VISITES EN BOURGOGNE, ENCORE...

Publié le par Emmanuel Delmas

VISITES EN BOURGOGNE, ENCORE...

 

 

 

...Et je ne vais pas m'en plaindre. C'est donc en compagnie de trois clients que je vais partir tout ce week-end en Burgondie. Afin de leur présenter quelques vignerons, dont deux, voulaient ils sur Volnay. Je privilégie dans ce cas toujours les vignerons que je connais bien, d'une part, et dont j'apprécie tout particulièrement les vins.

 

Voilà trois ans, je les avais amené non loin de là. Nous étions partis à la rencontre d'Alexandrine Roy, à Gevrey Chambertin qui les avait impressionné par l'excellence de ses vins. Emmanuel Sala au château de Pommard avait su surprendre par sa capacité à élever enfin le niveau des vins du domaine, longtemps endormi. Un gars épatant, ouvert d'esprit et pointilleux. Il avait su séduire, et l'affaire ne fut pas si mince, après la visite chez Alexandrine. Evidemment, passage obligé pour les vins blancs chez Pierre Boisson (Vadot), à Meursault, et autant vous dire que sur ce coup, ils furent plus qu'enchantés. 

 

Nous allons partir tôt de Paris Samedi matin, afin de nous rendre chez un ami vigneron que les habitués du blog connaissent déjà, Alain Jeanniard à Morey Saint Denis. Voici donc un vigneron humainement formidable, d'une profonde gentillesse et franchement attentif à ses vignes. A force de travail, et de courage, il parvient à hisser haut le niveau de ses vins. Crémeux, de bonne énergie, aux élevages parfaitement ajustés, ils révèlent de belles trames acides. Les tanins peuvent parfois se montrer fermes, mais dans ces cas-là, nous aurons affaire à des 'grappes entières', cela conférant aux vins, dans leur prime jeunesse une certaine force, et des tanins souvent appuyés. Rien de plus normal cependant, juste est il bon de le souligner afin de ne pas se retrouver surpris. Je n'ai aucun doute sur le fait que les vins d'Alain Jeanniard vont nous donner le ton de ce week-end.

 

Pour un aperçu plus complet du bonhomme et de ses vins, voici mon article complet, ici. Ce sera ma 3è visite chez Alain, pour ma part, la première pour mes clients.

La deuxième visite devrait également nous régaler, car mes clients ont insisté afin que je trouve un ou deux vignerons sur Volnay. C'est alors que je me suis rapproché de Thomas Bouley dont je n'ai que très rarement dégusté les vins. Je ne les connais pour ainsi que très peu, et n'ai encore jamais pu rencontrer Thomas. Cette erreur sera donc réparée, et j'ai hâte de découvrir ses vins, et ses vignes, qui d'après ce que j'en ai vu sont impeccablement tenues. La dégustation promet d'être belle et fort instructive. Je remercie donc Thomas à l'avance d'avoir bien voulu nous ouvrir ses portes en ce Samedi.

La Bourgogne a cela de magique, qu'elle offre des paysages superbes, et tant de mystères pour le commun des mortels, tout autant que pour l'initié. Intimidante, elle sait pourtant se dévoiler petit à petit, grâce à des vignerons aussi discrets que passionnés, attachés aux terres de leurs ancêtres...la Bourgogne fascine !

La dernière visite de la journée se déroulera toujours à Volnay, chez un vigneron tout aussi épatant, Thiébault Huber Verdereau, vigneron très proche de son végétal, en culture bio depuis déjà de longues années, qui y promène ses pieds parfois nus dans ses vignes. Ses vins sont à l'image de sa philosophie et du personnage. Libérés, fins, étirés en longueur sans pour autant manquer de relief. Ce sera ma 4è visite chez lui. Et j'ai hâte de re-re-re-regoûter ses vins. Mon portrait se trouve sur le lien plus haut.

Dimanche, nous repartirons sur Paris, et allons effectuer un passage obligé chez un formidable couple de vignerons, à Chablis. Isabelle et Denis Pommier, situés à Poinchy près de Chablis. Ce sera ma 3è ou 4è visite même chez eux. J'apprécie tout particulièrement leurs vins. Mes clients m'ont prévenu qu'ils n'aimaient pas les vins chablisiens. J'en ris à l'avance ! Hâte de voir un peu leur tête après cette dégustation. Car disons-le tout de go, les vins Pommier ont véritablement beaucoup de charme. Voici d'ailleurs à ce sujet, mon article les concernant, plus haut.

 

Un week-end qui sera forcément magique ! Qu'il en soit de même pur vous toutes et tous. 

 

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

Emmanuel Delmas

Commenter cet article

gérard 01/05/2014 19:16

J'espère que ces vignerons sont plus raisonnables que ceux que je connais et fréquente depuis longtemps pour certains, car les prix augmentent chaque année et deviennent prohibitifs pour le consommateur moyen. Il y a toujours une bonne raison pour mettre une hausse, les taxes, la faible récolte, les rendements en baisse, la forte demande à l'export qu'il faut bien satisfaire, le prix des bouchons (!) mais je n'ai pas souvenir d'une baisse des tarifs les années de belle récolte ! Je dois réduire mes allocations, et j'envisage d'aller vers quelques nouveaux pour moi, connus grâce à ton travail de fond, de plus en plus utile pour nous.
Juste un exemple, hausse de 10 à 12 % chez Michel Bouzereau à Meursault. J'adore ses vins, mais bientôt, je ne pourrai plus suivre.
A Chablis, je ne sais pas chez Pommier, mais c'est aussi l'inflation chez quelques vignerons, mais certains demeurent raisonnables, comme Vincent Dauvissat, alors que la demande chez lui dépasse l'offre.
Merci en tout cas, Emmanuel, pour ces adresses, nouvelles pour moi pour la plupart.

Emmanuel Delmas 01/05/2014 19:24

Merci Gérard, pour le compliment. Ah les hausses de tarifs, voilà un sérieux problème, mais chez ces vignerons, ils restent cohérents. Dans un premier temps, il te faudra juste les déguster afin de te faire ta propre opinion. Puis de comparer les prix dans ton cas avec les vignerons nez qui tu as ou avais l'habitude de te fournir...

Jeanne 27/04/2014 23:40

Superbe cet article car là il donne envie d'aller direct aux domaines, et sous vos conseils j'ai été chez Mr Jeanniard avec deux amis, quel pied !!

Eric B (@ericbvin) 26/04/2014 11:27

J'attend le compte rendu :)
À Chablis Domaine Pommier fait partie de mes favoris, tes clients vont changer d'idées sur les Chablis en effet lol.
Mais mon number one pour moi c'est Philippe Goulley et il y a aussi Charly Nicolle, que du plaisir :))
Mais peu de.quantité surtout 2013 qui va être cher en plus, donc faites le plein de 2011 et 12 si vous pouvez.
Bon week-end et profitez bien !

Emmanuel Delmas 27/04/2014 17:23

Mon compte-rendu du domaine est déjà en ligne, j'y vais régulièrement.
2012 de folie, Philippe Goulley, également un compte-rendu réalisé l'an dernier ,-)

Sarolea Rene 25/04/2014 20:46

Merci pour toutes ces informations j'apprécie beaucoup vos connaissances et votre passion pour le vin .Je ne suis qu'un humble sommelier former en Belgique par la Sopexa et monsieur Schaler de 1978 à 1980 le vin reste mon hobby préféré encore merci de m’apporter des connaissances dans le domaine.

Emmanuel Delmas 25/04/2014 23:11

Mais je vous en prie, voyons ! Ce blog est bel et bien fait pour cela, belles dégustations à venir!