de cafard qui cours dans les cuisine comme dans vos grands restaurants parisiens...
Alors mr Emmanuel delmas, l année prochaine restez a Paris plage... vous ne nous manquerez pas car nous avons peur que le soleil soit trop fort pour vous !!!

Emmanuel Delmas 31/08/2014 11:16

Vous utilisez un pseudo, c'est ainsi bien plus facile d'écrire ce genre de commentaire vaporeux. Pas de cafards dans les cuisines de certains restaurants à Bisca ? Vu l'état de certaines que j'ai vu, autant vous dire que vous vous trompez lourdement. Mais le propos de mon article n'a rien à voir avec cela. Ensuite, oser écrire qu'il y a des cafards dans les grands restaurants parisiens est juste...déplacé ! Et vous décrédibilise sérieusement.
Par ailleurs, ne pas distinguer un oenologue d'un sommelier est une autre erreur de votre part. Enfin, le soleil n'a pas tapé très fort cette année, donc je suis bien tranquille sur le fait qu'il n'a rien fait de mal à ma tête. ,-)
Autre chose, je ne vais jamais à Paris-plage. Je ne vais pas aller plus loin, votre commentaire se suffisant à lui-même.

Jean yves Nicolau 30/08/2014 18:35

Reportage à l'emporte pièce, sans argument solide et mâtiné d'un parisianisme de basse couche.
Vous étiez absent de Bisca depuis 5 ans..continuez vous nous manquez pas !Signé un habitué content de La Siesta !

Emmanuel Delmas 31/08/2014 02:49

Signé, un habitué de la Siesta...et ami du patron.
Tout est dit monsieur. ,-)
Merci de faire rire l'assemblée.

cindy 30/08/2014 18:06

Je trouve un peu facile de généraliser votre avis à toute la station. Oui il y a des incompétents dans la restauration à Bisca Plage et partout ailleurs mais il y a aussi de très bonnes adresses avec de la cuisine maison. Des gens passionnés et amoureux de leur métier notamment sur la fameuse place du marché ou vous voyez livrer "transgourmet" et qui se retrouvent donc affublés d'une réputation de "cuisine industrielle" par vos soins sans que vous y ayez mis les pieds.
J'approuve votre blog et vos opinions mais s' il vous plaît un peu de modestie et un choix un peu plus modéré dans vos mots et vos titres aguicheurs pour vos articles, tout juste digne d'un mauvais reportage télé.

Emmanuel Delmas 30/08/2014 18:19

Bonjour Cindy,

En quoi le titre est-il aguicheur, il pose une question simple ? Les restaurants de saison sont ils des pièges à touristes ? Ce que j'écris est ce que je pense et du vécu. Il y a des incompétents, et des professionnels. Je relève les deux. De plus, je propose quelques conseils simples. Alors si désormais, il faut choisir ses mots pour ne pas blesser les éventuels lecteurs, ou ne pas froisser ceux qui font mal, ne faisons plus rien, restons bénis oui-oui. Et je ne vois pas pourquoi je devrai réaliser un article sous la forme d'un reportage télé puisque ce blog est comme tout blog, un espace de liberté, où j'exprime surtout des coups de coeur, des éclairages et énormément de ma passion. Et forcément, parfois, des coups de gueule nécessaires, mais ils restent rares, et constructifs. Après, ma foi chacun pense ce qu'il veut...;-)

ced 30/08/2014 15:01

Un bel article de touriste...
Franchement faut pas etre sorti de polytechnique pour découvrir que les restaurateurs sont des voleurs! A Bisca et dans toutes les stations balnéaires y'a pas besoin de faire de la bonne bouffe pour faire de l'argent !
En meme temps si les gens allaient à la plage pour la gastronomie ça se saurait !

Emmanuel Delmas 30/08/2014 15:11

Un peu simpliste votre commentaire, cher Ced. Tous les restaurateurs ne sont pas des voleurs fort heureusement, même à la plage. Juste faut il mettre le doigt où cela fait mal de temps à autre. Etre un bon restaurateur est la garantie de gagner bien plus à tous les niveaux, néanmoins cela réclame certains efforts supplémentaires et du bon sens...

tom 30/08/2014 14:39

c'est l'océan que l'on a à Biscarrosse, pas le mer...

sinon, article sympa.

DELBOUIS YOLANDE 30/08/2014 13:27

POUR INFORMATION LA SOCIETE TRANSGOURMET EST UN FOURNISSEUR D EPICERIE (SEL , POIVRE , EPICE FARINE,ETC) , DE BOF (BEURRE OEUF FROMAGE) ET J EN PASSE DONC COMMENT CUISINE SANS SES INGREDIENTS LA MERCI ET CE POUR INFO CE FOURNISSEUR NE FAIS PAS DE PLAT CONGELER VERIFIER VOS SOURCES AVANT DE PARLER MR EMMANUEL DELMAS

Emmanuel Delmas 30/08/2014 15:21

Euh Yolande...là, vous n'êtes déjà plus crédible...
Si je fais du surgelés ? Cela m'arrive oui. Et ? Quel est le rapport entre moi qui me fait à manger et le restaurateur que je vais payer afin de manger chez lui des produits qui doivent être FRAIS! Aucun restaurateur de métier digne de ce nom ne se permet de faire des plats déjà préparés, et surgelés, c'est juste inconcevable, Yolande !
Si cela ne vous choque pas de manger des frites surgelées, c'est votre bon droit...mais ne dîtes pas que ce n'est pas choquant de la part d'un restaurant...;-)

DELBOUIS YOLANDE 30/08/2014 15:16

Avez vous verifier se que livrer exactement se chauffeur de transgourmet? et c'est pas parce qu'on utilise du surgèle qu'on fait de la mauvaise cuisine , vous meme personnellement avez vous jamais mangez du surgele?

Emmanuel Delmas 30/08/2014 14:39

Merci Cheyenne,

C'était bien un fondant, la patronne m'ayant assuré qu'il coulerait en son coeur, justement ,-)

cheyenne 30/08/2014 14:06

Bonjour juste pour vous dire si vs voulez un gâteau au chocolat qui est coulant en son coeur c'est un fondant au chocolat ou coulant et non pas un moelleux.... Et pour le reste ns espérons qu au fur et à mesure la bonne cuisine et le bon vin sera protégé !!!!! Et oui au bourg vs avez de très bonne adresse bien à vs

Emmanuel Delmas 30/08/2014 13:48

Yolande,

Je veux bien croire que cette société fourni également du beurre, des oeufs (même des jaunes d'oeuf liquide, et j'en passe!), et autres indispensables de la restauration. Mais il est une évidence, madame; le vrai restaurateur de métier ira se fournir chez des producteurs locaux. A cela moult avantages, proximité, cohérence, qualité intrinsèque des produits.
Venez faire un tour sur le site de Transgourmet et vous allez très vite comprendre à qui vous avez à faire. Ai-je parlé de produits congelés ? Non, mais de surgelés. Ce que propose très largement Transgourmet.
Pommes de terre, gratins, et les patisseries, tartes de tous fruits même hors saison. Cette société propose à ses clients d'assembler la cuisine. On appelle cela la cuisine d'assemblage que tout un chacun peut exécuter. Car je serai bien curieux de voir les cursus et compétences des 'chefs' oeuvrant dans ces restaurants. Donc mes sources sont bonnes et avérées, chère Yolande.
http://www.transgourmet.fr/grossiste-alimentaire/offres-services/boulangerie-patisserie-surgelee/patisserie.html
Maintenant vous avez tout à fait le droit de soutenir ces fossoyeurs de restaurateurs, en y mangeant des plats préparés dans des cuisines de super collectivité. L'avantage, néanmoins étant qu'elles sont aseptisées. Drôle de conception toutefois de la cuisine régionale, de terroir...

joffre 30/08/2014 13:04

Merci pour les infos, oui effectivement les restaurants de plage sont les rois du surgelé!! Ne soyons pas dupe, ils sont là pour faire du fric pendant la saison et le touriste un gros pigeon...........

arlacondo 30/08/2014 13:01

la prochaine fois,passez par le bourg,nous avons deux-trois restaurants sympa,avec de très bon vins

Emmanuel Delmas 30/08/2014 13:48

Je veux bien vous croire. Mais je n'ai pas eu la possibilité ou le temps de me rendre au bourg ,-(

Fernandez Jean-Marc 29/08/2014 22:03

Constat implacable de cette navrante réalité....

Benoît 29/08/2014 18:01

Bonjour,

Je souhaite savoir qui êtes vous, et d'où sortez vous pour vous permettre de démonter les restaurants comme ceci ?

Je ne suis pas un restaurateur mais seulement un client et habitant de cette station et je trouve très facile de venir 15 jours par ans et de faire 4 restaurants et de tout critiquer tant sur la partie nourriture que sur le vin.

Par exemple, cher monsieur, aller à la siesta et buver un petit château cavalier à ma santé, ça va vous détendre et peut être vous permettre de trouver une autre formulation un peu moins abject de parler des gens et de leurs travail !!

Bien cordialement

Emmanuel Delmas 30/08/2014 03:14

Monsieur,

Qui je suis ? Tout le monde ici sait qui je suis, étant donné que je signe tous mes articles.
De plus, vous avez mon prénom et mon nom. Avec eux, vous trouverez 20 pages sur Google. Bonne lecture!
En revanche...qui êtes-vous, vous ? ,-)

Pain beurre & Choco Nantes 29/08/2014 14:26

Et je ne vous parle pas du pain!

Eric Esnault 29/08/2014 14:13

Bel article, sans concession et chaleureux à la fois. Malheureusement, le niveau médiocre de certains restaurants, et particulièrement en ce qui concerne la carte des vins, peut se constater aussi en dehors des zones fortement touristiques. Bravo de mettre en avant le travail et l'enthousiasme des femmes et des hommes de bonne volonté !

Emmanuel Delmas 29/08/2014 14:28

Il me semble bien de dénoncer les abus, mais aussi et surtout de mettre en avant celles et ceux qui se démènent pour proposer une alternative au médiocre

Julien Renaux 29/08/2014 14:10

Beaux conseils, plein de bon sens que voilà a appliquer partout et pas seulement à Biscarosse.

Julien Renaux 30/08/2014 14:42

oui, c'est pour ça que mon patron ne souhaite pas trop qu'on travaille avec les restau. seulement avec ceux qui s'adressent à nous et avec qui on a un bon "feeling".
car pour certains tout leur est dû (pas tous, il y a des gens biens partout), il faut leur faire des remises avant de parler qualités du ou des produits recherchés.
Et surtout on a du mal à se faire payer a la fin de mois alors que les produits ont déjà été vendus.

Emmanuel Delmas 30/08/2014 14:40

Mais c'est un voleur ! ,-)

Julien Renaux 29/08/2014 14:46

oui, c'est clair,
j'ai un restaurateur (pizzeria) de mon quartier qui m'a demandé de lui trouver un vin de bordeaux pour revendre 15 € à table. ce qui n'est pas impossible. le hic est quand il m'a donné son prix d'achats maxi : 1.5 € ht.
depuis, j'ai quand même gouter ses pizzas a son resto et j'ai pris une carafe de "chateau la pompe grince quand on lui secoue le bras" ( = carafe d'eau). les pizza de chez lui sont corrects mais je vais les chercher à emporter, je les manges chez moi avec les copains et on sort nos vin perso.

Emmanuel Delmas 29/08/2014 14:27

C'est bien le problème !

senegal 29/08/2014 12:26

Hum !

Ça à l'air délicieux.

J hésiterai pas à essayer ce menu.

Merci pour ce partage.

senegal 29/08/2014 12:23

content de découvrir ce blog .

merci pour ce partage .